articles

ARTICLES

vendredi 23 février 2018

Mesures contre la radicalisation d' Edouard Philippe : il prend prétexte du terrorisme pour s'en prendre aux opposants

Panneau dans une manif en octobre 2017
Les mesures anti radicalisation de E Philippe
même logique que la loi antiterroriste
C'est nous les révolutionnaires et tous les opposants
qui sommes visés
Par Julie Amadis
#IpEaVaEaFaF
Le 23/02/2018



















Édouard Philippe, le Premier Ministre a présenté aujourd'hui les mesures contre la "radicalisation".

"Le premier ministre, Édouard Philippe, a annoncé vendredi un nouveau plan de prévention de la radicalisation à l'issue d'un comité interministériel réunissant un large éventail de ministères. "Le Figaro


Le mot est bien choisi, il ne parle pas de lutte contre le jihadisme, mais de lutte contre la "radicalisation". Car leur projet, on l'a bien compris n'est pas de lutter contre les terroristes de Daech, Ansardine, MNLA, HCUA, CMA mais de lutter contre les révolutionnaires et tous les opposants. Les MNLA et Ansardine sont d'ailleurs officiellement au gouvernement et au Parlement du Mali. Alors comme il faut bien pour l'opinion publique donner l'illusion que l'on combat aussi les jihadistes responsables de multiples attentats en France ayant fait de nombreuses victimes,il faut ruser: Édouard Philippe utilise donc un mot auberge espagnol dans lequel le public pense "lutte contre le terrorisme" pendant que la Bourgeoisie pense"lutte contre les révolutionnaires".


Édouard Philippe est l'ex maire du Havre, ma ville.
Dans la ville où il était maire, il a tout fait pour aider les Qaradawistes (prédicateur à l'origine de la fatwa sur les attentats suicides) à recruter.
C'est une vaste blague pour ceux qui connaissent bien ce qu'il a fait au Havre, d'entendre qu'il "prend des mesures contre la radicalisation"

On voit encore une fois comme Macron et Édouard Philippe utilisent la pseudo lutte contre le terrorisme pour s'en prendre aux révolutionnaires.




LE TERRORISTES NE SONT PAS
LES ENNEMIS DE MACRON ET D’ÉDOUARD PHILIPPE


Nous savons que les terroristes ne sont pas leurs ennemis.


Au Mali, c'est Sarkozy qui les a envoyé envahir le pays. Ils ont ensuite été financés par Hollande puis intégrés au gouvernement et au parlement malien. Macron était à l'Elysée à l'époque en 2013, puis ministre de l'économie en 2014.
Maintenant qu'il est président il protège le chef de tous les terroristes Iyad Ag Ghali et a gardé le Mr terrorisme de Hollande Jean Yves Le Drian comme ministre.
Lire :

Sarkozy, Fillon, Juppé, Baroin et le général Puga ont envoyé les

jihadistes attaquer le Mali


Le terroriste Iyad Ag Ghali leader d'Ansardine #JNIM protégé par l'Algérie et la France qui s'accusent mutuellement


Ils ont délibérément laissé le père Hamel se faire assassiner par les djihadistes

 

Chronologie 2010-2017 du terrorisme ribanazis CIA DGSE MI6 en France, Mali, Tunisie, Syrie, Irak, Libye, Burkina, Côte d'Ivoire

 

ÉDOUARD PHILIPPE  N'A CESSE D'AIDER  LES QARADAWISTES A RECRUTER AU HAVRE

Le Havre était une ville où les laïcs anti-cléricaux avaient de l'influence.
 C'est devenu après 7 ans de mandat de maire d'Edouard Philippe au Havre une ville envahie par l'idéologie des islamofascistes et des ribanazis, des faux musulmans qui obéissent à un faux islam construit dans les laboratoires de la CIA. C'est l'USAID, institution de la CIA, qui imprimait le livre d'Al Qaeda.
Manuel d'Al Qaeda imprimé par l'USAID une institution de la CIA
dans le Nebraska aux USA

Les femmes entièrement voilées étaient très minoritaires il y a huit ans , elles sont maintenant assez nombreuses, surtout dans les quartiers populaires comme Caucriauville, Montgaillard.
Normal, au Havre, ce sont les organisations de l'UOIF (proche des Frères musulmans) qui ont pignon sur rue.

La mosquée Essalam au Havre située dans le quartier de Caucriauville et l'association Havre de Savoir sont affiliés à l'UOIF.
Le Havre de Savoir est une organisation qui a pour principale occupation de faire la propagande du prédicateur Qaradawi.
Qaradawi (prédicateur terroriste auteur de la fatwa sur les attentats suicides) à recruter.

"Qui est Youssef Al Qaradawi recherché par Interpol?
Interpol vient de lancer, à la demande de l'Egypte, un mandat contre Youssef Al Qaradawi, le théologien de référence des Frères musulmans. Il y est accusé d'incitation au meurtre, de vandalisme, de violence et de vol.
Comment oublier qu'il y a moins de 10 ans, Youssef Al Qaradawi était reçu comme un demi-dieu à Londres dont il considérait le maire Ken Livingstone, un « homme noble et courageux (...) qui a dans un courage absolu, révélé l'infamie du Mossad (1)» .
Le ministre de l'Intérieur, Nicolas Sarkozy entretenait avec lui une correspondance et légitimait ses partisans de l'Uoif (inscrite depuis peu comme terroriste par les Emirats Arabes Unis). En 2004, lorsque deux journalistes français ont été enlevés par l'Armée islamique en Irak, Michel Barnier, le ministre des affaires étrangères, s'était alors empressé de lui rendre visite. Le Monde lui accordait un portrait dégoulinant de mièvrerie orientaliste le décrivant comme l'homme du centrisme musulman  : "Si l'islam mondial avait un chef, ce serait lui "(2). Considérer Qaradhawi comme le « chef » de l'islam mondial, c'est ne considérer comme croyants que les plus intégristes, un peu comme si on nommait Alain Escada de Civitas représentant de tous les chrétiens du monde (évangéliques et cathos de gauche compris). La Qaradhawi-mania en dit long sur l'imaginaire occidental concernant les musulmans." IKhwaninfo Observatoire de l'Islam politique et des frères musulmans

Et Édouard Philippe leur prêtait la salle municipale Franklin chaque année pour leur grande conférence annuelle.


CGT-Havre de savoir ! Le maire Edouard Philippe prête la salle Franklin faisant de facto un front uni avec les bigots faux musulmans mais vrais islamofascistes de la clique QaRIBAdawi le "mufti de l'OTAN" et du Qatar

 

Le rappeur du Havre promotionné par le New York Times, la presse locale et le PCF, Médine Zaouiche était un animateur de cette organisation UOIF Qaradawiste.
Ce rappeur chante "crucifions les laicards", il a été invité par NPA PCF CGT a venir animer "Nuit Debout" au Havre.

APPEL AU "JIHAD SOCIAL"
DANS NUIT DEBOUT LE HAVRE SAMEDI SOIR

Le chanteur Médine qui chante "crucifions les laicards" dans sa chanson "Don't Laic" est le protégé du PCF et des médias français. Il faisait parti du comité de soutien de la communiste Nathalie Nail aux élections municipales de 2014, et ne cesse d'avoir des articles de propagande dans tous les médias de la riba :New York Times, France 2, Paris Normandie...
C'est un adepte du double langage qui a reçu des cours de mensonges par celui qu'il appelle son "grand-frère" et qui l'appelle "my young brother", le propagandiste terroriste du Qatar - Tariq Ramadan. IpEaVaEaFaF

Lire l'article intégralement :

(Humanologie scientifique postmarxiste) Analyse du mouvement contre la loi travail ; un double processus révolisationnaire et révolutionnaire

Le seul conseiller municipal à avoir dénoncé cela est Alexis Deck, d'EELV.
Nous l'avions averti de qui était vraiment Médine Zaouiche et l'association Havre de Savoir.
Celui-ci s'est renseigné et il est devenu le principal opposant à ce projet de ribanazifier Le Havre.

Mais c'est lui, Alexis Deck qui était assigné à résidence lors du premier État d'Urgence mis en place par Hollande.



Les chefs terroristes de l'Elysée font une loi antiterroriste contre les révolutionnaires dénonçant MNLA Ansardine NIM



COMME POUR LEUR LOI ANTITERRORISTE LES MESURES D’ÉDOUARD PHILIPPE VISENT EN RÉALITÉ LES RÉVOLUTIONNAIRES

A peine élu Macron profitait des premiers attentats pour inclure les lois liberticides de l'Etat d'Urgence dans le droit commun. Ces mesures, quand on les examine en détail s'attaquent à la liberté d'expression et aux contestataires.

Les chefs terroristes de l'Elysée font une loi antiterroriste contre les révolutionnaires dénonçant MNLA Ansardine NIM

C'est la même logique qui est utilisée par Edouard Philippe dans ses "mesures anti radicalisation".
Il prend prétexte du terrorisme pour s'attaquer à la liberté d'expression et aux révolutionnaires.

Quand on se penche un peu sur les "mesures" d’Édouard Philippe, on s'aperçoit en effet que cellesci visent plus les blogueurs qui disent la vérité sur les crimes des dirigeants politiques que les jihadistes.

Les réseaux sociaux sous pression
Les réseaux sociaux sont invités à mettre en œuvre la possibilité d'un retrait en une heure de contenus illicites. Le premier ministre a souligné que si la chose n'était pas faite dans les trois mois, la France soutiendrait des mesures plus radicales au niveau de l'Union européenne. Dans un autre registre, l'Éducation nationale développera des outils pédagogiques pour lutter auprès des élèves contre les thèses complotistes très répandues sur le net. Le Figaro


Les personnes qui vont être censurées par cette nouvelle mesure de Philippe ne sont pas les pro Qaradawi, Médine Zaouiche qui appelait à "crucifier les laicards" à l’Hôtel de ville lors du Nuit Debout. Non ce sont les vrais révolutionnaires, les vrais anti impérialistes.





Et les contestataires de toutes sortes qui dénoncent le complot terroriste.




De la même façon les fonctionnaires qui seront révoqués seront d'abord les révolutionnaires anti capitalistes.

Mesure d'Edouard Philippe :

Écarter des fonctionnaires radicalisés

Deux décrets permettront d'écarter de ses fonctions un militaire ou un policier radicalisé, y compris si la radicalisation a eu lieu après son entrée en fonction. Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, avait notamment insisté sur la nécessité d'une telle mesure. Par ailleurs, le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, est chargé d'étudier les modalités permettant d'écarter des agents publics radicalisés en contact avec des populations sensibles.Le Figaro
Cette mesure vise à révoquer encore plus facilement les gens comme moi.
J'ai été révoquée pour "atteinte à la République Française" parce que je dénonce l'aide apportée par Sarkozy et Hollande aux jihadistes du Mali.

Hollande révoque une prof pour déclarations "anti-violence à enfants" et "anti-franceàfric

CONCLUSION


Vous l'avez compris.
Les terroristes de Daech, ceux de Qaradawi, ceux d'Al Qaeda, ceux du Jnim ne sont pas ceux auxquels Edouard Philippe veut s'attaquer.
Encore une fois, ce sont les révolutionnaires qui sont visés.
Nous sommes leurs vrais ennemis car nous voulons mettre fin aux crimes Franceàfric, donc aux énormes bénéfices que font leurs amis de la Slavoisie en Afrique, parce que nous voulons stopper leur destruction de la Terre et les rendons responsables de la pollution et du couvercle carbone qui tuent la majorité de la faune et de la flore sur Terre, parce que nous ne voulons pas les laisser continuer leur folie du nucléaire dont les déchets menacent les milliers de générations qui arrivent après nous....
Nous sommes leurs vrais ennemis car nous disons la vérité sur leurs crimes et que les délégués révocables justice les jugeront, et ça ils le craignent plus que le reste.
Les terroristes sont leurs alliés car ils organisent la contre révolution.


  

lire aussi

Les désastres d'Edouard Philippe au Havre

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire