articles

ARTICLES

samedi 20 janvier 2018

Togo : Marche des femmes du 20 janvier 2018 Gnassingbé Dégage, il faut 25000 délégués de base femmes révocables pour le gouvernement révolutionnaire du nouveau Togo

Par Julie Amadis
#IpEaVaEaFaF
le 20/01/2018





LIRE : Les femmes togolaises en lutte


Togo Niger Tunisie manifestaient contre l'impérialisme ce week-end ! L'empire Franceàfric va bientôt s'écrouler à condition que soient désignés des délégués révocables CDR 1 pour 25



5 mois de manifestations hebdomadaires pour virer Gnassingbé au Togo.
5 mois que les femmes sont très présentes dans le mouvement révolutionnaire pour dégager le président Franceàfric Gnassingbé, qui a succédé à son père, lui-même mis au pouvoir par De Gaulle après qu'il ait assassiné Sylvanus Olympio.

L'histoire montre que les femmes ont toujours joué un grand rôle dans les mouvements anti impérialistes.
Aujourd'hui elles combattent l'impérialisme Français, l'impérialisme US qui les volent.
Elles prennent leur destin en main et refusent de continuer à accepter des salaires à 39€/mois protégés par le pantin des esclavagistes français, Gnassingbé.




LES FEMMES DU TOGO MASSIVEMENT
DANS LES RUES












A LOME









A KPALIME





LES HOMMES AUSSI DANS LES RUES EN SOLIDARITÉ A LA MANIFESTATION DES FEMMES TOGOLAISES



LES MANIFESTANTES REVENDIQUENT
GNASSINGBÉ DÉGAGE


Comme au Niger, il y a inadéquation entre les revendications naturelles des manifestants et les revendications des structures politiques de la Formoisie Compradore.
La coalition des 14 partis a des revendications plus que réformistes.

"
• exiger le retour à la Constitution originelle du 14 Octobre 1992, la révision du cadre électoral et l’instauration du droit de vote des togolais de l’étranger ;
et d’autre part :
• dénoncer les répressions sauvages des manifestations pacifiques publiques du jeudi 28 décembre 2017 ainsi que toutes celles des mois d’Août, Septembre, Octobre et Décembre 2017 ayant fait des morts et de nombreux blessés et exiger qu’une enquête indépendante soit diligentée pour situer les responsabilités et traduire en justice les auteurs et commanditaires,
• exiger la libération immédiate et sans conditions, de tous les prisonniers politiques,
• exiger l’arrêt immédiat des persécutions, des arrestations, des poursuites et des violences à l’encontre des militants et dirigeants des partis politiques de l’opposition,
• exiger l’arrêt immédiat des entraves à l’exercice du droit constitutionnel de manifestation.
. 27avril.com
A aucun moment cette coalition de traîtres qui va négocier avec le corrompu de Bolloré Alpha Condé, ne demande le départ de Faure Gnassingbé. Alors que depuis le début du mouvement -les manifestations ont débuté le 19 aout 2017 - donc depuis 5 mois, la population le crie dans toutes les marches. Et encore aujourd'hui, dans ces marches de femmes.


IL FAUT 25000 DÉLÉGUÉS DE BASE RÉVOCABLES FEMMES AU TOGO POUR RENVERSER GNASSINGBE ET POUR CONSTRUIRE UN GOUVERNEMENT DU PEUPLE


Il ne faut pas faire la même erreurs que les révolutionnaires du printemps arabes de 2011, des révolutions sans constructions de CDR avec des délégués révocables.

Des manifestations sans construire la suite amène les impérialistes à préparer la suite.
La suite c'est de nouveaux pantins qui préservent les intérets des patrons esclavagistes occidentaux.
C'est la perpétuation des salaires à 50€/mois coûte que coûte.
Avec y compris parfois la construction de guerres civiles.

Il faut donc dès maintenant construire de véritables représentants du peuple.

Les négociations avec Alpha Condé et le président du Ghana sont une vaste rigolade.
Ces traitres de l'opposition sont en train de se vendre à l'impérialisme en négociant avec les amis de Bolloré.

Il n'y aura pas de véritable dignité des Togolais sans CDR.
Sankara avait compris cela et considérait les CDR comme le pivot de sa politique anti coloniale comme le pivot pour préserver les intérêts des Burkinabès.

Ecoutez le DOP de Sankara







Il faut que les femmes togolaise se regroupent par 25 et fassent des CDR.
Il faut qu'elles se choisissent des représentantes, des délégués révocables 1 pour 25

Il faut 25000 déléguées de base révocables femmes
1000 déléguées conseillers
40 déléguées députés
8 déléguées intermédiaires nationales pour construire le gouvernement révolutionnaire du Togo


LIRE CONSTRUIRE LE CNR – TOGO par Yanick Toutain MANUEL INSTITUTIONNEL DE LA RÉVOLUTION HUMANOCRATE DU TOGO




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire