articles

ARTICLES

samedi 2 décembre 2017

Togo 2 décembre : 20° marche de Dapaong à Lomé il faut 50 000 délégués révocables pour un gouvernement provisoire #GnassingbéDEGAGE

Par Julie Amadis
#IpEaVaEaFaF
Le 02/12/2017










LIRE :

Togo 19° marche Gnassingbé DEGAGE pendant que Macron soutient le dictateur à Abidjan UA

20° manifestation au Togo pour virer le dictateur Franceàfric Faure Gnassingbé.
La mobilisation s'intensifie.
Des petites villes comme Anié de 5900 habitants avec autant de gens dans les rues montre à quel point le mouvement est d'une ampleur inouïe.
La ville de Dapong entre dans le mouvement.
"Dans la ville de Dapaong, ville commerciale située dans le nord du Togo à 650 km de Lomé et à 35 km de la frontière avec le Burkina Faso, les populations disent ne pas vouloir rester en dehors des manifestations." BeninWeb TV

Les Togolais sont massivement dans les rues.

MANIFESTATIONS
DE SAMEDI 2 DÉCEMBRE


A LOMÉ














A ATIKOUME




A ANIE : PETITE VILLE DE 5900 HABITANTS




A KPALIME



A NIAMTOUGOU COUPS DE MATRAQUE ET GAZ LACRYMO CONTRE DES MANIFESTANTS


Témoignage


"VOICI CE QUI VIENT DE SE PASSER À NIAMTOUGOU
La démocrature a la peine pour sauvegarder sa peinture.
Illustration avec la situation à Niamtougou.
Au point de rassemblement de la marche de la coalition du G14 ce 2 décembre à l'EPP Centrale Baga, une marche autorisée par le ministre, il y'a eu beaucoup de tractations avec les officiers venus assurer l'ordre, les contacts téléphoniques ave le préfet, les responsables de la coalition et les autorités ministérielles. Les officiers nous disant que la marche ne peut pas se tenir, parce qu'il y aurait un groupe organisé qui voudrait nous affronter.
J'ai dû faire recours à un huissier pour faire le constat de la situation.

Vers 11h, l'officier responsable nous a dit avoir reçu l'ordre de nous encadrer pour la marche.
Nous engageons la marche et à 150 m, nous voyons un groupe de jeunes venant en face et criant, "nous ne voulons pas, nous ne voulons pas de marche à Niamtougou". Notre cortège s'est arrêté et un 3 agents se sont avancés vers eux. Mais les jeunes surexcités les ont esquivé continuant à venir sur nous.

C'est alors que les gaz ont été lancés d'abord derrière le groupe de jeunes hostiles à la manifestation, et ensuite sur notre foule. La dispersion s'en est suivie avec des coups de matraque à certains de nos militants et sympathisants. Après avoir couru moi même 😀pour me mettre aussi à l'abri, je suis retourné sur les lieux pour m'assurer de l'état de la situation.
Le bilan provisoire est de 5 blessés que nous avons conduit au CMS de Baga pour les premiers soins.
Au dernières nouvelles il s'agit d'un groupe de jeunes formant un Mouvement Contre la Violence " drôle de mouvement contre la violence" avec en tête deux meneurs locaux de UNIR dont nous taisons pour le moment les noms, un groupe qui serait en lien avec un intellectuel du milieu dont nous taisons aussi le nom pour le moment. Les jeunes se seraient retrouvés à la salle communautaire de Koudougoua, village de l'intellectuel dont il s'agit pour se partager leur butin. Et la bagarre se serait déclenchée entre eux.
Nous suivons l'évolution de la situation pour recouper les informations. Les manifestants de la coalition sont rentrés à leur domicile. Nous suivons le cas des blessés.

Je partage avec vous cette narration des faits vécus pour situer l'opinion nationale et internationale sur le visage de la democrature togolaise dont le Maître n'est que le président FEG et sa minorité.
Qu'à cela ne tienne, la lutte continue.
TOGO debout, luttons sans défaillance.
Dieu et nos aïeux bénissent le Togo.
Prof Kperkouma Walla"



FACE AUX ÉNORMES MARCHES
AVEC DES MANIFESTANTS QUI CRIENT
"GNASSINGBE DÉGAGE", LA FRANCEAFRIC A PEUR


Les Présidents Franceàfric ont peur. Ils craignent que la Révolution au Togo ne fasse domino sur les pays limitrophes.
Le Président nigérian Muhammadu Buhari et le président ivoirien Alassane OUattara ont dit leur inquiétude. Alassane OUattara arrivé au pouvoir par un coup d'état organisé par la France et l'ONU a des raisons de craindre une révolution dans son pays. La population est majoritairement pro Gbagbo et supporte difficilement un pantin Franceàfric qui emprisonne tous les opposants politiques.

"En marge du sommet Union Européenne - Union Africaine à Abidjan, les dirigeants africains sont inquiets.
Le président nigérian Muhammadu Buhari et son homologue ivoirien, Alassane Ouattara se disent préoccupés.
Ils ont déclaré que l'instabilité politique au Togo pourrait avoir des implications plus larges dans la région.
En marge du sommet UE-UA à Abidjan, la capitale économique ivoirienne, Buhari a averti que cela pourrait avoir des conséquences au-delà des frontières du Togo.
L'opposition appelle à la démission le président du Togo, Faure Gnassingbé, au pouvoir depuis 2005.
Elle demande la restauration de la constitution de 1992, qui limitait à deux le nombre de mandats présidentiels." BBC Afrique
L'omerta de Macron sur ce qui se passe au Togo actuellement ne suffira pas à décourager les Togolais de manifester.

Mais pour la véritable victoire, c'est - à- dire la victoire des pauvres (très majoritaires au Togo) il est impératif de reprendre le programme de Sankara et de construire des CDR, des délégués révocables qui remplaceront les représentants fantoches au pouvoir.






  50000 DÉLÉGUÉS RÉVOCABLES DÉSIGNÉS
PAR 1 250 000 MANIFESTANTS POUR UN GOUVERNEMENT PROVISOIRE CNPR-Togo
REPRÉSENTATIF DU PEUPLE


20ème manifestation ce samedi 2 décembre 2017.
20ème manifestation où la population crie "Gnassingbé dégage"
Gnassingbé est toujours là.
Le dictateur ami du colon Macron est toujours là pour perpétuer l'esclavage des salaires à 39€/mois.
50 000 délégués révocables désignés par 1250000 manifestants et Gnassingbé perd sa légitimité de fait...
Cela ferait 80 togolais représentants du peuple au Comité national provisoire.

L'argument des pro UNIR et de Macron est toujours le même "Gnassingbé a été élu"...
Sauf que vous êtes plus de Togolais montrant votre mécontentement que de personnes ayant anonymement mis un bulletin dans une urne avec le nom Gnassingbé.

Une révolution pacifique se met en place avec un système de délégués révocables et avec des délégués sécurités révocables.






LIRE : MANUEL INSTITUTIONNEL ET PRATIQUE DE LA RÉVOLUTION HUMANOCRATE AU TOGO

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire