articles

ARTICLES

samedi 28 avril 2018

Le gouvernement sioniste d'Israël continue de promouvoir le terrorisme en tuant des manifestants pacifiques: 4 Palestiniens de plus tués hier

Photo prise hier source France Info (manifestants fuyant les gaz lacrymogènes
lors de la manifestation du 27 avril)
Par Julie Amadis
#IpEaVaEaFaF
Le 28/04/2018








Après avoir détruit l'OLP de la Formoisie collabo d'Arafat, après avoir participé en soutien aux USA de Hillary Clinton et Obama à l'installation de Al Qaeda Al Nosra DAECH en Syrie - y compris en soignant des assassins, la direction sioniste de l'Etat d'Israel poursuit la même politique criminelle : aider le Hamas à recruter en stoppant toute éventualité humanocrate pouvant surgir de ces manifestations pacifiques.

4 MANIFESTANTS TUES HIER PAR
L’ARMÉE ISRAÉLIENNE
45 TUES EN 1 MOIS


Hier 4 manifestants ont été tués par l'armée israélienne.
Parmi eux, un jeune de 15 ans, Azzam Oweida, qui a succombé aux blessures ce matin après voir reçu une balle dans la tête dans la manifestation d'hier.
Depuis 1 mois, tous les vendredis des milliers de Palestiniens manifestent pour "le droit au retour" et la fin du blocus.
Au total, on compte 45 tués dans ces manifestations et 1500 blessés

Au total, quarante-cinq Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens et plus de 1 500 blessés depuis le 30 mars, date du début du mouvement de protestation appelé la « grande marche du retour ». Le Monde

Des manifestations sont prévues jusqu'au 15 mai, date où a commencé l'exode forcé des Palestiniens suite à la création de l’État d’Israël le 14 mai 1948.

"La marche prendra fin le 15 mai, à l’occasion de anniversaire de la Nakba (la catastrophe), considérée par les Gazaouis comme l’exode de masse de leur territoire durant l’établissement de l’Etat d’Israël. Israël quant à lui célèbre cet événement comme étant le jour de son indépendance." RT

LES SIONISTES ISRAÉLIENS NE VEULENT PAS D'OPPOSITION PACIFIQUE EN FACE D'EUX


Pourquoi Benyamin Netanyahou décide t-il de tirer sur les manifestants palestiniens ?

L'objectif n'est évidemment pas de calmer le jeu avec les Palestiniens.

Israël ne veut pas d'une Révolution pacifique en face d'elle.

La politique des sionistes Israéliens est toujours la même: Saboter toute opposition pacifique et empêcher toute alliance entre les pauvres Israéliens et Palestiniens.

Pour cela il leur faut une opposition terroriste.

L'OLP faisait du sabotage avec sa stratégie terroriste. Ce groupe formois palestinien était anti égaliste anti humanocrate...
Mais malgré cela, il n'était pas assez fiables pour contenir une véritable révolution aux yeux des USA, de la CIA et les services secrets israéliens - les terroristes d'Etat ont donc favorisé le développement des ribanazis à la place..
La CIA et le Mossad ont donc aidé le Hamas à grossir pour affaiblir la Formoisie palestinienne.

Les manifestations organisées depuis un mois sont à l'initiative de Palestiniens non reliés au Hamas mais ont été récupéré par le Hamas.
Officiellement organisée par la société civile, "la marche du retour" est soutenue par le Hamas, mouvement islamiste palestinien au pouvoir dans la bande de Gaza, qui avait assuré qu'il veillerait à ce que personne n'approche dangereusement de la frontière.HuffingtonPost
Ces manifestations sont trop pacifiques pour le gouvernement Netanyahou.

Pour les sionistes, il est nécessaire de rendre la jeunesse Palestinienne terroriste, violente.
C'est pour cette raison que l'armée israélienne tire sur les manifestants.


ISRAËL VEUT CONSTRUIRE DES TERRORISTES


Israël veut construire des terroristes.
C'est pour cela qu'ils ont aidé financièrement les terroristes en Syrie et les ont laissés se faire soigner en Israël.


Une enquête du Wall Street Journal révèle qu'Israël fournit de l'aide à plusieurs groupes de rebelles syriens, dans la région frontalière du plateau du Golan, occupé depuis 1967 par Israël. Citant des membres de ces groupes de combattants ainsi que des responsables israéliens informés des contours de cette aide très discrète, le journal affirme qu'Israël finance la lutte de ces derniers contre Bachar el-Assad.
Selon les journalistes, Israël a ainsi mis sur pied une unité dédiée à cette mission en 2016. Son objectif serait de coordonner le transfert d'argent et de matériel humanitaire permettant à ces groupes rebelles de rémunérer leurs soldats, d'acheter des armes et des munitions, ainsi que de se soigner. Certains groupes percevraient ainsi 5 000 dollars mensuels pour régler ces dépenses de fonctionnement nécessaires à la poursuite de leurs activités.
Décrit comme un «engagement secret», le déploiement de cette stratégie s'inscrit dans la ligne de la politique étrangère israélienne dans la région, marquée par une défiance vis à vis de l'Iran, allié du gouvernement syrien, et un conflit ouvert contre le Hezbollah, qui combat lui aussi l'Etat islamique aux côtés des troupes de Bachar el-Assad et de ses alliés.
«Israël nous apporte une aide héroïque», s'enthousiasme un représentant du groupe Fursan al-Joulan (également connu sous le nom de Moatasem al-Golani, (les Chevaliers du Golan) et qui compte près de 400 combattants), selon des propos rapportés par le Wall Street Journal. «Nous n'aurions jamais survécu sans Israël», estime-t-il. Selon Liwaa Ousoud al-Rahman, combattant au sein d'une autre organisation, «la plupart des gens veulent coopérer avec Israël» parmi les groupes rebelles.
De fait, la coopération entre Israël et ces combattants opposés au gouvernement syrien aurait débuté en 2013, selon Abou Souhayb, pseudonyme d'un des représentants de ces groupes rebelles. D'abord limitée à l'aide humanitaire, l'action d'Israël se serait ensuite étendue à un soutien financier, avant de susciter l'intérêt d'autres formations, qui se sont à leur tour, tournées vers l'Etat voisin.
En réponse à ces révélations, l'armée israélienne a réagi. Sans démentir ni confirmer, un porte parole de Tsahal a déclaré au Times of Israel qu'Israël était «engagé dans une opération de sécurisation de ses frontières», avec pour but la neutralisation d'éventuelles cellules terroristes dans cette zone. «Par ailleurs, nous fournissons de l'aide humanitaire aux Syriens qui vivent dans la région», a-t-il ajouté. RT

HUMANOCRATIE ET EGALISME : SOLUTIONS POUR RÉUNIR ISRAÉLIENS ET PALESTINIENS
SOUS LA MÊME BANNIÈRE HUMANISTE

Diviser les Israéliens et les Palestiniens, c'est idiot.
Et c'est pourtant ce qu'on fait tous les partis pro palestiniens qu'ils soient Formois comme l'OLP où les pantins des USA comme le Hamas.
Nombreux sont les Israéliens qui subissent la crise et vivent dans la misère.
Pourquoi s'en prendre au pauvre SDF qui vit à Jérusalem sous prétexte qu'il a la nationalité Israélienne ?
Le SDF, le chômeur, le travailleur précaire israélien n'est pas responsable de la politique de Netanyahou !
Beaucoup d’Israéliens sont anti impérialistes et anti capitalistes.
A l'inverse, le militant du Hamas est l'allié des capitalistes impérialistes alors qu'il est Palestinien !

Il faut que les Israéliens et les Palestiniens qui veulent changer le monde s'allient.

Ils peuvent s'allier sur des bases humanistes et écologistes.
L'humanisme consiste à considérer que nous méritons tous un salaire de 1000 euros par mois plus 500 euros par enfant. Un salaire égal pour permettre un partage complet des richesses du monde. Car celui qui prend plus que sa part la prend à un autre Terrien !
Il s'agit aussi devenir les humains qui stopperont l'aggravation du couvercle carbone et empêcheront la destruction totale de la Terre !
Ces enjeux de sauvegarde de la Terre et de l'humanité rendent puérils les pseudos combats de "retour à la terre".
Il faut donc construire des Fasos de 40M de délégateurs fussionnant Israéliens, Syriens, Palestiniens, Jordaniens, à côté d'un Kurd-Faso de 40M de délégateurs.
Il faut un sous-continent politique de 200 M réunissant toutes les populations du Proche-Orient !
Seul le projet humanocrate, égaliste, librégaliste STOP RIBA offre un avenir aux populations hors de cette guerre éternelle voulue par la bankoslavoisie mondiale depuis plus de 50 ans !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire