articles

ARTICLES

vendredi 22 décembre 2017

Delegados de grupo ! Delegats de base ! Tout le pouvoir aux délégués révocables de Catalogne ! L'humanocratie annulera ces élections de Catalogne avec ces élus sans listes de délégateurs pénalement responsables



Par Julie Amadis
#IpEaVaEaFaF
Le 22/12/2017

"Ce que veulent les indépendantistes c'est une République bourgeoise"
(infra)

"Les indépendantistes sont issus aussi bien des classes moyennes que des classes aisées. Ce sont souvent des gens diplômés, qui parlent des langues étrangères et voyagent. L’indépendantisme est en revanche très minoritaire dans les classes populaires de la banlieue de Barcelone." Europe 1


"....ces prétendus "représentants" sont donc incapables de publier la liste de leurs délégateurs.
Et sans publication de liste de délégateurs, comment poursuivre en justice ceux qui ont choisi tel ou tel pour les représenter ?
Cette élections est une véritable imposture anti-humanocratique organisées par les deux gredins Rajoy et Puigdemont. Avec la complicité des faux révolutionnaires de Catalogne et de France - à commencer par Poutou, Besancenot et les imposteurs du NPA."

Noé (dix ans) : Donc en fait la Catalogne elle peut faire
que des bénéfices qu'ils deviennent indépendants en fait ?
"

IMPOSTURE DEMOCRATIQUE DE LA HAUTE FORMOISIE CATALANE


Les  électoralistes ConsDems indépendantistes sont annoncés gagnants en Catalogne aux élections qui se sont déroulés hier pour choisir les membres non révocables du Parlement de Catalogne.

Des sondages réalisés à la sortie des urnes ont été publiés par des médias espagnols. Ils
Dessin de Plantu
placeraient les indépendantistes en tête mais sont à prendre avec une extrême prudence — les bureaux de vote venant tout juste de fermer - et nous attendons des estimations plus fiables avant de donner des résultats chiffrés. Des résultats officiels seront donnés au fur et à mesure de la soirée sur ce site. Le Monde

Chaque habitant de la région Catalogne de l'Espagne a déposé un petit papier dans une urne sur lequel il sera inscrit la liste du groupe politique qu'il préfère pour le représenter au Parlement régional de Catalogne.
Pendant 4 ans, les représentants "députés" ne seront pas révocables... Et donc toutes les magouilles possibles et imaginables sont possibles.
Pire encore, ces prétendus "représentants" sont donc incapables de publier la liste de leurs délégateurs.
Et sans publication de liste de délégateurs, comment poursuivre en justice qui ont choisi tel ou tel pour les représenter ?
Cette élections est une véritable imposture anti-humanocratique organisées par les deux gredins Rajoy et Puigdemont. Avec la complicité des faux révolutionnaires de Catalogne et de France - à commencer par Poutou, Besancenot et les imposteurs du NPA.


Ces élections décidées par  le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy suite à la proclamation de l'indépendance de la Catalogne le 27 octobre 2017 avaient pour objectif avoué d'affaiblir le camp indépendantiste en donnant de la légitimité aux anti-indépendantistes par une élection.

En 1er octobre 2017, la bourgeoisie et la formoisie pro indépendance de la Catalogne avaient organisé un référendum. Le "oui à l'indépendance de la Catalogne" l'avait "emporté" avec 38,07% de oui.
Ces 38,07% de oui face à 57,7% de Catalans qui avaient boycotté le scrutin et 4,23% qui avaient voté non avaient été transformés par les gredins en l'annonce d'un soutien à 90%.
Quand donc 62% n'avaient pas voté l'indépendance, les médias avaient camouflé ce score.
90% des 42,3 % parmi les électeurs inscrits n'étaient en réalité qu'à peine plus du tiers des inscrits.
Mais les indépendantistes ont considéré que cela suffisait à légitimer leur choix et pour proclamer l'indépendance le 27 octobre.

La gouvernement espagnol n'avait donc pas reconnu cette déclaration. Il avait réagi en destituant l'ensemble du gouvernement de Carles Puigdemont. Les leaders du mouvement indépendantiste ont été poursuivis. Puigdemont  a fui en Belgique et Oriol Junqueral, le vice président de l'assemblée régional a été emprisonné.

Le scrutin d'hier était donc présenté hier par les médias de la bourgeoisie comme ayant l'aspect d'un référendum pour ou contre l'indépendance de la Catalogne.
Un scrutin aux allures de référendum pour ou contre l'indépendance: "Ma famille votera +oui+", "la mienne +non+", disent ainsi à l'AFP deux jeunes amis de 16 et 23 ans, dans le village de Fogars-de-la-Selva à 60 kilomètres de Barcelone. Courrier International

Deux camps s'affrontent, des Bourgeois européens anti-indépendantistes appuyés sur la Formoisie d'Espagne contre des Formois et des Bourgeois indépendantistes (appuyés par des impérialistes comploteurs dans la coulisse - dont George Soros) qui réclament le droit à l’égoïsme, le droit de récupérer 660€ par mois chacun et de ne plus aider les Espagnols des régions pauvres...

Deux camps d'un vieux monde qui utilisent les procédés représentatifs des esclavagistes, référendums, élections.
La démocratie à Athènes ils étaient 21000 propriétaires d'esclaves qui décidaient pour 400 000 esclaves qui eux n'avaient pas le droit de vote...
Ça n'a pas changé, la planète détruite par les classes spoliatrices bourgeoise formoise, innovoise subit encore et toujours les choix des pathologistes consuméristes responsables de sa destruction....

INDÉPENDANCE DE LA CATALOGNE
POUR NE PAS PARTAGER AVEC
LES ESPAGNOLS PAUVRES


La Catalogne est une des régions les plus riches d'Espagne.
Le PIB/ habitant est de 2240 euros/ mois dans cette région d'Espagne.
Il est 20% plus élevé que celui du pays qui est de 1900€/mois.
Et 36 fois plus que les Africains recevant les salaires esclavagistes de Bolloré....

Le portrait sociologique que fait la radio Europe 1 de l'indépendantiste moyen en Catalogne est celui d'une personne privilégiée appartenant aux classes formoises et bourgeoises :

"Les indépendantistes sont issus aussi bien des classes moyennes que des classes aisées. Ce sont souvent des gens diplômés, qui parlent des langues étrangères et voyagent. L’indépendantisme est en revanche très minoritaire dans les classes populaires de la banlieue de Barcelone." Europe 1

Bien entendu ces hauts-Formois et Bourgeois de Catalogne ne veulent pas partager avec les autres Espagnols des régions plus pauvres.

Ils veulent le libre droit d'aggraver leur pathologie consumériste sans partager avec les plus pauvres.

Des enfants sur France Info Junior posent des questions simples et pertinentes à une journaliste.
Aujourd'hui le thème était l'indépendance de la Catalogne.
Noël, un enfant d'une dizaine d'année (d'après la photo de France Info) pose sa question à Isabelle Labeyrie :

"Pourquoi la catalogne a-t-elle voulu prendre son indépendance ?

Réponse de la journaliste :
Pour 3 raisons principales
D'abord, ils se sentent différents des Espagnols, ils ont le sentiment de ne pas avoir toujours été bien traités par Madrid et même humiliés.

Il y a aussi un argument financier parce que c'est une région très riche la Catalogne et ils ont l'impression de payer beaucoup pour le reste de l'Espagne et ça non plus ils n'en veulent pas. Et aussi d'un point de vue culturel car ils ont l'impression d'être très différents d'avoir leur vrai identité qu'ils veulent protéger
Noé : Donc en fait la Catalogne elle peut faire que des bénéfices qu'ils deviennent indépendants en fait ?"

Les arguments culturels sont là pour masquer l’égoïsme des indépendantistes catalans qui veulent faire sécession pour ne pas participer à l’impôt pour les régions plus pauvres.



C'est comme si, en France, la région Ile de France décidait demain de s'extraire du pays France sous prétexte qu'elle refuse de partager les richesses avec les régions plus pauvres...

Et les partis politiques Formois d’extrême gauche dégénérés défendent cela....
Ils défendent la possibilité pour un groupe de privilégiés de s'organiser en "privilégiés" pour ne pas partager avec les pauvres !

L'"autodétermination des peuples" est un terme qui peut à la fois être utilisé pour une population spoliatée et souhaitant se défaire de cette domination spoliation ; et qui a toujours été utilisé par les spoliateurs voulant construire un État égoïste protégeant leurs intérêts de spoliateurs comme les esclavagistes étasuniens en 1776.
"Le prétendu « droit des peuples à disposer d’eux-mêmes » fut un « principe » validé par la bourgeoisie montante pour autoriser les esclavagistes de Virginie, Louisiane, etc. à duper les paysans d’Europe qu’ils avaient fait venir comme Métèques auxiliaires pour organiser des institutions spécifiques ayant comme unique but de réduire la part du butin esclavagiste partant vers la Grande-Bretagne et d’augmenter celle qui leur restait dans les poches.

Comme il n’existe qu’un seul peuple sur Terre (peuple humain dont les Neandertaliens furent autant les ancêtres que les Sapiens sortis plus tard de notre Afrique, berceau originel), le prétendu concept de « peuple » qui aurait donc un « droit » à disposer de lui-même camoufle évidemment quelque chose ( positivement ou négativement).
Dans le cas positif, il camoufle le droit pour un groupe d’humains à faire sécession pour ne plus subir une domination ou une spoliation.
Dans le cas négatif, il camoufle le prétendu droit pour un groupe d’humains d’organiser à sa guise une domination déguisée et/ou une spoliation camouflée.

Dans le premier cas, le « disposer de soi-même en tant que peuple est absurde » puisque le fait de faire sécession ne règle pas la question de la dégénérescence anti-humaine du comportement des Parasites dominants et spoliateurs : la fraction sécessionniste laissant ces Parasites continuer à détruire leurs propres enfants et une nouvelle fraction non sécessionniste.
Dans le second cas, laisser partir un groupe dont le comportement ultérieur en fera des agresseurs spoliateurs Parasites, sans tenter d’en disloquer préventivement la cohésion est absurde. On reconnaît ici le comportement de la formoisie de Croatie et de Slovénie. 
Comme on reconnaît aussi le comportement des bourgeoisie, formoisie et gangsteroisie de Catalogne alliées dans les coulisses de l’opération Soros." Revactu

LA CATALOGNE
RÉGION INTÉGRÉE A L'ESPAGNE
ÉTAT BOURGEOIS INDÉPENDANT CATALAN
OU DIA-ÉTAT RÉVOLUTIONNAIRE


La Catalogne est une région d'Espagne qui a un statut particulier.
Depuis 2006 elle a un statut d’autonomie. Un parlement spécifique à cette région existe.
L'autonomie n'est pas une indépendance et les plus grosses décisions sont prises par l’État Espagnol.
Le statut actuel de la Catalogne est celui d'une région avec un certain degré d'autonomie intégrée à un pays capitaliste membre de l'Union Européenne et de l'OTAN.


Ce que veulent les indépendantistes c'est une République bourgeoise.

Carles Puigdemont, Président de l'assemblée de Catalogne a déclaré :
"La Catalogne sera un État indépendant sous une forme de République » Ouest France
Le parti (prétendument anti capitaliste) indépendantiste, CUP rêve d'un Etat indépendant avec des aides sociales conséquentes pour les plus pauvres de Catalogne (mais ils ne veulent pas partager avec les pauvres d'Espagne et d'ailleurs...) mais ils sont minoritaires parmi les indépendantistes...

L'ERC et le PdeCat sont pro Europe pro capitalisme et pro démocratie bourgeoise.

Les deux principaux partis indépendantistes considèrent le scrutin d'hier organisé par Madrid comme illégitime mais y participent quand même.
"Le porte-parole d'ERC Sergi Sabrià qualifie cependant ce scrutin d'« illégitime » et la coordonnatrice générale du PDeCAT Marta Pascal indique que leur participation est uniquement destinée à « défendre les institutions catalanes »1." Wikipédia

Alors que les représentants de cette région de l'Espagne devraient être des délégués révocables jugés en permanence par leurs délégateurs qui quittent la liste de délégateurs si le représentant n'a pas une action qui correspond aux attentes, Puigdemont, lui, estime que la démocratie (21000 propriétaires d'esclaves qui décident pour 400000 esclaves) rime avec interdiction pour le peuple de juger ses représentants.

Donc défendre l'indépendance de la Catalogne actuellement, c'est vouloir qu'un groupe d’égoïstes s'organisent entre eux pour ne surtout pas partager avec les plus pauvres !!!
Des capitalistes et des Formois qui font comme si les pauvres n'existaient pas et qui vivent dans un bocal de privilégiés isolés des autres.

La troisième solution est celle de la solidarité humaine. Celle qui consiste à considérer que nous sommes d'abord membres de la famille des humains habitants de la planète Terre et qu'à ce titre nous devons partager à parts égales les ressources de la planète.

Dans ce cadre, les Libres humains se réunissent par 25 pour se choisir leur délégué révocable.
Les élections bourgeoises n'existent plus. Les représentants sont des personnes que l'on connait et à qui on peut faire confiance.
C'est le règne de la transparence. Les noms des délégués et délégateurs sont publics et chacun peut quitter la liste de son délégué quand il le souhaite. Il sera inconcevable de magouiller et d'être malhonnête car cela voudra dire de perdre son statut de délégué.
Les Etats comme l'Espagne changent de statut - après dislocation en deux pour certains comme la France, l'Espagne, la Grande Bretagne, l'Italie ou en trois pour l'Allemagne ou la Suisse - et deviennent des dia-état.
Les définitions proviennent du livre Manuel institutionnel pratique et théorique de la révolution togolaise écrit par Yanick Toutain :

"État
Un État est un groupe de miliciens armés et non armés au service de la (ou des) classe dominant un pays.
Les principales fonctions quotidienne d’un État Parasite sont la répression (présentée comme sécurité), l’injustice (présentée comme justice), l’inégalité sanitaire et même la maladie (présentée comme santé) et la manipulation cérébrale (présentée comme pédagogie et éducation).
A l’échelle historique, la principale mission de l’État est de se protéger, puis de protéger la casemate dirigeante.
Puis les missions suivantes : répartition inégale de la consommation, répartition inégale del’investissement, protection des délinquants appartenant aux secteurs dominants de la strate des Parasites, organisation des trafics (drogue en particulier) nécessaire à la domination hypnotique des victimes.


Dia-État
Un dia-État est un groupe de miliciens armés et non armés au service de la strate des Innovants d’un pays.
Les principales fonctions quotidiennes d’un dia-État anti-Parasites sont la sécurité [et non pas la répression (présentée comme sécurité dans les Etats Parasites], la justice [ et non pas l’injustice (présentée comme justice)], la santé [et non pas l’inégalité sanitaire et même la maladie (présentée comme santé)] et la pédagogie [et non pas la manipulation cérébrale (présentée comme pédagogie
et éducation)].
A l’échelle historique, la principale mission du dia-État est de protéger les membres de la strate des Innovants et secondairement ceux de la strate des Répétants.
Puis les missions suivantes : Lutte contre la répartition inégale de la consommation, lutte contre la répartition inégale de l’investissement, lutte contre les délinquants [en particulier ceux appartenant aux secteurs dominants de la strate des Parasites], lutte contre l’organisation des trafics (drogue en particulier) nécessaire à la domination hypnotique des victimes. On sait, par exemple, que l’organisation de la contre-révolution par la CIA au Nicaragua était partiellement financée par les trafics de drogue pour détruire les Afro-Etasuniens de Los Angeles."



MORCELER LES TERRITOIRES : UNE VIEILLE TECHNIQUE DES IMPÉRIALISTES POUR PRENDRE LE CONTRÔLE D'UN PAYS

Les USA concentrent la majorité des patrons du capitalisme mondial et des banquiers.
Leur plus grosse crainte c'est qu'éclate une Révolution mondiale anti capitaliste.
Ils œuvrent pour démanteler les États Européens afin de créer des tensions qui leur permettront de jouer les médiateurs et d'installer leurs bases militaires afin d'agrandir leur zone d'influence et de mettre au pas les Européens.
Le plan JP Morgan de 2013 est l'instauration de régimes autoritaires en Europe de façon à supprimer les lois sociales et baisser les salaires.
Ce qui se passe en Catalogne est le début d'un scénario rêvé pour eux....
C'est pourquoi, le milliardaire américain Soros a financé les partis indépendantistes en Catalogne.
Le journal le plus vendu de Catalogne La Vanguardia a révélé en 2013 les financements de Soros aux indépendantistes.

George Soros financió a la agencia de la paradiplomacia catalana


CONCLUSION


La Terre est notre foyer d'habitation. C'est notre vaisseau spatial.
La logique voudrait que nous en partagions les ressources et son espace pour y vivre en harmonie.
Mais ce n'est pas le cas.
"Les pays pauvres représentent 80 % de la population mondiale, mais ne
concentrent que 20 % des richesses.En revanche, les pays riches et industrialisés, au nombre d’une trentaine environ, représentent 20 % de la
population mondiale mais détiennent 80 % des richesses. De plus, leur richesse ne cesse de s’accroître, aggravant encore les inégalités."
Les frontières servent à accroitre les inégalités. Certains privilégiés du Nord veulent créer encore plus de frontières. Ils voudraient en créer une nouvelle pour pouvoir vivre sans jamais avoir à partager avec des territoires plus pauvres, et ils appellent cela "indépendance".
Ben Bella, Patrice Lumumba, Kwame Nkrumah, Sylvanus Olympio, Ahmed Sékou Touré, Thomas Sankara, se retourneraient dans leurs tombes de voir cela. Eux qui ont lutté pour l'indépendance parce que la population de leurs pays subissait l'esclavage colonial !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire