articles

ARTICLES

samedi 13 janvier 2018

Togo Marche du 13 janvier : Sylvanus Olympio soutiendrait l'humanocratie CDR Sankara et une monnaie librégaliste pour l'Afrique

Par Julie Amadis
#IpEaVaEaFaF
Le 13/01/2018


Franz Fanon : "Nous avons vu que les partis nationalistes calquent leurs méthodes et leurs doctrines sur les partis occidentaux, aussi, dans la majorité des cas, n'orientent-ils leurs propagandes en direction des masses."
p 110 Les damnés de la terre
















De la même façon que Kwame Nkrumah a évolué entre son livre autobiographique et celui dénonçant l'impérialisme puis celui sur les classes sociales en Afrique, si Sylvanus Olympio n'avait pas été assassiné le 13 janvier 1963, il aurait évidemment soutenu la révolution de Thomas Sankara et approuvé l'humanocratie et les CDR.

Si Amilcar Cabral n'avait pas été assassiné en 1973, il aurait, comme Sylvanus Olympio, approuvé le DOP (Discours d'Orientation Politique) rédigé par Valère Somé et prononcé par Thomas Sankara.
Il aurait applaudi la lutte contre la Formoisie compradore qu'il dénonçait lui-même sous le terme de "petite bourgeoisie intellectuelle".(Il leur suggérait le suicide)

Kwame Nkrumah, Sylvanus Olympio, Amilcar Cabral, Thomas Sankara applaudiraient tous les quatre le projet d'un "Grand Burkina Faso" groupant quarante millions de CDR, plus d'un milliard d'Africains conscients.
En particulier Kwame Nkrumah, créateur du Ghana et Sylvanus Olympio applaudiraient l'idée de la fusion Togo Bénin Ghana en un Ewé Faso plus de quarante millions d'habitants.
Ils auraient définitivement perdu leurs illusions démocratiques inoculées par l'impérialisme.

Mais il n'y a eu de successeur au grand Sylvanus Olympio au Togo....

Les leaders de l'opposition à Faire Gnassingbé, le protégé de l'Elysée et fils de Etienne Eyadéma Gnassingbé ne sont pas les défenseurs des plus opprimés des plus pauvres. Ceux qui prétendent lutter contre la dictature de la famille que De Gaulle a mis au pouvoir après avoir tué notre héros pour 300000 FCFA craignent les masses et donc l'humanocratie, le pouvoir du peuple désignant des délégués révocables en formant des CDR
Depuis le 19 août, cela fait cinq mois que la révolution est commencée, mais ni Fabre ni Kafui, ni Atchadam n'a à aucun moment appelé la population à s'organiser et à se choisir ses représentants.

A l'époque des décolonisations, dans les années 60, Frantz Fanon avait compris ce que cachait le comportement des leaders des partis nationalistes africains. Il écrivit :
"Les partis nationalistes, dans leur immense majorité éprouvent une grande méfiance à l'égard des masses rurales." p 109 Les damnés de la Terre

Alors que, comme le dit encore une fois si bien Fanon :

"La paysannerie est laissée systématiquement de côté par la propagande des partis nationalistes. Or, il est clair que, dans les pays coloniaux, seule la paysannerie est révolutionnaire. Elle n'a rien à perdre et tout à gagner" p 61 Les damnés de la Terre
Un journaliste d'un journal Franceàfric, Matteo Fraschini Koffi rappelle que ce pays est majoritairement composé de très pauvres.
"Le Togo, où les deux-tiers des habitants vivent de l'agriculture de subsistance et plus de la moitié avec moins d'un dollar par jour." TV5Monde

MARCHE DU 13 JANVIER 2013
JOUR DE L'ASSASSINAT
DU GRAND SYLVANUS OLYMPIO

Le 13 janvier est symbolique.
C'est le jour où Sylvanus Olympio le premier président africain a été assassiné par De Gaulle.
Le régime en place est le régime des assassins d'Olympio.


ENCORE UNE FOIS ÉNORMES MANIFESTATIONS PARTOUT AU TOGO




A LOMÉ
















A BADOU





A ATAPKAME








SELON CERTAIN RESISTANTS, DES CARS TRANSPORTANT DE FAUX MANIFESTANTS PRO UNIR AURAIENT ETE IDENTIFIES VENANT DU GHANA



Avec des délégués justice, une procédure d'enquête aurait été lancée pour confirmer (ou démentir) une telle information.
Il faut en effet compter avec les techniques de fausses informations diffusées par le régime pour camoufler et discréditer les véritables

REPRENDRE LE PROGRAMME DE SYLVANUS OLYMPIO AVEC UNE MONNAIE EGALISTE "AFRO"


En 1963, il y a 55 ans, Sylvanus Olympio a voulu mettre fin au Franc CFA. Il voulait une monnaie autonome. Pour une véritable indépendance et pas une indépendance de pacotille comme le voulait De Gaulle et Foccart partout en Afrique.
"D’où le rictus de Foccart ce jour où il accueille Olympio sur le perron de l’Élysée. « Sylvanus Olympio n’était pas un de nos amis », confiera-t-il plus tard (Foccart parle, Fayard-Jeune Afrique, 1995). « Avec lui, mes relations n’ont jamais été cordiales comme celles que j’entretenais avec Nicolas Grunitzky [l’homme qui devait lui succéder après le coup d’État, NDLR]. » Début 1963, Olympio envisageait même de sortir de la zone franc (CFA) et de créer une monnaie togolaise adossée au… Deutsche Mark. Le Togo, par sa politique d’équilibre, risquait donc d’offrir un modèle d’émancipation à toutes les ex-colonies françaises. En un mot, vu de Paris, Olympio était plus dangereux que Sékou."
Jeune Afrique

#Togo, #FaureMustGo, #TogoDebout Image de la marche de ce 13 janvier 2018 à Lomé la capitale du Togo. Quartier Bè-Gakpoto pic.twitter.com/cVXDydEZEl — BRUCE Minsah (@BRUCEMinsah) 13 janvier 2018

Nous allons reprendre le combat mais pour faire mieux encore que le projet d'Olympio.

Il faut une monnaie africaine indépendante, l'Afro. Mais une monnaie égaliste où chacun a un revenu
égal. Nous sommes tous des descendants d'Adam et Eve et méritons tous le même revenu.
Il n'y a aucune raison pour qu'un Européen, parce qu'il habite au nord de la méditerranée, gagne plus qu'un Africain !
Il n'y a aucune raison qu'un médecin, parce qu'il a eu la chance d'apprendre pendant neuf ans au lieu de trimer aux champs, mérite plus que celui qui a déjà des courbatures partout à 25 ans tellement il a travaillé dur.
Non. C'est une aberration de distribuer 5, 10, 20, 100, 1000 fois plus à certains sous des motifs qui sont toujours des prétextes... pendant que d'autres se voient en conséquence voler de leurs droits d'auteurs ancestraux.

REPRENDRE LE PROGRAMME DE SANKARA
DES CDR PARTOUT
DÉLÉGUÉS RÉVOCABLES
1 POUR 25

Frantz Fanon dénonçait les méthodes des partis nationalistes dans les années 60 en Afrique.
Il leur reprochait de les calquer sur celles des partis des pays occidentaux.
"Nous avons vu que les partis nationalistes calquent leurs méthodes et leurs doctrines sur les partis occidentaux, aussi, dans la majorité des cas, n'orientent-ils leurs propagandes en direction des masses." p 110 Les damnés de la terre

Ce que dit Frantz Fanon est d'une incroyable actualité.
C'est tout à fait les procédés utilisés par les partis d'opposition PNP ANC au Togo.
Ils reproduisent les méthodes des partis Formois en France: manifestations avec mots d'ordre réformistes (et même constitutionnistes : ils demandent toujours le retour à la constitution de Eyadéma adoptée en 1992 !), vacarmes (ils avaient appelé il y a deux semaines à une journée vacarme pour empêcher les mots d'ordre révolutionnaires (ces actions sont aussi des actions des partis Formois en France)...
Et comme les partis Formois Franceàfric en France (ceux qui ne dénoncent jamais les salaires à 50€/mois de Bolloré en Afrique ni les crimes Franceàfric, ceux qui ont voté la révocation d'une militante anti Franceàfric), ils roulent pour les élections et utilisent tous les subterfuges pour empêcher que des CDR puissent être mis en place.

ABOLIR LA DEMOCRATIE
INSTAURER L'HUMANOCRATIE 1 POUR 25


Il faut arrêter avec les élections colonialistes qui permettent à la Franceàfric et l'USAfric de mettre au pouvoir ses pantins dans tous les Etats d'Afrique.
Et à la place, la population, doit se choisir elle-même ses leaders et prendre en main son avenir.
C'est parmi les pauvres, parmi les personnes ayant une éthique, un courage que doivent être choisis les nouveaux représentants du peuple.
A la base, des délégués révocables représentant 25 personnes.
Ces délégués de base désigneront les délégués conseillers 1 pour 25 de l'étage du dessus ...
Gnassingbé élu par moins de 1,25M de bulletins de vote sera révoqué par 50 000 délégués de base désignés par 1,25 millions de Togolais.

Vous le destituerez en prenant vous même le pouvoir en faisant des CDR, en choisissant vos délégués (les fonctionnaires sont aussi des délégués choisis par le peuple (voir le schéma ci-dessous)






Pour avoir tous les détails de ce vaste projet, vaste mais relativement simple à mettre en place lisez ce livre.

Manuel institutionnel pratique et théorique de la révolution humanocrate au Togo

CONCLUSION


Sylvanus Olympio a été assassiné pour qu'un pantin des patrons esclavagistes français soit Président.
La famille Gnassingbé, Eyadéma puis son fils Faure laisse mourir 50 bébés par jour (crime sanitaire Franceàfric) pour obéir aux intérêts de la Slavoisie française.
Un salaire moyen de 39€/mois qui permet à Bolloré and co des bénéfices colossaux.
Comme le dit Frantz Fanon ce qu'il faut ce n'est pas augmenter le nombre d'affranchis mais mettre fin à l'esclavage.
"L'intellectuel colonisé a investi son agressivité dans sa volonté à peine voilée de
s'assimiler au monde colonial. Il a mis son agressivité au service de ses intérêts propres, de ses intérêts d'individus. Ainsi prend facilement naissance une sorte de classe d'esclaves libérés individuellement, d'esclaves affranchis. Ce que l'intellectuel réclame c'est la possibilité de multiplier les affranchis, la possibilité d'organiser une authentique classe d'affranchis. Les masses, elles, n'entendent pas voir augmenter les chances de succès des individus. Ce qu'elles exigent, ce n'est pas le statut du colon, mais la place du colon. Les colonisés, dans leur immense majorité, veulent la ferme du colon. Il ne s'agit pas pour eux d'entrer en compétition avec le colon. Ils veulent sa place." p 61 Les damnés de la terre
Si les partis PNP ANC veulent au mieux augmenter le nombre d'affranchis en améliorant le sort d'une élite Formoise compradore, le peuple lui veut mettre fin à l'esclavage.
Les Togolais et Togolaises massivement dans les rues aujourd'hui n'étaient pas là pour la constitution esclavagiste de 92 comme tentent de le faire croire les partis qui sont allés se vendre au plus offrant à Paris en négociant avec Alpha Condé....

Non les Togolais veulent mettre fin à l'esclavage des salaires à 50 euros par mois. Ils veulent mettre fin à cette mortalité infantile énorme, 15 fois supérieur à celle de la France, à ce génocide sanitaire....
Ils le montrent chaque fois en venant massivement dans les manifestations crier "Gnassingbé Dégage".
Ils leur manque les CDR, l'organisation et la représentation du peuple et ce sera le début d'une nouvelle ère pour l'Afrique toute entière !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire