articles

ARTICLES

vendredi 17 novembre 2017

Togo : Manifestation 17 novembre énorme mais la population n'a toujours pas choisi ses 50 000 délégués révocables CDR pour le gouvernement provisoire

Par Julie Amadis
#IpEaVaEaFaF
Le 17/11/2017









Nous sommes au deuxième jour de manifestations dans ces 3 jours de mobilisation qui se déroulent du 16 au 18 novembre.
2 mois de mobilisation révolutionnaire et toujours plus de monde.
Les images qui nous parviennent de Lomé nous montrent des rues entières de manifestants sans aucun espace libre.
Mais le tyran Gnassingbé est toujours là... Il manque les délégués révocables les CDR pour le dégager.

lire :

#Manifestations #16novembre en France, au Togo : il faut virer Macron et Gnassingbé


A LOME





A KAPALIME




A AFAGNAN





A AMLAME


MALGRÉ LES MANIFESTATIONS INTERDITES DANS DES VILLES AU TOGO AUJOURD'HUI, LES TOGOLAIS SE SONT ENCORE UNE FOIS TRÈS FORTEMENT MOBILISES


Gnassingbé n'a plus aucun légitimité mais il donne des ordres et interdit des manifestations

"Mango, Sokodé, Bafilo, interdites de manifestations publiques jusqu’à nouvel ordre, l’opposition togolaise a-t-elle pour de bon perdu le Nord ?" Togo site
Malgré cela les manifestants étaient nombreux et très joyeux.

"La rue gronde actuellement à Lomé. A Bè-Gakpoto, Doumasséssé et Atikoumé, la marche a démarré. Comme hier, les manifestants agrémentent la marche avec des chansons et slogans pour dénoncer la tyrannie de Faure Gnassingbé." Togo site

LES ONG IMPÉRIALISTES NE DEMANDENT PAS LE DÉPART DE FAURE GNASSINGBE, NI LA FIN DE LA FRANCEAFRIC ESCLAVAGISTE
ELLES DEMANDENT A GNASSINGBE DE "METTRE EN ŒUVRE DES REFORMES INSTITUTIONNELLES ET CONSTITUTIONNELLES"

Les ONG sont le visage souriant de l'impérialisme.
Jamais elles ne dénoncent Bolloré, jamais elles ne dénoncent les salaires esclavagistes...

Quand la répression est un peu trop visible elles commencent à se bouger un peu demandent gentiment au dictateur de se calmer.... tout en ne disant rien à ses maitres occidentaux....
Et elles appellent le tyran à réaliser des réformes !!!!
Elles détruisent toute les revendications populaires révolutionnaires de "réclamation du départ du tyran" pour que l'impérialisme soit sauvé.
C'est la même chose que De Gaulle qui proposait la communauté quand les Africains réclamaient l'indépendance.... On propose un régime impérialiste un peu plus doux en espérant que la colère des esclaves se calme.... pour protéger les intérêts occidentaux.

"Lomé, Paris, le 17 novembre 2017 – Alors que de nouvelles manifestations de l’opposition et de la société civile sont prévues prochainement, 13 ONG togolaises et internationales appellent les autorités à cesser la répression sanglante contre les manifestants et à mettre en œuvre les réformes institutionnelles et constitutionnelles promises et attendues afin de sortir de la crise actuelle." CCFD Terres Solidaires

L'URGENCE EST DE CONSTRUIRE UN GOUVERNEMENT PROVISOIRE DE DÉLÉGUÉS RÉVOCABLES

https://drive.google.com/file/d/0B1pq3ievpZMERUtWRkVTUlVLcUU/view


Il suffirait de dire à la population de se réunir par 25 et que des volontaires désirant avoir une responsabilité se fassent désigner par 24 personnes.
Ces délégués seront des délégués de base révocables.

Si 50000 délégués de base sont désignés par 1,25 millions de Togolais c'est plus que le nombre de personnes.... que les tricheurs électoraux ont proclamés être électeurs de Gnassingbé.Et c'est bien plus que les 539.764 votes que Fabre a annoncé en 2015 en faveur de Gnassingbé.

Les résultats electoraux étaient les suivants :

https://fr.scribd.com/document/263789543/TGPR15-CAP2015-Les-resultats-des-CELI
Et donc la légitimité est clairement du côté de la population qui se aura choisi ses représentants.
Ces délégués de base choisiront 2000 délégués conseillers qui représenteront chacun 625 personnes et 80 délégués députés qui représenteront chacun 15625 personnes. A partir de là on a un gouvernement du peuple.
Ces délégués députés siégeront au comité national provisoire.
Le comité exécutif sera composé de 16 de ces délégués députés qui seront aussi des délégués intermédiaire nationaux.

Telle est l'urgence pour le Togo : construire un gouvernement provisoire de 80 délégués nationaux à partir de la désignation de 50000 délégués de base. Mais Atchadam et Fabre semblent indifférents à la souffrance des Togolais et continuent sagement à défendre un système constitutionnel esclavagiste !

LIRE : CONSEILS RAPIDES POUR CHAQUE DÉLÉGUÉ (par statut) (extrait de chapitre 4.A CNR-Togo manuel)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire