articles

ARTICLES

samedi 3 février 2018

Togo marche du 3 février 2018 Pas de négociation avec les émissaires impérialistes Il faut 50 000 délégués révocables du peuple

Par Julie Amadis
#IpEaVaEaFaF
Le 03/02/2018

Voilà une fois de plus la clique des anti humanocratie anti CDR anti Sankara anti délégués révocables en train d'organiser la trahison qu'il nomme "dialogue" avec les représentants de l'impérialisme en Afrique.

Les envoyés de Gnassingbé et de la Franceàfric ordonnent pour préalable de bloquer les manifestations pour organiser les négociations.
Et les traitres de la coalition des 14 acceptent.










Encore de grosses manifestations aujourd'hui au Togo pour virer Gnassingbé.
Plus de 5 mois que les Togolais marchent toutes les semaines contre Gnassingbé et ils ne désarment pas. Ils sont toujours aussi motivés car leur colère est immense.
Dans un pays sous esclavage Franceàfric où le salaire moyen se dépasse pas 39€/mois, Gnassingbé est assis sur une véritable cocotte minute.
La coalition des 14 réunissant tous les représentants de la Formoisie Compradore refuse les délégués révocables, refuse les CDR de Sankara. Ils craignent les pauvres et veulent garder le contrôle pour saboter la révolution.
Garder le contrôle pour empêcher une véritable révolution sankariste qui mette fin à l'esclavage salarial, qui permette le partage total des richesses entre tous les Togolais.
Après 5 mois de manifestations avec pour mot d'ordre "Gnassingbé dégage" - mot d'ordre que refusaient d'avancer les leaders collabos -, ils en sont à négocier avec Alpha Condé, un des pires émissaires impérialistes en Afrique, le petit toutou de Bolloré qui brade son pays à ce patron esclavagiste français et le président ghanéen qui ne vaut pas beaucoup mieux, toujours prompt à cirer les chaussures des impérialistes.
Et ils acceptent même d'arrêter les manifestations pendant le temps de la négociation.
Ne vous faites pas avoir par ces traitres. Dépêchez - vous de construire des CDR, des délégués révocables 1 pour 25 pour virer Gnassingbé et tous les impérialistes.
Il n'y aura de victoire que quand tous les impérialistes seront partis, quand ce sera la fin des salaires esclavagistes.


 A LOMÉ MANIFESTATION MONSTRE POUR GNASSINGBÉ DÉGAGE

















A BADOU




A KPALIME


UN PEUPLE DÉTERMINÉ




LA CLIQUE DES SABOTEURS DE L'HUMANOCRATIE FABRE AND CO AU PIED DU MUR :
TRAHISON-DIALOGUE AVEC GNASSINGBE

OU

RÉVOLUTION =
GOUVERNEMENT PROVISOIRE CNPRT
AVEC 50000 DÉLÉGUÉS RÉVOCABLES DU PEUPLE

Voilà une fois de plus la clique des anti humanocratie anti CDR anti Sankara anti délégués révocables en train d'organiser la trahison qu'il nomme "dialogue" avec les représentants de l'impérialisme en Afrique.

Les envoyés de Gnassingbé et de la Franceàfric ordonnent pour préalable de bloquer les manifestations pour organiser les négociations.
Et les traitres de la coalition des 14 acceptent.


Les acteurs politiques conviennent de « la suspension des manifestations publiques à compter de la publication de la date du dialogue et ce jusqu’à sa tenue et pendant son déroulement ». C’est ce que l’on pouvait lire au point 4 du communiqué qui faisait état ce vendredi des points d’adhésion trouvés entre le Gouvernement et La Coalition des 14 partis de l’opposition, au terme de la mission des ministres de la Sécurité de la République du Ghana, Albert Kan-Dapaah et d’Etat guinéen, Tibou Kamara, hier jeudi. Si à l’énonciation de ce point, l’on peut oser croire que la manifestation de demain samedi que l’opposition devrait organisée n’a plus sa raison d’être, en tout cas de son côté, il n’en est pas question et la manifestation est maintenue.
« Les manifestations prévues ce samedi 3 Février 2018 sur toute l’étendue du territoire sont maintenues. La Coalition invite les populations togolaises à y prendre part et à se mobiliser massivement pour la libération du Togo du joug de la dictature qui nous opprime de père en fils depuis plus de 50 ans », c’est ce que renseigne un communiqué de cette coalition, rendue publique ce vendredi, en fin de journée.
Elle dit avoir pris « acte du communiqué de presse publié ce jour par les médiateurs ghanéen et guinéen dans la crise togolaise », « remercie les autorités de la République du Ghana et de la République de Guinée pour tous les efforts qu’elles déploient pour aider notre pays à trouver une solution politique durable à la crise qui le secoue depuis plusieurs années ». Cette coalition de l’opposition démocratique « tient cependant à préciser qu’il y a, dans ce communiqué, des points qui méritent clarification ». Kafui Adjamagbo-Johnson et les autres signataires de ce communiqué de la coalition indiquent que « les contacts se poursuivent avec les médiateurs à cet effet ». On attend de voir à quoi aboutiront ces contacts. TogoSite
Les impérialistes ne sont pas inquiétés, ils discutent avec des traitres de la Formoisie Compradore qui prétendent représenter le peuple alors qu'ils n'ont été délégués par personne et qui, au nom du peuple acceptent d'empêcher les manifestations qui sont l'expression libre de la population qui permet de garder un minimum de pression contre Gnassingbé.

Les Présidents du Ghana Nana Akufo-Addo et de la Guinée, Alpha Condé, le corrompu de Bolloré, qui a financé sa campagne électorale sont venus au Togo le 31 janvier et le 1er février.
Et ils ont imposé l'ouverture d'un "dialogue le 15 février sans manifestation.

"Avant leur départ, le ministre ghanéen de la sécurité, Albert Kan-Dapah et le ministre d'État guinéen, Tibou Kamara ont rendu public un communiqué dans lequel ils annoncent l'ouverture du dialogue pour le 15 février prochain. Pendant ce temps, ils recommandent la fin de toutes les manifestations publiques. "https://www.alwihdainfo.com/Le-dialogue-politique-inter-togolais-pourrait-s-ouvrir-le-15-fevrier-a-Lome_a61161.html#uMMcI6OGVZ2WhXmI.99

LA VRAIE RÉVOLUTION
CONSTRUIRE UN GOUVERNEMENT DU PEUPLE ANTI IMPÉRIALISTE

POUR CELA CHOISIR DES DÉLÉGUÉS RÉVOCABLES
1 POUR 25


Les Togolais n'ont pas risqué leur vie pendant 5 mois de manifestations pour se voir confisquer leur Révolution par des traitres qui parlementent avec les émissaires impérialistes qui ont vendu leur pays aux patrons esclavagistes.
Dépêchez -vous de construire des CDR et de vous choisir vos représentants.

LIRE : MANUEL INSTITUTIONNEL PRATIQUE ET THÉORIQUE DE LA RÉVOLUTION HUMANOCRATE DU TOGO VERS LA RÉVOLUTION AFRICAINE ET MONDIALE



Il suffit de désigner 50 000 DELEGUES DE BASE pour CONSTRUIRE un GOUVERNEMENT PROVISOIRE DE 80 DELEGUES DEPUTES AVEC UN BUREAU EXECUTIF DE 16 DIN (DELEGUES INTERIMAIRES NATIONAUX)
pour que GNASSINGBE DEGAGE il suffit de 50 000 DELEGUES DE BASE DESIGNES PAR 1,25 MILLIONS DE TOGOLAIS....
50 000 DELEGUES PAR 1,25 MILLIONS SONT PLUS LEGITIMES QUE GNASSINGBE avec ses 1 221 756 BULLETINS !



25 se réunissent = 1 CDR de base
25 = 1 délégué de base (DB)
625 = 1 délégué conseiller (DC)
15625 = 1 délégué député DD)
(membre du CNPRT)
78125 = 1 délégué DIN délégué intermédiaire national membre du Comité exécutif
390 625 = 1 délégué national DN Membre du Bureau Exécutif

 LES ENSEIGNEMENTS DE THOMAS SANKARA pour le BURKINA FASO sont toujours valables (en version améliorée) pour le TOGO DE 2018
"Tout ce que nous avons réalisé au Burkina Faso, sous la révolution, nous l'avons réalisé grâce aux CDR en premier lieu."
Thomas Sankara 4 avril 1986

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire