articles

ARTICLES

lundi 11 décembre 2017

La petite bourgeoisie intellectuelle que dénonçaient Cabral et Sankara ce sont ces enseignants du Togo qui réclament des primes à Gnassingbé pour saboter la révolution togolaise

Par Julie Amadis
#IpEaVaEaFaF
Le 11/12/2017


"Une fois de plus les enseignants trahissent le peuple en venant quémander au criminel Gnassingbé des intérêts catégoriels. On ne vient pas mendier avec un dictateur sanguinaire qui tue des jeunes de 10 et 15 ans dans les manifestations. Faire cela c'est trahir la population en révolution. C'est trahir leurs élèves et leurs familles."




Amilcar Cabral , celui qui a œuvré pour l'indépendance de la Guinée-Bissau, a déclaré lors un discours sur le cancer de la trahison, après la mort du président Ghaneen Kwame N'Krumah :

"Pour ne pas trahir ces objectifs, la petite bourgeoisie n’a qu’un seul chemin: renforcer sa conscience [P.169] révolutionnaire, répudier les tentatives d’embourgeoisement et les sollicitations naturelles de sa mentalité de classe, s’identifier aux classes laborieuses, ne pas s’opposer au développement normal du processus de la révolution. Cela signifie que, pour remplir parfaitement le  rôle  qui lui revient  dans la lutte de libération nationale, la petite bourgeoisie révolutionnaire doit être  capable  de se  suicider  comme classe, pour ressusciter comme travailleur  révolutionnaire, entièrement identifiée avec les aspirations les plus profondes du peuple auquel elle appartient
Cette  alternative — trahir  la Révolution ou se  suicider comme classe — constitue le choix de la petite bourgeoisie dans le cadre général de la lutte de libération nationale." Extrait de Amilcar Cabral.  Unité et lutte. — I. L’arme de la Théorie.— François Maspero,Paris.  1980, pp.167-169


L'apport historique de Cabral par ce discours est énorme car l'Afrique est malade de la trahison de ceux qui se présentent comme "révolutionnaires" et trahissent le peuple.
Ce que Amilcar Cabral nomme "petite bourgeoisie intellectuelle", Yanick Toutain l'a conceptualisée sociologiquement , il appelle cette classe FORMOISIE, ce qui veut dire "bourgeoisie de la formation"

"la 2e classe sociale exploiteuse principale: la bourgeoisie de la formation. Les membres de la formoisie ont le capital humain, reçoivent de hauts salaires (le plus souvent grâce à leurs diplômes) et consomment plus que le PIB moyen mondial."  Dictionnaire Reverso
Le comportement des enseignants qui gagnent 3 à 14 fois le salaire d'un ouvrier au Togo est typique de ceux qu'Amilcar Cabral décrivait comme "petite bourgeoisie intellectuelle" qui trahit le peuple.


LA "PETITE BOURGEOISIE INTELLECTUELLE" SONT CES ENSEIGNANTS QUI RÉCLAMENT DES PRIMES A GNASSINGBE EN PLEINE RÉVOLUTION


Au Togo, les enseignants étaient en grève la semaine passée, le 5 décembre.

Exasperés par le silence des autorités suite à leur mouvement de grève, les enseignants togolais durcissent le ton. Depuis ce mardi 5 décembre, ils observent une grève de 4 jours sur toute l’étendue du territoire national. Leurs élèves semblent ne pas apprécier ces interruptions répétées des cours.
Les élèves sont encore descendus dans les rues. Pendant que les premiers demandent de meilleures conditions de travail, les seconds réclament leurs cours. Djena
Ils étaient aussi en grève les 13, 14 et 15 novembre 2017 pour les mêmes raisons. Ils réclament des primes que Gnassingbé leur avaient promis et qu'ils n'ont pas reçues.

"Ces trois jours de mouvement d’humeur visent, soulignent les grévistes, à avoir une copie du statut particulier remise au chef du gouvernement, « l’ouverture des négociations sur la fixation du taux correspondant aux primes et indemnités et de sa date d’effet, l’intégration des indemnités forfaitaires de vingt mille (20.000) FCFA aux salaires de bases des enseignants qui émargent sur la subvention que l’Etat accordé à l’enseignement confessionnel" Ici Lomé

Ils mendient auprès du dictateur qui a assassiné des jeunes manifestants une part plus grosse du gâteau.
Leur salaire qui va de 184 € pour un enseignant de catégorie C en début de carrière à 762€ pour un enseignant de catégorie A en fin de carrière (primes comprises) sont pourtant largement au-dessus de la moyenne au Togo, de 4 à 19 fois plus important que le salaire moyen togolais qui est de 42$ soit 39€ JDN.. et de 3 à 14 fois le salaire de l'ouvrier.




Yanick Toutain écrivait à propos de la mobilisation étudiante de 2012 :
"10/9/12 LA PROTO FORMOISIE ÉTUDIANTE COMPRADORE TRAHIT LA MOBILISATION POPULAIRE EN NEGOCIANT DES AVANTAGES PARTICULIERS dans le dos du peuple !!"
Il ajoutait :

"C’est normal, la formoisie compradore est la base sociale du régime. Elle est la classe sur laquelle s’appuient les esclavagistes depuis 1961. Les formations principales des universités africaines pourrait avoir comme nom « GARDIEN DU CAMP ESCLAVAGISTE FRANCEàFRIC ».
Que ces proto-formois aillent plutôt consulter le blog de Valère Somé et les textes de Amilcar Cabral !"
LIRE L'ARTICLE :

Togo : la proto-formoisie étudiante compradore va négocier ses intérêts dans le dos de la mobilisation #GnassingbéDEGAGE

LES IMPÉRIALISTES COMME MACRON COMPTENT SUR LES TRAITRES DE LA FORMOISIE POUR EMPÊCHER LA RÉVOLUTION HUMANOCRATE


Macron est venu à Ouagadougou il y a un peu plus d'une semaine avec pour mission d'embaucher le maximum de traîtres chez les étudiants pour préparer la contre-révolution.
Comme Stolypine en 1905 en Russie, Macron veut développer une classe sociale qui trahira les pauvres.

Discours colonialiste de Macron à Ouagadougou (tutoyant les étudiants Burkinabè, faisant croire que la France aiderait l'Afrique....)


Gnassingbé a lui aussi préféré contenter cette classe sociale qu'il sait pouvoir utiliser contre la masse de la population au moment opportun





SANKARA AVAIT POUR PRIORITÉ LES PLUS PAUVRES
LES ENSEIGNANTS ONT ORGANISE LA CONTRE RÉVOLUTION


Sous Sankara, les profs organisaient le sabotage de la Révolution. Ils étaient opposés aux CDR et réclamaient des privilèges.

"Petit à petit, les contradictions s’exacerbent entre les fonctionnaires et le pouvoir. Elles sont en outre entretenues par l’opposition. Le Syndicat national des enseignants africains de Haute-Volta (SNEAHV), dont plusieurs dirigeants sont membres du Front patriotique voltaïque, une organisation s’opposant au CNR se fait le porte-parole du mécontentement." Contretemps

Sankara véritable humaniste, défenseur des plus pauvres, voulaient d'abord contenter ceux qui ne pouvaient pas s'acheter de médicament avant de faire plaisir à cette classe sociale qui était hostile à son programme pro pauvres. Cela ne plaisait pas aux syndicats enseignants.

“Il y a un choix à faire. Ou bien nous cherchons à contenter les fonctionnaires – ils sont à peu près 25 000, disons 0,3 % de la population –, ou bien nous cherchons à nous occuper de tous ces autres qui ne peuvent même pas avoir un comprimé de nivaquine ou d’aspirine et qui meurent simplement quand ils sont malades“ Thomas Sankara, « Message d’outre-tombe », Interview à Jeune Afrique, n° 1401, 11 novembre 1987, p. 37.  Contretemps

Ce qu'avait mis en lumière Sankara c'est que ce groupe social cherchait plus à s'occuper de ses petits intérêts corporatistes que de répondre à sa mission d’œuvrer pour le bien commun...
.
Une révolution c'est quelque chose de grand au sens humaniste.
C'est la construction d'une nouvelle société humaniste. Et une société solidaire s'occupe d'abord en premier des plus pauvres...
Les enseignants sont parmi les plus privilégiés au Togo.... Ils sont donc les derniers à contenter...
La vraie humanité c'est le partage égale des richesses entre tous les humains.
Une révolution mondiale leur donnera 1000 euros par mois comme chaque Terrien plus 500 euros par enfant mais nous n'en sommes pas encore là alors avec l'argent que l'on a, comme le dit si bien Sankara," nous cherchons à nous occuper de tous ces autres qui ne peuvent même pas avoir un comprimé de nivaquine ou d’aspirine et qui meurent simplement quand ils sont malades".

L'ENSEIGNANT, LE VRAI,
CELUI QUI TRANSMET AUX PLUS GRANDS NOMBRES LES SAVOIRS ANCESTRAUX,
SANS SÉLECTIONNER,
EST SANKARISTE HUMANOCRATE


Avant d'être révoquée pour atteinte à la république française, j'étais Professeur des Écoles.
Dans un quartier populaire en France, j'étais confrontée à la vie difficile de mes élèves, élèves SDF, élèves vivant des situations familiales difficiles...
Les situations de pauvreté dans lesquelles vivent nos élèves amènent tout enseignant, un tant soit peu humain, à ouvrir les yeux et à être solidaire des plus pauvres de son pays...
Au Burkina, au Togo, la vie des enfants est encore plus difficiles que celles des enfants pauvres en France....
29000 enfants au Burkina meurent de faim chaque année
Au Togo la FAO compte" un tiers de la population sous-alimentée"

Notre rôle en tant qu'éducateur, qu'enseignant va au delà de l'enseignement.
Nous construisons le monde de demain en apportant l'éducation aux enfants et devons donc dépasser ce simple rôle d'apprenant pour devenir des militants d'un autre monde, un monde où chaque enfant mangera à sa faim, dormira dans un endroit adapté, pourra vivre sereinement, sans peur...
C'est en cela que en France comme en Afrique avoir des revendications corporatistes c'est être aux antipodes de ce que signifie réellement être enseignant.
J'écrivais cela peu de temps après mon exclusion 2 ans cet article dont voici un petit extrait :

Daniel Hameline a raison “L'éducateur est un insurgé”

"

ENSEIGNER C'EST CONSTRUIRE LE MONDE DE DEMAIN

roms6.jpgOn ne peut pas faire ce métier en se voilant la face. Enseigner c'est construire le monde de demain. On transforme des individus en êtres humains capables de comprendre les lois scientifiques, d'en créer de nouvelles, d'innover, de comprendre le monde.
On ne peut pas montrer aux enfants - nous qui sommes des modèles pour eux - que l'on accepte l'inhumanité ! Il est donc de notre devoir d'enseignant de résister face à l'oppression comme le dit Daniel Hameline.
“L'éducateur est un insurgé” dit Daniel Hameline et sa vertu principale est l'indignation. Mais il est si difficile de s'indigner … De s'indigner vraiment s'entend !" (Philippe Meirieu le cite)


Ce positionnement qui était le mien était ultra minoritaire en France parmi les enseignants.
Les Professeurs qui conçoivent leur métier de cette façon le sont peut-être aussi en Afrique.

Quand on voit qu'en pleine révolution contre Gnassingbé les enseignants font grève pour leur salaire et non en soutien à la Révolution togolaise.... , on se dit que les valets impérialistes qui dirigent en Afrique ont, comme les dirigeants français, sélectionnés les plus moutons les moins révolutionnaires comme enseignants...

Les enseignants du Togo comme du Burkina devraient être de par leur qualité d'éducateurs les premiers à construire l'humanocratie, à former des délégués révocables....
LIRE :

MANUEL INSTITUTIONNEL PRATIQUE ET THÉORIQUE DE LA RÉVOLUTION HUMANOCRATE DU TOGO VERS LA RÉVOLUTION AFRICAINE ET MONDIALE


et Projet de panstitution mondiale (version 1.6.3) (liste de règles rendant illégales toutes constitutions antérieures et ultérieures)

Mais non, ce sont les premiers à venir mendier auprès des dictateurs pour avoir une part plus grosse du gâteau...

Leur comportement n'a en fait pas changé depuis Sankara.

CONCLUSION



Une fois de plus les enseignants trahissent le peuple en venant quémander au criminel Gnassingbé des intérêts catégoriels.
On ne vient pas mendier avec un dictateur sanguinaire qui tue des jeunes de 10 et 15 ans dans les manifestations.
Faire cela c'est trahir la population en révolution.
C'est trahir leurs élèves et leurs familles.
Une Révolution, c'est grand et beau. Ceux qui font la Révolution doivent être des modèles d'humanisme, des personnes qui se soucient des plus faibles, des plus pauvres, des plus opprimés en premier.
L'enseignant togolais responsable construit le socle qui va permettre de mettre à bas le régime de Gnassingbé, mettre fin à l'impérialisme et permettre à tous les enfants de manger à leur faim et de se soigner. Il milite et forme des CDR, des délégués révocables pour que la population prenne en main son destin et cesse de laisser les autres prendre des décisions pour elle.


Amilcar Cabral et Thomas Sankara sont des Grands hommes qui n'ont seulement ont donné leur vie pour les plus pauvres mais qui en plus ont apporté des éléments conceptuels qui nous permettent de voir à l'avance quels sont ceux qui vont trahir.
Nous devons donc dans l’intérêt du plus grand nombre et surtout dans l’intérêt de ceux qui ne peuvent pas se nourrir et se soigner au Togo et en Afrique en général, étudier les discours de ces grands hommes (discours de la trahison pour Amilcar Cabral et le discours d'orientation politique pour Sankara et la construction de l'humanocratie) nous en inspiré.
Il faut aussi lire le Manuel institutionnel pratique et théorique de la révolution humanocrate du Togo vers la révolution africaine et mondiale de Yanick Toutain qui a repris les institutions de Sankara en les améliorant.
Il est de notre devoir d'humain habitant de la Terre de sauver le bateau humanité !
LA TERRE EST NOTRE PATRIE NOUS VAINCRONS !




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire