articles

ARTICLES

mercredi 6 décembre 2017

Après la future révolution Burkinabè, c'est la future révolution algérienne qui inquiète Macron


Macron arrivé à Alger ce 6 décembre 2017
Par Julie Amadis
#IpEaVaEaFaF
le 06/12/2017

"En Algérie, un jeune de 25 ans, pour son premier emploi ne peut généralement pas espérer plus que le SMIC comme rémunération. Fixée à 18 000 dinars (163 euros), cette dernière doit subvenir aux différents besoins du salarié  à commencer par le logement.









Le Président Franceàfric est aujourd'hui en Algérie.

"Emmanuel Macron a commencé, mercredi 6 décembre, sa première visite en tant que président français en Algérie. L’avion présidentiel a atterri en milieu de matinée à Alger, où M. Macron a été accueilli par le président de la Chambre haute et deuxième personnage de l’Etat, Abdelkader Bensalah, le premier ministre, Ahmed Ouyahia, et le chef de la diplomatie, Abdelkader Messahel." Le Monde

Ce grand pays, colonisé par la France de 1830 à 1962 et dont tout le monde a en mémoire des images  d'humiliations, de tortures et d’exécutions sommaires.
... ce pays est aussi celui des luttes qui n'ont jamais cessé !
Le combat pour l'indépendance de 1954 à 1962 après Sétif 1945, puis les luttes qui ont continué pour rappeler à ceux qui dirigent l'Algérie que la lutte anti coloniale n'était pas finie.
En ce moment les manifestations sont continuelles en Algérie... Contre la loi de finances augmentant l’impôt le plus inégalitaire la TVA en janvier de cette année contre l'austérité....
La jeunesse ne supporte plus Bouteflika et la crise financière. Une crise due essentiellement à la crise pétrolière dans ce pays producteur de pétrole et qui ne permet plus au gouvernement de faire des "cadeaux" à la Formoisie. Les habituels cadeaux à la base sociale de Louisa Hanoune et de son prétendu parti trotskyste. Des cadeaux pour empêcher que cette Formoisie compradore ne s'allie avec les plus pauvres et ne déclenche une Révolution anti capitaliste et anti impérialiste.

UNE REVOLUTION ALGERIENNE PREVUE DEPUIS FIN 2016


Les services secrets algériens craignaient une révolution dès 2016 :

dessin de Jacques Ferrandez
"Les rapports des renseignements généraux algériens décrivaient une rue en colère et exaspérée par les mauvaises conditions sociales aggravées par la crise financière. Ces rapports mettaient en garde les autorités contre une explosion sociale dés la fin 2016." Mondafrique

Macron est venu en Algérie pour les mêmes raisons qu' au Burkina Faso il y a une semaine : pour empêcher une révolution anti impérialiste et anti capitaliste et garantir les intérêts esclavagistes des patrons français.

Lire :

Discours colonialiste de Macron à Ouagadougou (tutoyant les étudiants Burkinabè, faisant croire que la France aiderait l'Afrique....)

Burkina Faso : Macron nouveau parrain des dictateurs Franceàfric vient humilier le pays de Sankara

 

MACRON EST VENU DÉFENDRE LES SALAIRES ESCLAVAGISTES A 290 €/MOIS (7 FOIS ET DEMI INFÉRIEURS A CEUX DES FRANÇAIS)


Le salaire moyen en Algérie est de 290 euros par mois.
En France il est de 2250 euros/mois.
Un patron français verse donc un salaire 7,5 fois moins important au prétexte qu'il a traversé la Méditerranée !!!
Et Macron voudrait faire croire aux Algériens que les temps du colonialisme sont révolus.

Macron passe beaucoup de temps à essayer d'hypnotiser les Africains en leur faisant croire que la colonisation et la Franceàfric sont de l'histoire ancienne pour mieux les exploiter.
Ses déclarations anti colonialistes sont un cheval de Troie contre les Africains.
 
L'interview d'El Watan reprise sur le site de l'ambassade de France à Alger le montre très bien.

Dessin de Jacques Ferrandez
A la question"L’histoire coloniale continue d’impacter le présent et vraisemblablement le futur des relations entre Alger et Paris. Quels sont les gestes nécessaires à faire pour refermer la plaie coloniale ? Maintenez-vous l’expression « crime contre l’humanité » que vous avez employée en février dernier à Alger ?
J’ai dit à Ouagadougou que durant la colonisation, il y a eu des combats, il y a eu des fautes et des crimes, il y a eu des grands événements et des histoires heureuses. Je suis d’une génération de Français pour qui les crimes de la colonisation européenne sont incontestables et font partie de notre histoire.
En tant que chef d’un Etat qui a colonisé une partie de l’Afrique mais aussi comme représentant d’une génération qui n’a pas connu cette période, je considère que la France est dépositaire de ce passé. Pour autant, j’ai une conviction profonde, notre responsabilité n’est pas de nous y enferrer, notre responsabilité n’est pas de rester dans ce passé. Elle est de connaître cette histoire et de construire un avenir commun et une espérance. Mes convictions sur ce point n’ont pas changé depuis que j’ai été élu président de la République."( interview du président macron à El Watan reprise sur le site de l'ambassade de France)
En effet, si le style de Macron a changé par rapport à ses prédécesseurs - c'est ce que Marocleaks relève - les méthodes et les objectifs sont les mêmes. Et donc rien n'a réellement changé.
"Si la France prétend obstinément à une place en tant que puissance mondiale, cela repose sur trois piliers: faire partie  des membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU avec droit de veto,  avoir son propre arsenal nucléaire et sa sphère d’influence en Afrique (et dans certaines villes plus petites dans les Caraïbes, la Guyane française et du Pacifique ). Le maintien de ces trois piliers détermine la politique étrangère du pays. Le président Macron poursuit cette tradition. Il utilise un style et une rhétorique différents de celles de ses prédécesseurs, mais en termes de contenu, cela revient à la même chose." Marocleaks

Emmanuel Macron est venu aujourd'hui avec les patrons avides de gros bénéfices. Des bénéfices engendrés sur la sueur des Algériens.
Les écoles n'ont pas été fermées comme au Burkina pour la venue du colon
mais la ville d'Alger a été nettoyée entièrement pour Macron
"Ce déplacement ne va toutefois pas se cantonner à la seule visite de courtoisie. L’Élysée considère que l'Algérie "représente un potentiel économique considérable, dans tous les domaines" et attire de ce fait "une concurrence internationale plus forte", venant notamment des "entreprises chinoises".
Le président de la République ne vient donc pas les mains vides. Il emmène dans ses valises "un mix de grosses boîtes et de start-ups", souffle l'Elysée. Font ainsi partie du voyage Xavier Niel (patron de Free et actionnaire du HuffPost ndlr) ou Bruno Blin, président de Renault Trucks, ainsi que Racem Flazei, co-fondateur et président de la start-up LegalPlace ou encore Aicha Mokdahi, présidente d'Essilor Vision Foundation entre autres." HUFFINGTON POST
 La France n'est plus le premier partenaire commercial avec l'Algérie. Elle a été détrônée par la Chine.
De grandes entreprises françaises comme Total, Lafarge, Alstom, Bolloré Transport et logistics y sont néanmoins implantées et y font beaucoup d'argent.
Macron à Alger ce mercredi 6 décembre 2017
"L'immensité du pays  et la taille de sa population (38 millions) en font par exemple le plus gros marché méditerranéen pour le développement des technologies de l'information  et de la communication. L'emplacement de l'Algérie est stratégique face au marché européen et à la jonction des Etats d'Afrique et de Méditerranée.
Certains groupes français  ont néanmoins décroché de gros contrats comme Alstom pour le tramway et le métro ainsi que Total ou Lafarge qui est leader en Algérie avec une croissance des ventes de 8,9% en 2013 (600 millions d'euros). Si les grandes entreprises nationales ont pu investir et gagner des marchés en Algérie, les PME demeurent faiblement représentées pour des raisons diverses. Des opportunités existent pourtant pour celles-ci, au regard notamment du manque de savoir-faire technique et industriel des entreprises algériennes." LA TRIBUNE

Renault, l'entreprise d'automobile française a installé une usine à Oran de construction de voitures en octobre 2014.

salaires à Renault en France source : https://www.indeed.fr/cmp/Renault/salaries

Si nous pouvons trouver sur la toile les salaires des salariés français de Renault, il est impossible de trouver ceux d'Algérie.

Nous savons que le salaire moyen est de 290 euros mais que ce salaire moyen cache de nombreuses disparités entre Algériens.
"Les résultats de cette étude confirment encore que les activités pétrolières (production et
services d’hydrocarbures) ainsi que les activités financières (banques et assurances) demeurent les secteurs qui payent le mieux: salaire net moyen de 102.000 DA/mois dans les industries extractives d’hydrocarbures et 59.700 DA/mois dans le secteur financier.
A l’inverse, les salaires nets moyens sont inférieurs à la moyenne globale dans le secteur de la construction avec 30.400 DA/mois, et dans l’immobilier et services aux entreprises avec 32.900 DA.
Par secteur, il est constaté que dans les entreprises publiques, les salaires nets moyens sont plus élevés dans les industries extractives avec 103.200 DA/mois et l’activité financière  avec 56.200 DA.
En revanche, les entreprises publiques les moins rémunératrices sont celles de la construction avec 35.700 DA/mois et les hôtels et restaurants avec 34.600 DA." El Watan
Le SMIC en Algérie est de 18 000 dinars (environ 163 euros).
Un jeune embauché ne peut espérer plus d'après les informations de ce site qui s’intéresse au quotidien des Algériens.
"En Algérie, un jeune de 25 ans, pour son premier emploi ne peut généralement pas espérer plus que le SMIC comme rémunération. Fixée à 18 000 dinars (163 euros), cette dernière doit subvenir aux différents besoins du salarié  à commencer par le logement. Il est difficile de trouver un toit décent en dessous d’un loyer à 25 000 dinars (227 euros) dans les différentes villes du pays et encore l’option correspondant à ce budget est un petit studio d’à peine 20 m². De plus, la consommation d’eau nécessite 1 000 dinars (9 euros) et celle de l’électricité 350 dinars (3 euros 20) en plus.Pour ces raisons, nombreux préfèrent rester chez les parents et ainsi éviter de s’entasser dans une surface réduite en faisant une colocation avec trois ou quatre autres personnes. Pour le déplacement, il faut compter 1 300 dinars (11.81 euros) par semaine pour le carburant ou un abonnement mensuel au métro pour un budget de 1800 dinars (16.36 euros)." http://www.smic-horaire.net/comment-vivre-avec-le-smic-en-algerie.html
Le SMIC en France est de 1 139,81 euros net pour 35 heures par semaine de travail.

La différence est importante et les bénéfices à faire aussi pour le patron de Renault.
Macron, en représentant des capitalistes du CAC40, reprend le projet cynique de l'ex Président du FMI Dominique Strauss-Kahn d'axe de l'Europe vers la Méditerranée.
Strauss-Kahn avait dit en 2015:
"A plus long terme, il appelle aussi à une ouverture de l'Europe vers son Sud, faisant ainsi de la Méditerranée, « berceau de notre culture » « qui apportera à la vieille Europe le sang neuf des jeunes générations », une « mer intérieure »"RFI

Macron dit en 2017 :

La France et l’Algérie doivent construire « un axe fort (…) autour de la Méditerranée qui se prolonge vers l’Afrique » et relevé les nombreux « champs de coopération prometteurs » entre les deux pays dans le domaine économique, a-t-il également souhaité. « L’Algérie doit s’ouvrir d’avantage. Il y a encore beaucoup de freins à l’investissement », a-t-il noté Le Monde
Ce projet obéit au plan JP Morgan de suppression des acquis sociaux des Européens obtenus depuis 1945 et d'alignement de l'Europe sur les salaires esclavagistes du Sud.
"Dans un document publié à la fin du mois de mai, le géant des banques d’investissement américain JPMorgan Chase réclame l’abrogation des constitutions démocratiques bourgeoises établies après la Seconde Guerre mondiale dans une série de pays européens et la mise en place de régimes autoritaires. "
JPMorgan réclame des régimes autoritaires en Europe

L'objectif des patrons n'a pas changé depuis la colonisation : faire le maximum de bénéfices par tous les moyens possibles.
La colonisation n'est pas finie.
Les troupes françaises aussi importantes sur le territoire africain qu'en 1960. Elles sont là pour préserver les intérêts des patrons aux salaires esclavagistes.
Les troupes militaires sont l'arsenal indispensable à l'esclavage économique d'un continent entier.
Diviser les salaires par 7 au Magreb ou pire 20 en Afrique subsaharienne impose la prolongation des dictatures et la répression contre les populations.
Macron a pris pour ministre des Affaires étrangères celui qui a réinstallé les terroristes au Mali, ministre de la défense sous Hollande, Jean-Yves Le Drian,  dans cet objectif.
Il a choisi pour chef d'état major François Lecointre un militaire ayant participé au génocide au Rwanda avec bien évidemment l'idée d'être couvert de ses crimes futurs en Afrique. Des crimes qui permettent aux patrons de grandes entreprises françaises de faire des bénéfices colossaux avec des salaires divisés par 7 en Algérie par 20 en Afrique subsaharienne.


Pour mettre fin à cette esclavage il faut #SMICenAfrique. Les droits sociaux des Européens devraient être appliqués partout.
Un patron français ne devrait pas avoir le droit de payer 7 fois moins parce qu'il traverse la Méditerranée et encore moins 20 fois moins parce qu'il s'installe en Afrique Subsaharienne !
Il est indispensables que les salariés français se solidarisent avec les salariés africains. Ce n'est qu'à cette condition que le plan JP Morgan pourra échouer et que les Africains pourront vivre dignement.

MACRON CRAINT UNE RÉVOLUTION EN ALGÉRIE


Comme les Burkinabè les Algériens sont révolutionnaires.
Le Burkina Faso a subi plusieurs révolutions et contre révolutions.
La lutte pour l'indépendance puis la révolution sankariste du 4 août 1983 puis la proto révolution de février mai 2011, puis la révolution du 30 octobre 2014, puis la mobilisation anti-terroriste contre le putsch Diendéré téléguidé par le général Puga en 2015 pour Hollande et Macron.
Les contre révolutions - celle de Blaise Compaoré pendant 28 ans puis celle de Zida-Balai Citoyen du 31 octobre 2014 puis celle de RMC Kaboré actuellement - n'ont pas cassé la vigueur de la population Burkinabè qui porte toujours en modèle Sankara et ne rêve que de suivre son modèle.
Les Algériens ont lutté durement et longtemps pour devenir indépendants de la France. Ben Bella est toujours un héros. Il est celui qui est considéré comme ayant toujours agi par éthique pour les pauvres.
Houari Boumédiène - le putschiste de 1965 - a lui défendu principalement les intérêts de la classe sociale des diplômés.
Plusieurs contre révolutions ont eu lieu dans les années 90 avec les terroristes du GIA. En 2001 après le Printemps berbère, et après les révoltes de 2011 dont un des pompiers était Louisa Hanoune.

Mais en janvier 2017, les révoltes ont repris. La chute des cours du baril de pétrole en 2014 met l'Algérie en difficulté financière - les revenus pétroliers étant la principale source de revenu.
Des lois d'austérité sont mises en place et s'attaquent d'abord aux plus pauvres comme la loi de finance qui augmente la TVA.
Des révoltes se développent en janvier 2017.
"Une austérité instaurée par la fameuse Loi de Finances 2017 qui impose des augmentations quasi-générales et multiplie les taxes ainsi que les restrictions budgétaires.  Martyrisée par la cherté de la vie et révoltée par l’absence d’un impôt sur la fortune des plus riches,  la rue s’est révoltée dans un mouvement de colère inédit qui s’est enclenché notamment en Kabylie. De violentes émeutes ont secoué Béjaïa et ses localités. Quelques troubles ont éclaté à Alger.
Le spectre de 2011 a plané sur le pays. En janvier 2011, des émeutes contre la cherté de la vie ont ravagé tout le territoire algérien provoquant une série de changements politiques pour ramener la paix sociale. Officiellement, au niveau de la DGSN, la police algérienne, tout a été préparé pour parer à des mouvements de masses. Les rapports des renseignements généraux algériens décrivaient une rue en colère et exaspérée par les mauvaises conditions sociales aggravées par la crise financière. Ces rapports mettaient en garde les autorités contre une explosion sociale dés la fin 2016."
Mondafrique

Si depuis, la contestation est moins forte, les capitalistes et impérialistes savent que une révolution couve dans ce pays de 40,61 millions d'habitants.
Macron n'était d'ailleurs pas le bienvenu en Algérie.
Une manifestation a été organisée.

Manifestation anti-Macron à Alger


Les mots d'ordre étaient les suivants : «Macron dégage !» ou encore «De Gaulle prends tes enfants de ce pays qui n'est pas le tien», ont notamment scandé les protestataires, selon le site d'actualité Huffpost Maghreb.

Il manque aux Algériens un cadre organisationnel pour se structurer et construire de nouvelles institutions humanocrates mais la colère est bien là.
Les Archs de Kabylie en 2001 étaient un début. Il faut reprendre l'idée en l'améliorant et mettre en place des délégués révocables.
Un délégué conseiller représentant 625 personnes doit en présenter la liste publiquement. Et être révocable à tout moment par le simple départ d'une partie de son quota.

Projet de panstitution mondiale (version 1.6.3) (liste de règles rendant illégales toutes constitutions antérieures et ultérieures)


CONCLUSION


Comme pour le Burkina Faso Emmanuel Macron craint une révolution en Algérie et il est venu pour cela.
Ces deux pays sont dans une situation para-révolisationnelle : les casemates sont à peine légitimes pour la majorité de la population aussi bien en Algérie qu'au Burkina Faso.
La colère de la population est à son paroxysme.
Il manque à ces pays un cadre pour s'organiser et se choisir des représentants.
Quand le système humanocrate sera connu et mis en place, ce sera le début de la fin pour les impérialistes vautours. Macron a de bonnes raisons de s'inquiéter.
Mais ses manœuvres cyniques ne changeront rien au cours de l'Histoire.
"Tout passe tout coule on ne se baigne jamais dans la même eau d'un fleuve" disait Héraclite.
et "toute accumulation de quantité crée une nouvelle qualité"
L'esclavage - qu'il soit mobilier comme en Mauritanie ou en Libye ou immobilier dans tout le reste de l'Afrique - ne pourra pas durer éternellement... c'est une loi scientifique...
Mais plus rapidement la révolution humanocrate aura lieu et plus les vies d'enfants qui meurent à cause de la misère seront épargnées.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire