articles

ARTICLES

jeudi 22 février 2018

Attaque Bure par Macron Philippe ce 22 février 2018 ! Pour sortir du Nucléaire il faut sortir de la Démocratie et passer à l'Humanocratie

Par Julie Amadis
#IpEaVaEaFaF
Le 22/02/2018


LIRE :

Bure : des déchets nucléaires sous un site archéologique et des opposants qui reçoivent des gaz lacrymogènes

Le nucléaire : une folie meurtrière qu'il faut stopper immédiatement

Députés, criminels écologiques : un Tchernobyl souterrain à Bure

Un Tchernobyl souterrain à Bure
Un projet nommé projet Cigéo pour enfuir sous cette commune, Bure, situé dans la Meuse, les déchets nucléaires les plus dangereux.
Des risques énormes d'explosion.
Une catastrophe pour la Terre
Une catastrophe pour nos vies d'humains et pour la vie des générations futures...
Face à cette ignominie quelques personnes responsables ont décidé de s'opposer. Ils occupent le site de Bois-Lejuc, site de 221 hectares destiné au projet CIGEO, situé au nord de la commune de Bure.

Macron avec ses ministres Hulot et Collomb en criminels écologiques ont envoyé 500 gendarmes ce matin à 6H15 pour déloger les "zadistes" qui occupent le site.
Hulot, oui, celui qui dénonçait le projet avant de devenir ministre.


LES CRIMINELS ÉCOLOGIQUES OSENT PARLER DE "ZONE DE NON-DROIT"

ALORS QU'ILS S’APPRÊTENT A ORGANISER
UN TCHERNOBYL SOUTERRAIN A BURE


Les destructeurs de Terre construisent une opération de discrédit des zadistes en utilisant l'argumentaire du droit bourgeois. Gérard Collomb a déclaré :

« Nous ne voulons plus qu'il y ait en France des lieux qui soient des lieux de non-droit, et où donc on puisse s'installer en dehors de toute règle »
Ouest France

 Sauf que eux ne font que cela de s'asseoir sur leur droit, sur leur droit bourgeois, qu'ils ne respectent jamais.


Macron aime bien cette expression "zone de non-droit". Il l'avait aussi utilisée contre les zadistes de Notre Dame des Landes.
Peut-être que c'est parce qu'il n'a pas réussit à construire sa guerre civile à notre dame des landes, qu'il vient attaquer physiquement les zadistes de Bure.

Combien de Rémi Fraisse ?.. Macron se prépare-t-il à tuer à Notre-Dame-des-Landes ?

 

DES ZADISTES "FRAPPÉS, MOLESTÉS" PAR LES GENDARMES
LEURS HABITATS DÉTRUITS
ALORS QU'ILS OCCUPAIENT PACIFIQUEMENT UNE ZONE QUI VA DEVENIR UNE POUBELLE NUCLÉAIRE
PRÊTE A EXPLOSER A TOUT MOMENT

Parce que les gros moyens sont utilisés contre un petit groupe qui a décidé de résister pacifiquement.
Macron a décidé d'utiliser la stratégie militaire de la surprise.
Alors que nous sommes en pleine trêve hivernale et qu'il est légalement interdit d'expulser les gens, les gendarmes arrivent  6H15 du matin.
Un zadiste témoigne :

"Voici le témoignage d’un « hibou », recueilli au téléphone à 8 h par Reporterre :
« Ce matin, j’ai reçu un appel, et au même moment, j’ai vu de la lumière venir du sol. Je
pensais que c’était des copains, et puis c’était les gardes mobiles au pied de l’arbre, à 6 h 30. Ils avaient des Maglight, des lampes très puissantes. Ils exploraient la forêt, les chemins tout autour, ils ont sécurisé la zone, comptaient le nombre de barricades, qui sont innombrables.
On est deux, dans le Grand-Chêne, dans une cabane à 25 mètres de hauteur. On a relevé les cordes. Là, une équipe de cinq gendarmes mobiles sont au pied de l’arbre. Un hélicoptère tourne non stop. Je vois onze gardes mobiles, sans casque, qui nous surveillent et commentent ce qu’on fait, on les entend. Ils se cachent quand on prend des photos. Je vois aussi deux personnes gradées qui viennent d’arriver. Là, les gendarmes sont en train d’installer une caméra, pour nous filmer.
Il y a sept cabanes comme la nôtre dans le bois. »" Reporterre
Des contrôles d'identité ont eu lieu, des mises en garde à vue .... Et des violences physiques ... lire ces témoignages :

  • 15 h 30 - Témoignage de « Sylvain » : « Je suis sorti de la Maison de résistance. On a subi une expulsion assez violente. Ils sont entrés à coups de bélier, et ont cassé toutes les portes, ont tout saccagé. Les gens, une quarantaine, se sont réfugiés en haut, assis en se tenant les coudes accrochés les uns aux autres. Plusieurs ont été frappés, étranglés, molestés, les gendarmes nous ont tous tirés. Ça a été d’une violence assez rude, ce qu’on a vécu. Je ne vois pas comment on peut ensuite parler de dialogue avec la société civile. »
  • 14 h 15 — Selon notre journaliste présente sur place, les gendarmes poursuivent l’évacuation, un par un, des habitants de la Maison de la résistance, à Bure. Ils emmènent ensuite ceux dont ils ne connaissent pas l’identité, laissant libres les autres. Il resterait une bonne dizaine d’habitants à l’intérieur de la maison.
    Reporterre
Vous aurez les détails de ce qui se passe heure par heure sur ce site

EN DIRECT - Opération policière en cours à Bure


Toute cette violence est utilisée contre des personnes qui occupent pacifiquement un lieu, en ne gênant personne mis à part ceux qui veulent construire un Tchernobyl souterrain.


MACRON ET SES MINISTRES : DES IRRESPONSABLES CRIMINELS ÉCOLOGIQUES


Car, outre la destruction de tout l'écosystème, ces déchets menacent à tout moment d'exploser et de tout détruire, y compris les humains, bien entendu.


Pour certains scientifiques, les déchets entreposés à Bure pourraient produire une énorme quantité d'hydrogène, un gaz explosif. "On a cumulé des facteurs de risque extrêmement importants avec ces combustibles, avec ces gaz explosifs, avec ces étincelles, avec de l'oxygène liée à la ventilation. Donc, en fait, on a tous les éléments, tous les ingrédients pour faire un feu", déplore l'ingénieur Bertrand Thuillier. France Info

J'avais déjà écrit des articles sur Bure et les risques des déchets nucléaires dont voici un extrait :

Les conséquences de ces déchets nucléaires sont catastrophiques pour la planète et la survie de l'espèce humaine.

"Les matières radioactives sont constituées d'atomes instables, qui, en se désintégrant, émettent des radiations. Ces radiations perturbent le fonctionnement des cellules vivantes. Elles sont d’autant plus dangereuses que nos sens ne peuvent les détecter.
Une irradiation très forte tue les cellules et provoque des brûlures radioactives, la maladie et souvent la mort.

Un niveau d'irradiation moins élevé entraîne des mutations dont les effets sont peu prévisibles. Certaines personnes souffriront de cancers, ou donneront naissance à des enfants atteints de malformations. Les effets se manifestent souvent de nombreuses années après l’irradiation." (http://www.nucleaire-nonmerci.net/risquessurlasante.html
Le nombre de morts par radioactivité est énorme (1,17 millions) alors qu'il ne prend pas en considération toutes les personnes victimes. Par exemple, on a dénombré de nombreux cancers du poumons liés à la radioactivité, les personnes mortes de ce cancer ne sont pas comptabilisés dans les décès liés à la radioactivité. De même les leucémies autour de la centrale La Hague ne sont pas considérées par les autorités comme la conséquence d'une exposition à radioactivité alors que des enquêtes ont montré le lien existant entre ces deux phénomènes. 


"L'exposition à la radioactivité artificielle (y compris les essais nucléaires) a induit de nombreux cancers dans le monde. 
Les données officielles des Nations Unies parlent de 1,17 millions de morts depuis 1945. 
Le Comité européen sur les risques de radiation, qui utilise des méthodes d'évaluation qu’il estime plus réalistes, annonce le chiffre de 61,1 millions de morts. "  
(http://www.nucleaire-nonmerci.net/risquessurlasante.html


LA TERRE BOUGE ET LES DÉCHETS RADIOACTIFS AUSSI ...
DANS 10, 100, 1000 ANS, QUE SERONT ILS DEVENUS ? ET
QUE SERONT DEVENUS LES ÊTRES HUMAINS QUI VIVENT
SUR CES DÉCHETS ?




L'enfouissement des déchets nucléaires présente de gros risques !
Car tout bouge, la Terre sous laquelle on a entreposé ces déchets nucléaires a une vitesse orbitale de 30km par seconde autours d'un soleil qui avancent à 250 Km par seconde autours de la galaxie qui elle même avance à une vitesse de 5000 km par seconde.
En avançant à une telle vitesse, tout est modifié, les choses ne sont jamais les mêmes. Et il faut être bien relativiste autiste pour penser que rien ne bougera pendant des milliers d'années et que les déchets seront toujours à la place où on les avait entreposés dans 10, 100, 1000 ans !

Même Cécile Duflot, qui participe à un gouvernement impérialiste dès qu'elle le peut, le dit, c'est dire !

"Un des dangers d'enfouir très profondément ces déchets, c'est que s'il y a des problèmes sous terre on ne sait pas les régler non plus. " Cécile Duflot sur France Info

En plus des mobilités naturelles d'une Terre qui bouge, il faut comptabiliser l'accélération de modifications dues au couvercle carbone crée par les industriels depuis un siècle !
Parce que, avec les 200 milliards de tonnes de carbone que les capitalistes nous ont mis au-dessus de la tête depuis un siècle et ses conséquences sur les dérèglements de la planète, c'est sûre que on peut être assuré que sous terre "il n'y aura aucun problème" !"

Députés, criminels écologiques : un Tchernobyl souterrain à Bure

Il faut à tout prix stopper le nucléaire dès aujourd'hui.
Les déchets sont un des problèmes du nucléaire en France. Les centrales en France multiplient les accidents tous les ans, les risques d'un Tchernobyl en France sont énormes !

Le nucléaire : une folie meurtrière qu'il faut stopper immédiatement

Une vidéo présente le projet Cigéo et ses risques :

IL FAUT DES DÉLÉGUÉS RÉVOCABLES 1 POUR 25
A BURE
LES DÉFENSEURS DE LA NATURE ET DES HUMAINS
DOIVENT ÊTRE LES DÉCIDEURS


Heureusement tout le monde n'est pas anesthésié par les médias capitalistes.
Certains ont décidé d'être responsable et de se lever pour dénoncer inacceptable.
On ne peut accepter que notre Terre soit détruite par des déchets nucléaires qui vont détruire tout l'écosystème.
On ne peut vivre en attendant qu'une explosion arrive et ne nous raye de la carte. Car c'est ce qui va arriver si on ne les stoppe pas.
Et on ne stoppe pas des fous irresponsables avec quelques manifestations et des occupations.
Une petite bataille peut être éventuellement gagnée avec ces méthodes mais pas la guerre.
Parce que c'est bel et bien une guerre contre l'Humanité que les capitalistes avec leurs alliés de la Formoisie PS PCF mènent depuis plusieurs dizaines d'années avec le nucléaire.

Il faut s'organiser, il faut se choisir ses délégués révocables 1 pour 25.
C'est nous les habitants qui devons décider de notre sort.
C'est nous qui devons prendre les décisions qui vont réduire la catastrophe écologique.
Il faut arrêter de pleurer la bourgeoisie pour qu'ils acceptent telle et telle chose.
Ce sont des criminels écologiques et ils seront jugés pour cela une fois que des délégués justice révocables seront choisis.
On ne mendie rien à un criminel, on le juge.
Et il n'y a pas d'autre solution que de prendre le pouvoir à sa place.
Et la population ne peut avoir le pouvoir sous une démocratie qui est par définition le pouvoir
de 21 000 propriétaires d'esclaves sur 40 0000 esclaves.


Pour révoquer Macron il faut un  million de délégués 1 pour 25 et 25 000 000 délégateurs (personnes qui choisissent des délégués).
Il faut que le nombre de délégateurs soit plus important que celui des personnes qui ont voté Macron pour l'élire comme Président.




CONCLUSION


Nous avons tous une responsabilité face à ces bombes à retardement que sont les déchets nucléaires.
On ne peut fermer les yeux et laisser nos générations et les futures vivre avec le risque que tout explosent, ni laisser notre Terre être détruite.
Mais notre responsabilité ne s'arrête pas au petit rassemblement auquel on va participer pour dénoncer, histoire d'avoir bonne conscience.
Non, nous savons tous que cette folie ne s'arrêtera pas tant que les capitalistes seront au pouvoir, les capitalistes et la Formoisie collabo comme le PCF qui a toujours défendu le nucléaire.
Il faut préparer la Révolution anti capitaliste pour sauver la Terre pour sauver l'Humanité.
Il faut que les gens responsables prennent le pouvoir.
Il faut que ceux qui se soucient de ce qui se passe à Bure, que les Zadistes soient des délégués révocables !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire