articles

ARTICLES

mardi 22 mai 2018

Niger : Issoufou dictateur paranoïaque menace de mort le journaliste Nicolas Beau Mondafrique ! #IssouFOUDEGAGE

Article pour lequel Nicolas Beau est menacé
Par Julie Amadis
#IpEaVaEaFaF
Le 22/05/2018

Dans le Niger d’aujourd’hui, la moindre critique, la plus petite protestation se soldent par l’envoi au cachot sans autre forme de procès. Plus de deux cent étudiants et une vingtaine de représentants de la société civile ont été ainsi placés en détention, ces dernières semaines, pour avoir manifesté pacifiquement.
(Nicolas Beau Mondafrique)

Les milices terroristes Franceàfric
d'Anne Méaux et Issoufou
menacent Nicolas Beau (Mondafrique)
"Les démocrates convaincus et sincères à se joindre à notre action pour que les brebis galeuses de notre noble métier de journaliste soient mises définitivement hors d’état de nuire"


Nous avons tous en tête l'assassinat du journaliste Norbert Zongo au Burkina sous Compaoré. Nous savons que dire la vérité sur la Franceàfric est dangereux et qu'on y risque sa vie...(..) cette expression "mettre hors d’État de nuire" à l'intention d' un journaliste qui a écrit un article dénonçant la politique répressive d'Issoufou et le soutien inconditionnel de Macron envers ce dictateur constitue une menace de mort.

NIGER UN PAYS SOUS LA BOTTE FRANCEàFRIC
INTERNATIONALE SOCIALISTE



Nicolas Beau, un des seuls journalistes français encore honnêtes, un des seuls journalistes qui donnent des informations sur les crimes Franceàfric est attaqué, et pas qu'un peu...
La tribune des médiafric nigériens derrière laquelle on peut y voir la main d'Issoufou et de Macron est une menace de mort à peine voilée.
"Les démocrates convaincus et sincères à se joindre à notre action pour que les brebis galeuses de notre noble métier de journaliste soient mises définitivement hors d’état de nuire"
Dans les territoires sous occupation esclavagiste Franceàfric USAfric Russafric aux salaires inférieurs à 50 euros par mois - au Niger le salaire moyen est de 26€/mois - il n'est pas rare que des journalistes honnêtes disparaissent...

MENACER D'ASSASSINER NICOLAS BEAU
COMME ILS ONT ASSASSINE NORBERT ZONGO

Nous avons tous en tête l'assassinat du journaliste Norbert Zongo au Burkina sous Compaoré. Nous savons que dire la vérité sur la Franceàfric est dangereux et qu'on y risque sa vie...
Alors cette expression "mettre hors d’État de nuire" à l'intention d' un journaliste qui a écrit un article dénonçant la politique répressive d'Issoufou et le soutien inconditionnel de Macron envers ce dictateur constitue une menace de mort.





Les réseaux Franceàfric de l'Internationale Socialiste, Internationale Socialiste à laquelle appartient Issoufou tout comme le terroriste Malien Ahmada Ag Bibi - organisateur de la charia à Kidal, leader du groupe Ansardine et porte-parole de Iyad Ag Ghali devenu leader de NIM-JNIM et député à Bamako - en veulent à Nicolas Beau.
Les réseaux Franceàfric autour de Fillon et donc de Sarkozy sont eux directement à la manœuvre puisque selon Mondafrique, Anne Méaux, la conseillère de communication de François Fillon organise avec le fils d'Issoufou une opération de lynchage médiatique contre Nicolas Beau.
"Avec l’aide d’Anne Méaux, qui fut la puissante conseillère de communication de François Fillon, le fils du président Issoufou et chef de la cellule communication de la Présidence, Sani Mahamadou Issoufou organise la riposte contre le dernier article de Mondafrique paru sur le Niger."
Mondafrique

Nicolas Beau

Nicolas Beau c'est celui qui avait dénoncé la participation de l’Élysée dans le coup d'Etat raté de Diendiéré Bassolé Soro qui avait recruté les jihadistes attaquer les gendarmeries pour faire diversion et permettre à Blaise Compaoré et l'ancien régime de se réinstaller au pouvoir.


LIRE :

Burkina, feu orange de la France en faveur des putschistes

 

 UN SEUL RÉSEAU TERRORISTE TÉLÉGUIDÉ DEPUIS L'ÉLYSÉE


Mahamadou Issoufou comme Blaise Compaoré (le chouchou de Stéphane Hessel et de Jean Guion) sont membres d'un seul et même réseau terroriste.
Un réseau terroriste qui recruta MNLA Ansardine en Libye, fit passer une véritable armée par le Niger pour aller attaquer le Mali le 17 janvier 2012.
Un réseau terroriste que dirigeait Blaise Compaoré avant sa chute du 30 octobre 2014 depuis Ouagadougou où il hébergeait le chef jihadiste Iyad AgGhali que Hollande, Le Drian et Macron faisaient semblant de chercher au Mali en janvier 2013. Un assassin logé à 4,5 km du palais présidentiel de l'assassin de Thomas Sankara et de Norbert Zongo, 11° étage suite de luxe, hôtel Laïco.

Aucun média mainstream en France n'ose évoquer, même à demi mot, les véritables coulisses terroristes de la Franceàfric.
Nicolas Beau ne dénonce pas la seule Franceàfric esclavagiste, il dénonce aussi la RussAfric de Poutine qui pose ses pions impérialistes en Centrafrique. Il a écrit un article récemment intitulé :

Poutine s’installe en Centrafrique

Vous avez donc bien compris que les ennemis de Nicolas Beau étaient nombreux, Russie impérialiste de Poutine, Franceàfric impérialiste et leurs valets Issoufou et autres dictateurs USAfric...

Si Nicolas Beau est parfois naïf et ne tire pas toujours suffisamment sur les ficelles pour remonter aux véritables commanditaires des crimes Franceàfric, il a une intégrité journalistique qui est sans commune mesure avec celle de la grande majorité de ses collègues journalistes français.

UNE TRIBUNE HAINEUSE
CONTRE NICOLAS BEAU DES MÉDIAFRIC NIGÉRIENS QUI DÉMONTRE LA PERTINENCE DE L'ARTICLE
" NIGER UN POUVOIR DEVENU PARANOÏAQUE"


Une tribune haineuse des  médiafric nigériens vient d'être publiée contre le journaliste Nicolas Beau. Les auteurs de cette tribune ne signent pas de leurs noms.
Ils indiquent juste qu'ils sont des "professionnels des médias".

Tribune des médiafric contre Nicolas Beau

"Ce lundi 21 Mai 2018, les professionnels des médias nigériens toutes tendances comprises ont rendu une déclaration à la maison de la presse pour dénoncer les écrits diffamatoires et injurieux de Nicolas Beau sur le Niger publiés dans Mondafrique." NigerInter

De quels médias parlent-ils quand ils écrivent "les professionnels des médias nigériens" ?
Leurs noms ne sont même pas indiqués.
Quand la Franceàfric attaque un journaliste qui dit la vérité, elle le fait dans le brouillard, sans donner de noms....
On sait juste que ces médias se sont "réunis en Assemblée Général le lundi 21 mai à la Maison de la Presse" et que cette tribune en est le résultat.


ANNE MEAUX MILICIENNE FRANCEàFRIC
SOUTIEN DES DICTATURES

Un article de Mondafrique raconte d'où provient la campagne médiatique organisée contre Nicolas Beau.

 Niger, le fils Issoufou mobilisé contre « Mondafrique »

"Avec l’aide d’Anne Méaux, qui fut la puissante conseillère de communication de François Fillon, le fils du président Issoufou et chef de la cellule communication de la Présidence, Sani Mahamadou Issoufou organise la riposte contre le dernier article de Mondafrique paru sur le Niger." Mondafrique
Les réseaux Franceàfric autour de François Fillon donnent la main à Issoufou pour attaquer le journaliste.


La conclusion de la tribune des médiafric nigérien victimise le Président de la République du Niger, Issoufou, et est particulièrement élogieuse envers lui le qualifiant de "le chef de l'Etat d'un pays qui entretient les meilleures relations avec son pays".
Comme si les journalistes ayant la nationalité française étaient censés cirer les chaussures de tous les dictateurs soutenus par l'Elysée ! Une conception du "journalisme" digne de celle des assassins de Norbert Zongo.
Les professionnels de la presse estiment que cet énergumène n’est tout simplement pas digne de porter la carte de journaliste professionnel tant il apparait clairement dans ses propos qui veulent semer la zizanie entre les Nigériens n’ont pour objectif que le souci de nuire au Président de la République du Niger élu démocratiquement ; qui plus est, le Chef de l’Etat d’un pays qui entretient les meilleures relations avec son pays. NigerInter
Les autorités françaises et les médias français sont cités en fin de publication.
C’est pourquoi nous tenons à interpeller ;
  • Les autorités françaises ayant la communication en charge
  • Les professionnelles de la presse en France et ailleurs à se désolidariser d’un confrère qui ignore superbement ce que veut dire déontologie
    NigerInter
 En bon valet de l'esclavage franceàfric, les médiafric nigériens "interpellent" les médiafric français qui font omerta sur l'esclavage et les crimes Franceàfric, ainsi que les autorités françaises,qui sont en réalité, les gardiennes en chef du camp de travail esclavagiste qu'est l'Afrique subsaharienne.
Comme les 210000 esclavagistes d'Athènes - des démocrates membres du Demos -, ces partisans de l'esclavage immobilier sont des "démocrates" qui en appellent à tous les autres démocrates.
Les démocrates convaincus et sincères à se joindre à notre action pour que les brebis galeuses de notre noble métier de journaliste soient mises définitivement hors d’état de nuire.
NigerInter

ISSOUFOU ASSASSIN DE L'ETUDIANT MALAH BAGALE

Nicolas Beau dans l'article décrié "Niger, un pouvoir devenu paranoïaque" dénonçait une fois de plus la politique impérialiste de Macron.
Macron qui soutient les dictateurs sanguinaires, et donc qui soutient Issoufou.
Issoufou est entre autre celui qui a fait assassiner le jeune étudiant Malah Bagalé qui manifestait contre lui en avril 2017.
 "Le jeune décédé a été frappé par une grenade de gaz lacrymogène. Il a été frappé directement à sa nuque. Directement il est tombé. Il est mort sur le coup."

Le 10 avril la police d'Issoufou a assassiné un jeune étudiant en L3 Sociologie alors que le mouvement des étudiants et lycéens au Niger débutait.
Le syndicat des scolaires l'USN avait lancé un mot d'ordre de mobilisation pour protester sur les arriérés de bourses.
Alors que le syndicat dénombre 3 morts et 200 blessés, la Commission nationale des droits humains (CNDH) [pseudo ONG gouvernementale tenue en laisse] comptabilise 1 mort, 4 blessés graves et plusieurs dizaines d'autres blessés. 83 étudiants ont été mis en garde à vue et les forces de l'ordre ont détruit du matériel appartenant aux étudiants et à l'Université.

Niger : Malah Bagalé tué par la police d'Issoufou, interview d'un étudiant ex syndicaliste de l'UENUN qui lança la mobilisation

 NICOLAS BEAU DANS SON ARTICLE DÉNONÇAIT LES LIENS FRANCEAFRIC ENTRE MACRON ET ISSOUFOU


Il rappelle qu'en décembre dernier Macron a fait un discours parlant "d'avancées démocratiques" au Niger, des avancées démocratiques sans liberté d'expression !
"Le mécontentement augmente aussi au sein de l’armée nigérienne, qui avait débarqué le prédécesseur de l’actuel président. Lequel est condamné, pour se protéger d’un mauvais coup, de laisser entendre que la France et les Etats Unis le soutiennent et se feraient forts de le protéger s’il était mis dehors brutalement. Ce qui n’est pas inexact: les déclarations publiques et stupéfiantes du président français, Emmanuel Macron, félicitant publiquement le chef de l’Etat nigérien pour les avancées démocratiques de son pays lors de son passage à Niamey en décembre dernier, rendent sa riposte du pouvoir nigérien crédible." Mondafrique

En effet Macron avait choisi en décembre 2017 de passer Noël au Niger au côté des troupes d'occupation françaises !

LIRE MON ARTICLE :

Le Noël impérialiste de Macron chez Issoufou au Niger ! Un réveillon avec les militaires Barkhane-Serval protecteurs des terroristes MNLA Ansardine !

Le Niger, c'est le pays d'Areva, l'entreprise française paravent de toutes les magouilles et crimes Franceàfric comme le financement des terroristes au Mali.

Ce sont Sarkozy, Fillon, Juppé, Baroin et le général Puga qui ont envoyé les jihadistes attaquer le Mali avec la complicité du président ATT

UraniumGate : Comment Areva distribue 101 Millions de Dollars en faisant semblant de les perdre ?

Mais Nicolas Beau faisait aussi référence à l'actualité récente où Macron au Niger rappelait son soutien au dictateur.
Et ce n’est pas tout. Ce jeudi 18 Mai et alors que la contestation s’étend dans le pays, le président français en rajoute, via son ambassadeur à Niamey, dans son soutien à Issoufou. L’Ambassadeur de France au Niger, Marcel Escure, est venu présenter au Chef de l’Etat nigérien une invitation d’Emmanuel Macron pour une visite officielle à Paris le 4 juin prochain. « Nous procéderons, en présence du Chef de l’Etat, à la signature de plusieurs accords de coopération avec l’Agence Française de Développement (AFD) pour un montant   total d’environ 50 millions d’euros ». Le diplomate français n’a pas hésité à en faire trop: « la France sera très heureuse de recevoir le Président du Niger ».
Mondafrique
Le soutien réitéré de Macron à Issoufou, il y a 4 jours, se produit au moment où les opposants politiques sont systématiquement emprisonnés et où la colère des Nigériens est à son paroxysme.

Nicolas Beau dénonçait la répression continuelle contre les opposants.
Dans le Niger d’aujourd’hui, la moindre critique, la plus petite protestation se soldent par l’envoi au cachot sans autre forme de procès. Plus de deux cent étudiants et une vingtaine de représentants de la société civile ont été ainsi placés en détention, ces dernières semaines, pour avoir manifesté pacifiquement. Les propres conseillers du Président, qui ne le reconnaissent plus, confient en privé qu’il est désormais très irritable et ne supporte plus que des propos flatteurs et mensongers.Mondafrique
On ne touche pas au dictateur au service de l'esclavagisme Franceàfric des salaires à 26€/mois !
C'est le message de cette tribune Franceàfric contre Nicolas Beau.
C'est la menace de mort contre le journaliste à peine voilée.
C'est la menace des chefs du camp esclavagiste que sont Macron et Issoufou !


édité par Yanick Toutain le 24/5/2017

LIRE AUSSI :


lundi 15 janvier 2018


Niger : grosses manifestations hier contre le dictateur Franceàfric Issoufou de l'Internationale Socialiste. Pour que Issoufou Dégage il est urgent de désigner des délégués révocables 1 pour 25

 

lundi 12 mars 2018


Niger : Quand des milliers de manifestants dans toutes les villes veulent "Issoufou Dégage" les organisations formoises compradores sabotent la révolution et protègent Issoufou au cri de "à bas la loi de finances 2018"

 

mercredi 28 février 2018


Niger: les manifestants scandent «Forces étrangères à bas!», «Armées française, américaine et allemande, allez-vous-en !»


 

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire