articles

ARTICLES

mardi 6 février 2018

Anniversaire de l'assassinat de Chokri Belaid tué le 6 février 2013 par Boubaker El Hakim (même tueur que pour Charlie) protégé par Ennahdha et Sarkozy

Par Julie Amadis
#IpEaVaEaFaF
Le 06/02/2018















Le 6 février 2013, Chokri Belaid est assassiné en Tunisie.
Ce rebelle qui dénonçait les camps d'entrainements djihadistes protégés par Ennahdha.
Son assassin est le même que celui qui a assassiné les journalistes et déssinateurs de Charlie Hebdo, Boubaker El Hakim.


Un seul réseau est à l'origine des assassins de Mohamed Brahmi  Chokri Belaid et des attentats contre Charlie Hebdo.

IL est considéré par certains spécialistes comme le chef Daech en France.
Et il a été prématurément libéré par Sarkozy de prison. Alors qu'en prison, il passait son temps à embrigader des jeunes pour Daech.

Boubaker El Hakim considéré par beaucoup d'analystes comme le chef principal Daech en France et recruteur du réseau des Buttes Chaumont, est libéré 4 ans avant la date prévue alors  qu'il recrutait des jeunes en prison pour Daech et qu'un rapport de la prison précise qu'il "avait transformé la promenade en camp d'entrainement djihadiste".
Condamné à 7 ans de prison le 14 mai 2008 pour avoir facilité le transit en Syrie de ses amis, , il est libéré le 5 janvier 2011 !

"Revenu pour la troisième fois en Irak à seulement 20 ans, il combat aux côtés d’Abou Moussab Al-Zarqaoui, qui deviendra quelques mois plus tard le chef d’Al-Qaïda. En , il repasse en Syrie, où il est à nouveau interpellé et emprisonné pendant neuf mois avant d'être expulsé vers la France le 5. Il est mis en examen et incarcéré pour association de malfaiteurs terroristes. Lui, Farid Benyettou, Mohamed el-Ayouni et Chérif Kouachi sont jugés par le tribunal correctionnel de Paris. Il est condamné le à sept ans de prison, assortis d’une peine de sûreté de quatre ans et huit mois, pour avoir facilité le transit en Syrie de ses amis5,8.
Des rapports de l’administration pénitentiaire soulignent « le charisme et l’aura naturelle que lui reconnaissent les autres détenus. Il s’est très vite imposé comme un leader naturel auprès des détenus à forte personnalité » pendant sa détention. Il organise des prières sauvages. À la maison d’arrêt d'Osny, il est sanctionné le par la commission de discipline « pour avoir dirigé une prière collective sur la cour de promenade regroupant six autres détenus ». Il est rapporté qu'« il avait transformé la promenade en camp d’entraînement djihadiste. Ils s’exerçaient à des prises de judo, à des exercices de stratégie ». Mais il évite toute provocation disciplinaire. Il relatera en mars 2015 à la revue djihadiste Dabiq  : « Nous devions faire face à des humiliations et à l’inconfort de ces mécréants. Mais, en même temps, c’était une formidable opportunité [...] d’expliquer notre courant [de pensée] et sa voie à la jeunesse emprisonnée »4.
Libéré le , il s’installe en Tunisie, le pays d'origine de ses parents, où le régime du président Zine el-Abidine Ben Ali vient d'être renversé5"
wikipédia

Étonnant de voir qu'un terroriste qui organise un camp d'entraînement pour tuer des innocents en prison soit libéré 4 ans avant la date prévue !!!
Un membre de Daech soutenu par Ennahdah, parti lui-même allié avec la gauche socialiste du parti  Ekkatakol.
Le parti Ennahdha qui laissait des camps d'entraînements djihadistes sur son territoire est soutenu par Sarkozy puis Hollande et maintenant Macron (qui a rendu visite recemment à Essebsi Président ayant pour Premier Ministre Youssef Chahed qui a intégré 3 ministres Ennahdha dans son gouvernement)

Ils ont délibérément laissé le père Hamel se faire assassiner par les djihadistes


Chokri Belaid a été tué parce qu'il avait dénoncé le complot d'infiltration des révolutions et de création de djihadistes de la CIA Clinton Obama

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire