articles

ARTICLES

jeudi 18 janvier 2018

Combien de Rémi Fraisse ?.. Macron se prépare-t-il à tuer à Notre-Dame-des-Landes ?

Par Julie Amadis
#IpEaVaEaFaF
Le 18/01/2018

 "Il y aura des blessés des deux côtés voire des morts" Un responsable de la gendarmerie

"On retrouve l’ambiance médiatique qui avait précédé la violence mortelle dont a été victime à Sivens le jeune Rémi Fraisse. Ici et là, on entend déjà dire qu’il faut s’attendre à des morts. C’est inadmissible. Soyons clairs : l’évacuation du site de Notre-Dame-des-Landes n’a aucun sens parce qu’elle n’a aucune utilité. Si l’aéroport ne se fait pas là, quel est l’intérêt de l’expulsion de gens qui s’y trouvent ? Qui oublie que ce sont des militants ? Certains resteront pour créer des surfaces agricoles ? Où est le problème ? Les autres partiront vers d’autres secteurs en lutte. Pourquoi vouloir les agresser ?" (Jean-Luc Mélenchon)

"L'évacuation, planifiée depuis des mois, a été conçue comme une opération militaire, y compris dans sa dimension psychologique."Le Parisien le 18/01/2018


DES MORTS ET DES BLESSES DÉJÀ ANNONCES PAR LES MEDIAS

"Matignon semble persuadé que les Français accepteront plus facilement le recours à la force, voire d'éventuels blessés, dès lors que le projet est abandonné." Le Parisien le 18/01/2018

C'est donc ça le vrai projet de Macron, "le recours à la force, voire d'éventuels blessés" à Notre Dame des Landes.
Un responsable de la gendarmerie annonce "des blessés des deux côtés voire des morts"

Son vrai projet apparait au grand jour : tuer des zadistes, transformer ce morceau de territoire où un groupe de baba cool rêve d'un autre monde en stand de tirs.

Le représentant de la Formoisie contrégaliste , Jean-Luc Mélenchon l'a d'ailleurs bien compris et l'a dénoncé sur son blog.
"On retrouve l’ambiance médiatique qui avait précédé la violence mortelle dont a été victime à Sivens le jeune Rémi Fraisse. Ici et là, on entend déjà dire qu’il faut s’attendre à des morts. C’est inadmissible. Soyons clairs : l’évacuation du site de Notre-Dame-des-Landes n’a aucun sens parce qu’elle n’a aucune utilité. Si l’aéroport ne se fait pas là, quel est l’intérêt de l’expulsion de gens qui s’y trouvent ? Qui oublie que ce sont des militants ? Certains resteront pour créer des surfaces agricoles ? Où est le problème ? Les autres partiront vers d’autres secteurs en lutte. Pourquoi vouloir les agresser ?"
Ces propos ne sont pas tombés dans l'oreille d'un sourd. Un site (journal depuis 1938 du personnel de la gendarmerie) "L'Essor" a repris sa déclaration.

Notre-Dame-des-Landes : Mélenchon alerte contre un nouveau drame de type Rémi Fraisse

Le président du groupe La France insoumise à l’Assemblée nationale, Jean-Luc Mélenchon, a alerté mardi contre le risque qu’une évacuation de la Zad de Notre-Dame-des-Landes conduise à un drame similaire à la mort en 2014 de Rémi Fraisse à Sivens.




Rémi Fraisse (Illustration @guymasavi/Flickr).

On retrouve l’ambiance médiatique qui avait précédé la violence mortelle dont a été victime à Sivens le jeune Rémi Fraisse“, un militant pacifiste de 21 ans qui s’opposait à la construction d’un barrage dans le Tarn et a été tué par un tir de grenade offensive, écrit le député des Bouches-du-Rhône dans un billet de blog. Regrettant qu’“on reproduise la préparation des esprits” à un tel événement, il a relevé que “l’évacuation du site de Notre-Dame-des-Landes n’a aucun sens parce qu’elle n’a aucune utilité“.
Si l’aéroport ne se fait pas, quel est l’intérêt de l’expulsion des gens qui s’y trouvent?“, interroge-t-il, répondant lui-même à la question: certains “resteront pour créer des surfaces agricoles“, d’autres “partiront vers d’autres secteurs en lutte“. “Pourquoi vouloir les agresser ?“, insiste le député, alors que le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a confirmé mardi que la Zad “sera évacuée des éléments les plus radicaux“, quelle que soit la décision sur la construction de l’aéroport.

Ce qui montre que une partie des gendarmes ne veulent pas participer au projet de Macron de tuer des zadistes et le font savoir.
Le journal des gendarmes continue pour bien montrer que ses lecteurs (gendarmes) annoncent à l'avance leur refus de participer à ce complot


M. Mélenchon évoque aussi le risque que “les rumeurs de renoncement à cet aéroport soient un leurre destiné à permettre une attaque contre la Zad dans le but ensuite de construire l’aéroport“. Au delà, dans l’affaire Fraisse, il promet qu’il ne “lâcher(a) pas l’affaire” du non-lieu prononcé le 9 janvier en faveur du gendarme qui avait tiré la grenade mortelle.
Renouvelant ses accusations à l’égard du Premier ministre de l’époque, Manuel Valls, et son ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, le leader de LFI estime que “la responsabilité des gendarmes ne peut être opposée à celle des décideurs politiques“.
Les gendarmes obéissent aux ordres. Il ne saurait en être autrement dans une démocratie où le pouvoir civil est tout“. Rappelant que le type de grenade offensive qui a tué Rémi Fraisse était désormais “interdit d’utilisation par les forces de l’ordre“, M. Mélenchon assure que d’autres armes “dangereuses” restent autorisées et demande l’évolution “de l’ensemble des techniques et des matériels utilisés pour le maintien de l’ordre“.

En savoir plus sur http://lessor.org/dame-landes-melenchon-alerte-contre-nouveau-drame-de-type-remi-fraisse/#hekU40lRcmPScICo.99


ABANDONNER LE PROJET D’AÉROPORT
POUR POUVOIR TUER DES ZADISTES
"
Matignon semble persuadé que les Français accepteront plus facilement le recours à la force, voire d'éventuels blessés, dès lors que le projet est abandonné."
(Le Parisien)


Macron et son gouvernement ne s'en cachent même pas, un mort ne serait pas une "bavure" des forces de l'ordre mais un assassinat programmé et organisé par Macron puisque celui-ci - d'après les propos du journaliste du Parisien - compte sur le soutien de l'opinion publique pour tirer sur les zadistes.

Parce que cette bataille armée contre les zadistes est prévue de longue date.

"L'évacuation, planifiée depuis des mois, a été conçue comme une opération militaire, y compris dans sa dimension psychologique."Le Parisien le 18/01/2018

IL Y AURA DES BLESSES DES DEUX CÔTES VOIRE DES MORTS

Le journaliste du Parisien nous dévoile une partie du projet de Macron, tuer des zadistes qu'il va présenter en amont grâce à ses amis des médias comme des "terroristes", de dangereux anarchistes pour les discréditer aux yeux de l'opinion publique et préparer une guerre anti contestataires, anti révolutionnaires, anti anarchistes.
Une vraie guerre avec des armes et des morts.

C'est donc une ruse que d'annuler le projet de l'aéroport de notre Dame des Landes comme Édouard Philippe l'a annoncé hier parce que " les Français accepteront plus facilement le recours à la force, voire d'éventuels blessés, dès lors que le projet est abandonné" ainsi que l'avoue le journaliste du Parisien.

Un responsable de la gendarmerie le dit :

"Il y aura des blessés des deux côtés voire des morts"


Yanick Toutain qui inscrit le projet de Macron comme duplication en Europe de Timber Sycamore Syrie et qui dénonce les dizaines de milliers de morts prévus par l'OTAN pour écraser la révolution européenne écrit



Il dénonce l'utilisation en Syrie de la tactique du marteau et de l'enclume - marteau DAECH Al Nosra AlQaeda et enclume Assad - et la préparation,, en soutenant l'UOIF Qaradawi de la même tactique en France.
On a tous en mémoire la mort de Rémi Fraisse le 26 octobre 2014 à Sivens (Tarn) parce qu'il manifestait comme les zadistes de Notre-Dame-des-Landes contre un projet anti écologiste, le barrage de Sivens menaçait tout l'écosystème.

Ce militant de 21 ans a reçu une grenade d'un gendarme mobile et il est mort.

Rémi Fraisse tué le 26 octobre 2014 alors qu'il militait
contre le barrage anti écologique de Sivens

Assassinat politique : ils ont tué Rémi Fraisse parce qu'il militait pour sauver notre belle planète

 De la même façon qu'à Notre-Dame-des-Landes la DGSE avait infiltré la contestation.
"Le samedi 25, Jean-Luc Mélenchon indique qu'il a été agressé, ainsi que José Bové, par des manifestants cagoulés qui lui jettent des pierres7,8. Jean-Luc Mélenchon réussit à s'échapper et affirme qu'il s'agit de militants d'extrême droite qui ont infiltré les manifestants9. Cécile Duflot tient des propos similaires « les violences de Sivens, de Gaillac et d’Albi impliqueraient « des éléments d’extrême droite […]. »
Wikipédia

 

LES MANIFESTANTS SONT TROP PACIFISTES POUR LES CAPITALISTES

LEURS ZOUBATOV INFILTRENT DONC LES MOUVEMENTS
POUR LES RENDRE VIOLENTS
ET AVOIR LE PRÉTEXTE POUR TUER

 
 Les manifestants sont trop pacifistes en France pour les capitalistes.
Le Plan JP Morgan qui prévoit des régimes autoritaires en Europe ne peut se mettre en place qu'en créant une "fausse opposition" violente.

JPMorgan réclame des régimes autoritaires en Europe

Ils ont comme projet de la créer. Pour cela il leur faut des provocateurs - comme ceux que dirigeait Sergueï V. Zoubatov chef de l'Okhrana, police tsariste - entrainant des naïfs un peu paumés et manipulables dans leurs délires.
La rumeur selon laquelle il y aurait circulation de fusils de chasse chez les zadistes confirmerait le fait que les zadistes seraient déjà bien infiltrés par des Zoubatov.
"Du côté de la gendarmerie, les craintes sont réelles. « Nous disposons d'informations selon lesquelles des armes de chasse circulent », lâchait un acteur du dossier."
Le Parisien le 18/01/2018
Le Parisien parle de 250 activistes radicaux parmi les zadistes. Ce serait eux que viserait une action militaire. Mais que veux dire le mot "activistes radicaux". Qui sont ces activistes ? Sont-ils anticapitalistes ? Ont-ils appelé à des délégués révocables ? non apparemment
Alors sont-ils des cowboys formois qui veulent faire simulacre de révolution sans la faire réellement avec des délégués révocables ? Et combien d'agents provocateurs de la police Zoubatov ?

LE SCENARIO SYRIEN EN FRANCE

LE PROJET ET LE RÊVE DU GANG JP MORGAN


 Ce révolutionnaire Syrien Omar Aziz aussi était trop pacifiste. Il avait mis en place des comités et avait pour référence Rosa Luxembourg. Il est mort dans une prison d'Assad le 16 février 2013.
Le gang des capitalistes de la planète a donc organisé une guerre.
Et les Syriens se sont retrouvés entre l'enclume Assad et le marteau les jihadistes.

Ce que CIA, DGSE, MI6, Erdogan, Al Thani , Seoud, Mossad, ont si bien réussi en Syrie - tuer la révolution syrienne -ils veulent le faire en France. La France étant le, pays considéré comme le foyer de la contestation anti capitaliste en Europe.
Les Young-leaders Édouard Philippe et Alain Juppé sont les maires qui ont le plus obéi au projet JP Morgan en aidant l'UOIF à recruter.

Lire :

Edouard Philippe : Premier Ministre du Président Macron ? ou maire d'une ville en plein désastre où il aide l'UOIF à recruter tout en soutenant les profs agresseurs d'enfants !


 Comme en Syrie, le projet JP Morgan vise à créer un climat dans lequel les Français seraient pris entre le marteau et l'enclume. L'enclume étant l'état sécuritaire anti ouvrier anti chômeur construit par Macron, le marteau ils sont en train de le fabriquer.

Terrorisme en Syrie : Lafarge finançait la politique Hollande Fabius Clinton Obama (5,56M$ selon le Canard Enchaîné)


CONCLUSION


Leur projet est de préserver le capitalisme.
 La stratégie qui a consisté à en lâcher à la Formoisie occidentale est finie.
Après les Trente Glorieuses, c'est la dictature JP Morgan Young Leaders DAECH en Europe.
Il est question maintenant d'aligner les salaires des Européens sur ceux du Maghreb.
Pour cela le plan JP Morgan auquel Macron en bon pantin des capitalistes US obéit est de mettre en place des régimes autoritaires.
Mettre en place des dictatures, ce n'est pas simple. Il faut pour cela créer un contexte de "guerre civile". Le projet de "bataille anti zadiste" à Notre-Dame-Des-Landes remplit cet objectif.
Il faut démasquer les provocateurs.
Pour cela, la seule solution est de mettre en place un million de délégués révocables 1 pour 25 et de révoquer Macron et son gang de chefs terroristes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire