articles

ARTICLES

lundi 29 janvier 2018

Niger : Marche du 28 janvier. Encore plus de manifestants que le 14 janvier pour "Issoufou Dégage"

Par Julie Amadis
#IpEaVaEaFaF
Le 29/01/2018












Le Niger, pays où Areva, l'entreprise Franceàfric par excellence, règne en maître ...
Le Niger, pays pollué et subissant "une montagne de déchets radioactifs" à cause de cette même entreprise Franceàfric.


Le Niger, pays où un bon petit pantin de la Slavoisie française qui verse des salaires de 25€ en moyenne, Mahamadou Issoufou, est Président.


Ce pays au cœur du système Franceàfric est en explosion, est au début d'une Révolution anti-impérialiste.
Il y a seulement quinze jours, les Nigériens manifestaient pour virer Issoufou.

Niger : grosses manifestations hier contre le dictateur Franceàfric Issoufou de l'Internationale Socialiste. Pour que Issoufou Dégage il est urgent de désigner des délégués révocables 1 pour 25

Et hier, les Nigériens étaient des milliers à manifester à nouveau contre Issoufou.






"Plusieurs milliers de personnes ont manifesté dimanche à Niamey et dans d'autres villes du Niger contre la loi de finances 2018 qu'elles jugent « antisociale ».
« A bas la loi de finances scélérate et antisociale », « A bas les députés », « Non à la hausse des produits », ont scandé les protestataires – 3.000 selon les autorités, davantage selon les organisateurs – qui répondaient à l’appel d’une coalition d’organisations de la société civile." Jeune Afrique

ENCORE PLUS DE MANIFESTANTS QUE LE 14 JANVIER



Les manifestants sont encore plus nombreux que le 14 janvier.


"Les manifestants, plus nombreux que lors de leur précédente action, le 14 janvier, ont défilé dans les rues puis tenu un meeting devant le parlement, qui a voté cette loi à une écrasante majorité fin novembre 2017." VOA





ORGANISER DES MANIFESTATIONS TOUTES LES SEMAINES C'EST BIEN

CONSTRUIRE DES CDR ET CHOISIR SES DÉLÉGUÉS RÉVOCABLES C'EST MIEUX
SI L ON VEUT VRAIMENT SE DÉBARRASSER DES IMPÉRIALISTES ET D'ISSOUFOU, LEUR PANTIN


Un des organisateurs de la manifestation d'hier au Niger, Moussa Tchangari, le Président de l'ONG Espace Citoyens, a déclaré que des manifestations seraient organisées toutes les semaines jusqu'à ce que Issoufou enlève la loi de finance 2018.

« Nous resterons toujours mobilisés jusqu’à ce que les autorités retirent cette loi antisociale », a déclaré devant la foule Mousssa Tchangari, un des organisateurs de la manifestation.
Il a annoncé des manifestations « toutes les deux semaines » afin de « maintenir la pression » sur les autorités. Jeune Afrique

LOI DE FINANCE 2018 : UNE MESURE POUR FAIRE PLAISIR
AUX IMPÉRIALISTES DU FMI


Cette loi n'est qu'une mesure de plus pour faire plaisir aux impérialistes.
Le FMI s'étant réjoui de cette mesure fiscale, on comprend tout de suite pour qui elle a été faite.

"Le projet de loi de finance 2018, qui a été adopté par l'Assemblée nationale du Niger le 26 novembre, prévoit une hausse de la fiscalité et une baisse de certaines dépenses. Une politique saluée par le FMI, avec pour objectif affiché de dégager des marges de manœuvre pour l'éducation et la santé, mais qui est considérée comme « antisociale » par une frange de la société civile. " Jeune Afrique

Mais la grande majorité de la population veut le départ d'Issoufou et la fin des salaires à 25€/mois.
Encore une fois, les organisations des Formoisie Compradore décident seules des mots d'ordre.
Pour que le peuple se choisisse ses propres revendications, il faut des CDR et ça, ils n'en veulent pas.

LES CDR SEULE SOLUTION CONTRE L’IMPÉRIALISME


Moussa Tchangari, le Président de l'ONG Espace Citoyens et un des organisateur de la manifestation d'hier est mis en valeur par les médias impérialistes, ce qui veut dire que la Franceàfric se le garde sous le coude au cas où elle n'arriverait pas à se garder son pantin préféré Issoufou.
Dans Jeune Afrique Moussa Tchangari présente son modèle de société : une démocratie avec un "droit de révocation des élus"

"Il faut surtout changer de modèle pour instaurer une démocratie participative qui assure une meilleure représentation et une meilleure participation des citoyens à la vie politique, avec un droit de révocation des élus, un pouvoir d’action sur les lois." Jeune Afrique
 Que veut-dire "droit de révocation des élus".
On dirait que ses maîtres lui ont conseillé de parler de "révocation" pour protéger la "Démocratie" esclavagiste de l'Humanocratie.
Mais je ne sais pas s'il a vraiment compris ce que ça voulait dire, car "la révocation" n'est pas un droit pour les représentants du peuple mais pour le peuple.

La démocratie c'est le pouvoir des esclavagistes. Elle a été inventée à Athènes, République esclavagiste où une minorité de propriétaires d'esclaves décidaient pour tous les autres.

Ça n'a pas vraiment changé.
Les Africains subissent la politique Franceàfric sans jamais avoir voté pour un Président en France....
Ce n'est pas Issoufou qui décide vraiment au Niger. Issoufou n'est qu'un valet des patrons esclavagistes Français.

"La démocratie française ÉCRASE NOS COUSINS AFRICAINS EN DIVISANT PAR 20 leurs revenus.
Les esclavagistes US de 1850 étaient des DÉMOCRATES le parti esclavagiste. Normal ! Le DEMOS C'EST LE GROUPE DES 21000 propriétaires d'esclaves. Ils possédaient 400 000 victimes.
La démocratie française TUE 3 millions de bébés africains par an." Revactu
Sankara l'avait bien compris et avait mis fin à ce système pour mettre en place les CDR.

Ce sont ces institutions au service du peuple africain que partout en Afrique nous devons remettre en place.


Ecoutez Thomas Sankara ! Il faut des CDR dans toute l'Afrique ! Construisez des Comités de Défense de la Révolution Africaine



Issoufou est au pouvoir parce que 3 694 13 nigériens ont déposé un papier avec son nom le 20 mars 2016.

Il faut donc 4 000 000 de délégateurs qui choisissent 160000 délégués de base pour virer Issoufou.


Et il faut 4500000 jeunes juniors et 1900000 jeunes pionniers qui désignent 256000 délégués de base.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire