articles

ARTICLES

mardi 24 avril 2018

Indifférence scandaleuse des juges français pour ces jeunes esclaves Camerounais que Bolloré fait travailler pour 1,5€/jour

Par Julie Amadis
#IpEaVaEaFaF
Le 24/04/2018






 



Les droits élémentaires de l'être humain, ça n'existe pas pour Vincent Bolloré.
Les droits de l'enfant, ça existe encore moins pour lui.
La France, qui a encore pour certains une image de pays des Lumières, pays des Droits de l'homme bafoue ses principes élémentaires quand il s'agit des Africains. Des paysans d'Afrique dont les dictateurs organisent leur mise en esclavage salarial pour les profits des plus gros patrons français.
Le reportage de
Tristan Waleckx diffusé en avril 2016 et rediffusé en juillet 2016 jetait un pavé dans la mare en montrant ces jeunes de 14 ans travaillant dans des conditions dangereuses et gagnant des salaires esclavagistes, 1,50€/jour.
Les juges qui aujourd'hui mettent en garde à vue Vincent Bolloré pour
"« corruption d’agents publics étrangers » et portant sur les conditions d’obtention en 2010 de deux des seize terminaux à conteneurs opérés par le groupe Bolloré sur le continent africain, l’un à Lomé, au Togo, l’autre à Conakry, en Guinée." ne le poursuivent toujours pas ni comme complice de terrorisme ni pour travail de mineurs dans des conditions dangereuses !
Pourtant les faits sont connus de tous !



LE REPORTAGE DE TRISTA WALECKX MONTRE QUE BOLLORÉ FAIT TRAVAILLER DES JEUNES MINEURS DANS DES CONDITIONS DANGEREUSES



Le reportage "Bolloré : un ami qui vous veut du bien" montre les conditions ignobles dans lesquelles travaillent des enfants de 14 ans !

Esclavage : pas d'abolition pour Bolloré

LE DROIT INTERNATIONAL INTERDIT LE TRAVAIL DE JEUNES DE 15 ANS DANS DES CONDITIONS DANGEREUSES MAIS LES JUGES
NE POURSUIVENT PAS BOLLORÉ

Si le droit international capitaliste impérialiste ne prévoit pas explicitement de sanctionner les patrons esclavagistes  qui paient 1,50€/jour comme le fait Bolloré, il est interdit d'embaucher des jeunes de moins de 18 ans quand le travail est dangereux.
Voici ce que dit la droit international :

Interdiction de faire travailler des enfants de 14 ans !
"La convention n° 138 pose le principe selon lequel l'âge minimal ne devrait pas être inférieur à l'âge auquel cesse la scolarité obligatoire, ni en tout cas à 15 ans."
Et pourtant on voit dans le reportage qu'un des jeunes qui travaille dans la plantation et qui a été filmé a 14 ans !

Interdiction de faire travailler des jeunes de moins de 18 ans dans des conditions dangereuses !
"La convention n° 138 prescrit également de fixer à 18 ans l'âge minimal pour tout travail dangereux, c'est-à-dire susceptible de compromettre la santé, la sécurité ou la moralité des adolescents, chaque législation nationale devant définir les types d'emplois concernés. Toutefois, cet âge peut être abaissé à 16 ans si la santé, la sécurité et la moralité des intéressés sont pleinement garanties et s'ils ont reçu une instruction spécifique et adéquate ou une formation professionnelle." Site du Sénat français

Or le travail dans les plantations de Bolloré au Cameroun est dangereux.... surtout quand on ne possède ni gants non troués, ni chaussures de sécurité...
Mais uniquement une paire de tongs....
Et Bolloré embauche des mineurs. Le reportage le montre et l'interview que j'ai réalisée auprès d'un ex salarié de Bolloré au Cameroun le confirme.

Embauche systématique de mineurs par Bolloré ! Témoignage inédit d'un ouvrier de SOCAPALM ayant travaillé pour Bolloré pendant 10 ans au Cameroun





Même avec le droit impérialiste qui sert à donner un minimum d'illusion de "justice", Bolloré devrait être poursuivi pour faire travailler des jeunes de 14 ans !
D'autant plus que leurs conditions de travail sont  dangereuses ... Nous avons toutes les preuves....
Mais aucun juge ne le poursuit pour cela ...


CONCLUSION

Ce qui touche le plus aux droits les plus élémentaires de l'être humain parmi les agissements de Vincent Bolloré n'a pas poussé la justice française à enquêter.
Les juges Serge Tournaire et Aude Buresi ont enquêté sur la corruption de Bolloré auprès de deux dictateurs africains, Faure Gnassingbé et Alpha Condé mais pas sur le reste.
Ni sur sa complicité avec les terroristes - terroristes putschistes en Côte d'Ivoire ou terroristes d'Etat au Togo et au Cameroun.
Parce que si Bolloré corrompt les Présidents africains c'est pour pouvoir continuer à faire des bénéfices énormes grâce aux économies qu'il fait avec des salaires de misère.
Si l'on compare le salaire horaire d'un Français qui est de 9,88€ brut à celui d'un Camerounais on observe que Bolloré paie ses salariés Camerounais 65,86 fois moins que ce qu'il aurait dû payer s'il appliquait les lois sociales françaises !
Bolloré sera bientôt jugé au Nuremberg de l'Afrique pour tous ces crimes.... Et ce sera autre chose que le simulacre de justice en France qui le poursuit pour une toute petite partie de ce dont il est responsable !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire