articles

ARTICLES

lundi 25 septembre 2017

Salariés Canal Plus : Dénoncez les salaires Bolloré 50€/mois en Afrique

Par Julie Amadis
#IpEaVaEaFaF
Le 22/09/2017







Bolloré est un esclavagiste qui verse des salaires de 50 €/mois aux Africains.
Il fait travailler des mineurs dans des conditions terribles et sans aucune protection. Deux médias ont brisé l’omerta.
France 2 avec son reportage Complément d’enquête avait filmé dans les plantations de Bolloré au Cameroun. Des jeunes travailleurs portaient des gants troués, les doigts sur-infectés par les piqûres de noix de palme, munis de tongs et sans aucun casque alors qu’ils doivent faire tomber des noix de palme de 15 mètres de haut.
Les Français apprenaient aussi que 80 % des profits de ce patron se faisaient grâce à la mise en esclavage des Africains payés 1,50 € la journée.

Esclavage : pas d'abolition pour Bolloré

Embauche systématique de mineurs par Bolloré ! Témoignage inédit d'un ouvrier de SOCAPALM ayant travaillé pour Bolloré pendant 10 ans au Cameroun

Depuis plus aucun reportage sur la Franceàfric n’a été réalisé par la chaîne.
La plainte de Bolloré et l’opération de tentative de discrédit de la chaîne les auraient-ils convaincus d’arrêter d’informer les Français sur le crime sanitaire de leurs dirigeants en Afrique ?


Bolloré accuse France 2 de mensonge ! Le Canard Enchaîné contre-accuse l’esclavagiste

Un crime sanitaire qui a fait 100 millions d’enfants morts en 25 ans en Afrique !


""C'est cette année que le total de 100 millions d'enfants morts sera sans doute franchi en Afrique Une comptabilité tragique qui ne commence pourtant que 25 ans auparavant.
On voit sur le tableau l'accumulation effroyable du nombre de ces enfants morts. Les nombres en gras sont les données récentes d'un rapport de l’Unicef" (revactu) (cette article a été supprimé par l'Obs qui a supprimé tous les blogs)

""C'est cette année que le total de 100 millions d'enfants morts sera sans doute franchi en Afrique Une comptabilité tragique qui ne commence pourtant que 25 ans auparavant.
On voit sur le tableau l'accumulation effroyable du nombre de ces enfants morts. Les nombres en gras sont les données récentes d'un rapport de l'UNICEF" (revactu) (cette article a été supprimé par l'Obs qui a supprimé tous les blogs)


Embauche systématique de mineurs par Bolloré ! Témoignage inédit d'un ouvrier de SOCAPALM ayant travaillé pour Bolloré pendant 10 ans au Cameroun



Fanny Pigeaud avait écrit un article dans lequel elle relatait la gréve des planteurs de Kienké en 2008 où le leader Mikael Agbor avait été menacé d'assassinat.

Les salariés exploités des palmeraies de Bolloré


Actuellement les Togolais sont en révolution contre le dictateur Franceàfric Gnassingbé. Presque à chaque manifestation des jeunes sont tués.
De telles informations auraient dues faire les gros titres des journaux. Mais rien. Les médias Français, y compris les journalistes comme Stéphane Guillon qui ont une étiquette de rebelle et que Bolloré vire, ont donné le feu vert au dictateur Franceàfric Gnassingbé de tuer des manifestants. Gnassingbé sait qu'il peut continuer à tuer, à blesser, à semer la terreur, les médias occidentaux ne diront rien.

Par contre, nous savons que les employés du groupe audiovisuel à Saint-Denis réclament de meilleurs indemnités de licenciement de la part de Bolloré.
Libération à défaut de parler des milliers de salariés esclaves africains qui voient leurs enfants mourir à cause des salaires de misères que leur versent Bolloré, parle des salariés du nord, payés entre 1600 et 2300 euros, soit entre 46 et 32 fois plus que le planteur de Kienké.

" Les salariés, qui disent gagner entre 1 600 et 2 300 euros net par mois selon l’ancienneté"
Libération


Bolloré ferme un de ses sites d'opérateurs téléphoniques de sa chaine Canal plus, celui de Saint Denis. 153 personnes vont donc se retrouver au chômage et elles manifestent donc avec des drapeaux CGT pour exiger que le patron leur donne une prime de licenciement plus conséquente.

  SALARIES FRANÇAIS DE BOLLORE : DÉNONCEZ
LES SALAIRES A 50€/MOIS VERSES AUX AFRICAINS



Mais la CGT et les salariés français ont laissé depuis 20 ans le salaires des Africains être divisé par 20.
Vous ne connaissez peut être pas la chanson de 2008, les esclaves de Bolloré.






Vous ne connaissez peut être pas l'article de Fannie Pigeaud sur la grève de 10000 paysans de Kienké à qui Bolloré avait coupé l’électricité en menaçant de mort leur leader Mikael Agbor.

Vous ne connaissez pas la scénette "Crève foutu abruti".


"CFA ! Crève Foutu Abruti ! " (Saynète africaine : «à Kienké, Cameroun» un texte de novembre 2009 par Yanick Toutain..... jamais représenté.....Une saynète pour préparer la Révolution Camerounaise !

Mais vous ne ferez croire à personne que  le reportage de complément d'enquête vous est inconnu.
La CGT fait omerta sur l'esclavage
Bolloré des salaires à 50€/mois

Ne pas réagir, ne pas soutenir des travailleurs payés 1,50€/jour par Bolloré, c'est laisser votre patron supposer que vous étiez des larves sans forme. Il en profite donc.

Bolloré a acheté Canal Plus avec l'argent des Africains. Demandez à la justice d'annuler cet achat pour crime esclavagiste.






CONCLUSION


Nombreux sont les salariés français de Bolloré qui s'opposent à lui. Des journalistes de Canal plus aux salariés en bas de l'échelle sociale gagnant entre 1600 et 2300 €/mois.
Mais aucun d'entre eux n'évoque ne serait-ce qu'une fois l'esclavage Bolloré.
Les médiafric les y aident bien.
Bolloré a acheté Canal Plus avec l'argent du sang et de la sueur des africains qu'ils paient des salaires d'esclavagistes.
Revendiquer des miettes colonialistes n'a aucun sens quand un territoire entier vit sous esclavage des patrons Franceàfric !!!
Salariés de Bolloré dénoncez l'esclavage de votre patron en Afrique !

Quand les nazis sont venus chercher les communistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste.
Quand ils ont enfermé les sociaux-démocrates, je n’ai rien dit, je n’étais pas social-démocrate.
Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste.
Quand ils sont venus me chercher, il ne restait plus personne pour protester. »
Martin Niemöller

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire