articles

ARTICLES

vendredi 16 février 2018

Les jeunes contre Macron. Commencez la Révolution. Choisissez vos délégués révocables 1 pour 25


Par Julie Amadis
#IpEaVaEaFaF
Le 16/02/18











LIRE :

NonÀlaSelection Les mobilisations de la jeunesse c'est pour prendre le pouvoir et donc d'abord pour la révolution pédagogique

Université Macron = Université des patrons. Il faut une révolution pédagogique


Alors que les jeunes sont depuis 15 jours  mobilisés contre la sélection à l'université et au lycée. Macron continue sur sa lancée d'aggravation des inégalités sociales à l'école en réformant le bac et en en faisant un bac favorisant bien évidemment les enfants des classes privilégiées.
Et les médias, en bons toutous des agents US Young Leaders Macron et Édouard Philippe, encensent le ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer.

Jean-Michel Blanquer, un ministre en état de grâce - Europe1

Sur France 2, Jean-Michel Blanquer emporte l'adhésion - Le Monde

Éducation : Blanquer fait le pari du sérieux - Le Figaro

Réforme du bac : Blanquer, le ministre qui réussit là où tous ont échoué RTL

 

Je viens de faire le tour des grands médias.
On n'y trouve que des titres qui font l'éloge de notre ministre de l’Éducation.


Et c'est au moment, où les jeunes, qui sont les premiers concernés par ses réformes sont quasiment tous opposés à sa politique.
Cela est révélateur à la fois de l'absence d'indépendance des médias en France mais aussi du dénigrement des adultes envers les jeunes.
Leur avis n'a pas d'importance.


Hier dans presque toutes les villes françaises, des lycéens et étudiants manifestaient.

MANIFESTATIONS DES LYCÉENS ET ÉTUDIANTS
LE 15 FÉVRIER

A PARIS




A TOULOUSE



A MARSEILLE




A RENNES





A MONTPELLIER



A LILLE



 


FAITES LA RÉVOLUTION

CHOISISSEZ VOS DÉLÉGUÉS RÉVOCABLES 1POUR25


Les jeunes ne veulent pas des notes des diplômes et de la sélection. Ils scandaient dans la manif à Paris "«Tout le monde déteste la sélection».
"Partis à la mi-journée sous la pluie de la Sorbonne en direction de la place Denfert-Rochereau, les manifestants scandaient «Tout le monde déteste la sélection»."

Pourtant toute notre société est basée sur l'exclusion et la sélection.

Les jeunes ne supportent pas cette société inhumaine.

Ils veulent un monde solidaire, partageur ou le savoir circule.

Les revendications doivent s'élargir à Macron Dégage mais aussi à la construction d'un autre monde, un monde partageur, un monde sans esclavage Franceàfric, un monde qui protège la nature et l'environnement.

Pour cela, il faut stopper ceux qui sont responsables de la catastrophe humanitaire et écologique mondiale.

Il n'y a d'autre solution qu'une Révolution.

Une révolution ça s'organise.
Une Révolution pour être victorieuse, il lui faut des représentants du peuple.
Des délégués révocables.
Des représentants à petite échelle, des groupes de 25 qui se choisissent leur délégué. Il faut que tout le monde puisse s'exprimer, y compris les timides (les AG ne permettent pas cela !).
L'ensemble des délégués de base révocables se choisiront des délégués de l'étage du dessus qui iront au comité de ville etc

LIRE :

Projet de panstitution mondiale (version 1.6.3) (liste de règles rendant illégales toutes constitutions antérieures et ultérieures)

PAS DE BLOCAGE
A LA PLACE DES DÉLÉGUÉS
OCCUPATION DES UNIVERSITÉS ET LYCÉES

ORGANISATION DE DÉBATS POPULAIRES


La mobilisation d'hier se poursuit aujourd'hui.


Mais la forme de mobilisation choisie c'est le blocage.
C'est la méthode utilisée par les organisations NPA et PC depuis des années.
Déjà à l'époque du combat contre le CPE et la loi LRU, il y a une dizaine d'années, j'ai assisté à l'infiltration du mouvement par les organisations formoises qui manipulaient les étudiants pour que la mobilisation se résume au blocage.
L'Université était bloquée. Personne n'allait en cours et c'était tout. Il n'y avait pas de débat, pas d'évolution dans la mobilisation.
Cette technique énervait une partie des étudiants et l'UNI (syndicat étudiant à droite) recrutait.
Les jeunes doivent être les fers de lance d'une nouvelle société. Ils doivent initier des réflexions et débats sur l'écologie, sur l'éducation, sur l'impérialisme (et donc la Franceàfric), sur la science etc.
Les établissements scolaires appartiennent à tous.
L'Université doit être un lieu ouvert à tous.
Les jeunes doivent inviter toute la population à venir débattre. Les établissements scolaires sont des lieux de savoirs et de sélection. Supprimez la sélection et gardez le savoir.
Comme l'avaient revendiqué les étudiants lors de la  révolution culturelle chinoise de 1968, "l'enseignant devient enseigné, l'enseigné devient enseignant", les jeunes ont des choses à apprendre aux adultes comme les adultes ont des choses à apprendre aux jeunes.
Mais les blocages empêchent les vrais débats.
Ce qu'il faut ce sont des occupations d'établissements avec des débats partout avec la participation de tous, des habitants de la ville et des jeunes.


CONCLUSION


Faîtes la révolution. Virez Macron. Construisez un gouvernement du peuple et mettez fin avec nous à cette folie inhumaine que nous vivons actuellement.

Alors les jeunes Français, on compte sur vous pour démarrer la Révolution.
Les Africains qui subissent des régimes dictatoriaux soutenus par les dirigeants français, qui voient 5800 enfants mourir chaque jour à cause de la misère Franceàfric, comptent sur vous.

Franceàfric : 5800 enfants de moins de 5 ans meurent chaque jour en Afrique subsaharienne

Tous les pauvres français aussi, les chômeurs, les SDF...
Il n'est plus possible que des gens dorment dans la rue dans le froid sans intimité. CE N'EST PLUS POSSIBLE !!!

Et toute la jeune génération, les plus petits que vous, les enfants, comptent sur vous. Ils ne peuvent pas continuer à vivre au milieu des centrales nucléaires qui risquent à tout moment d'exploser et avec 740 milliards de tonnes de carbone au dessus de la Terre qui détruisent leur Terre.


 






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire