articles

ARTICLES

mardi 3 octobre 2017

Les chefs terroristes de l'Elysée font une loi antiterroriste contre les révolutionnaires dénonçant MNLA Ansardine NIM


Par Julie Amadis
#IpEaVaEaFaF
Le 03/10/17
















Le projet de loi du gouvernement Philippe qu’ils appellent « un projet de loi renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme » mais qui n’est en réalité qu’un projet de loi anti révolutionnaires anti contestataires vient d'être voté à l'Assemblée Nationale.



L'anarchiste Jacot dénonçait le terroriste criminel pseudo anarchiste Auguste Vaillant comme ayant été totalement manipulé par la préfecture de police. L'attentat commis dans la chambre des députés ne fit que des blessés mais permit de faire adopter une loi dirigée directement contre les syndicalistes révolutionnaires. C'était évidemment une loi antiterroriste. Les organisateurs du complot qui avaient mis le vrai anarchiste Jacot en prison interdirent toute communication.
Tout cela se passait à la fin du 19ème siècle.
La même stratégie est utilisée au 21ème siècle contre les vrais révolutionnaires.
Hier, juste avant le vote de la loi renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme, a eu lieu un attentat à Marseille et un autre à Las Vegas aux USA qui a fait 50 morts et 400 blessés. Les deux ont été revendiqués par Daech. Daech a été crée par Clinton et Obama le 8 avril 2013 par le plan Timber Sycamore.


En même temps que Macron poursuit la politique de Sarkozy et Hollande de soutien aux terroristes de Côte d’Ivoire et du Mali, il met en place l’État d’Urgence permanent contre les révolutionnaires anti islamofascistes anti capitalistes anti impérialistes.

Le résultat du vote



La France Insoumise, les Républicains et le Groupe de la Gauche Démocrate et Républicaine ont voté contre le projet de loi.

Les groupes Nouvelle Gauche, En Marche, le MODEM ont voté pour.






Pour lire l’intégralité de ce projet de loi :

Projet de loi renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme (INTX1716370L)

 

ÉTAT D’URGENCE PERMANENT
CONTRE LES RÉVOLUTIONNAIRES



Ce projet de loi vise à transformer l’état d’urgence actuel qui est ponctuel et qui contient des lois d’exceptions liberticides en état d’urgence permanent sous prétexte d’attentats terroristes.
Les lois d’exception de l’État d’urgence – présentées comme ponctuelles – mises en place la première fois le 14 novembre 2015 après les attentats de Charlie Hebdo et renouvelées plusieurs fois entrent maintenant dans le droit commun.


Les assignations à résidence et perquisitions pour les personnes suspectées d’atteinte à la sûreté de l’État ne sont plus des mesures d’exception.


Ces lois liberticides de l’État d’urgence ponctuel sont élargies à d’autres mesures qui visent encore plus qu’avant les révolutionnaires.


INTERDIRE LES MANIFESTATIONS SOUS PRÉTEXTE D '« ASSURER LA SÉCURITÉ »



Le « périmètre de protection » que les préfets pourront instaurer permettra d’interdire des manifestations.

"L’administration pourra définir un « périmètre de protection » autour d’un lieu ou d’un événement (tel une manifestation ou une occupation de place) dès qu’elle jugera que celui-ci, du seul fait de l’ampleur de sa fréquentation, s’expose à un risque terroriste. Aux abords et à l’intérieur de ce périmètre, la police, assistée d’agents de sécurité privée, pourra fouiller les sacs et palper toute personne, sans avoir à justifier du moindre indice que celle-ci représenterait une menace. Les individus refusant de se soumettre aux contrôles seront exclus du périmètre qui, dès lors, apparaît pour l’administration comme un outil efficace de régulation et d’entrave aux manifestations politiques." La quadrature du net


Le législateur a juste modifié les termes, histoire de mieux faire passer la pilule à ceux qui sont réellement visés, les contestataires. Les assignations à résidence s’appellent maintenant « mesures individuelles de contrôle et de surveillance ».
Pour les perquisitions, ça s’appelle maintenant « visites domiciliaires ». Avec de telles mesures, l’État français s’est d’abord attaqué à des écologistes, des anarchistes et des syndicalistes.

« Des militants écologistes ont été assignés à résidence lors de la COP 21 ; des interdictions de séjour ont été prononcées à l’encontre de militants participant au mouvement « Nuit Debout » et des interdictions et restrictions de manifester ont été imposées aux organisations syndicales dans le contexte de l’opposition à la loi d’août 2016 relative à la réforme du code du travail » CNDCH


Au total, 639 mesures d’interdictions individuelles de manifester ont été prises en 18 mois dont 574 concernaient les manifestations contre la loi travail.


COP 21 : LE TERRORISTE SORO Y ÉTAIT CACHÉ POUR ÉCHAPPER A LA JUSTICE ALORS QUE 21 ÉCOLOGISTES ÉTAIENT ASSIGNÉS A RÉSIDENCE


Hollande et Fabius cachaient à la COP 21 le terroriste Soro pour stopper l’enquête de la juge Khéris menée contre lui pour enlèvement et séquestration de Michel Gbagbo en 2011.
"
N’ayant aucune réponse de Guillaume Soro, la juge d’instruction a délivré un mandat d’amener et des

policiers français se sont alors rendus, ce lundi matin 7 décembre, à l’adresse qu’ils pensaient être celle du président de l’Assemblée nationale ivoirienne en France. Ils ne l’ont pas trouvé.
Immunité diplomatique
Les avocats de Guillaume Soro protestent contre cette convocation du juge d’instruction. Joint par RFI, Maître Jean-Paul Benoît, précise que le président de l’Assemblée nationale ivoirienne était à Paris en déplacement officiel et qu’il bénéficiait, par conséquent, de l’immunité diplomatique. « Il est là, en sa qualité de président de l’Assemblée nationale de la Côte d’Ivoire et il était en France dans le cadre de la Cop21. Cette mission fait l’objet d’un ordre de mission signé par le président de la République ivoirienne. Donc, monsieur Soro était protégé pendant cette présence en France, par une immunité qui tient à sa qualité de deuxième personnage de Côte d’Ivoire, du fait qu’il était en mission officielle pour l’Assemblée nationale et pour la Cop 21, au titre de l’État ivoirien. Ce mandat d’amener n’avait pas, dans ce contexte, la moindre raison d’être », a souligné Maître Jean-Paul Benoît, avocat de Guillaume Soro.
De son côté, Maître Habiba Touré, avocate de Michel Gbagbo, rejette le motif de l’immunité diplomatique.
« Que dire aux propos de mon confrère qui a tendance à confondre immunité et impunité ? Donc, c’est quand même gênant, de la part d’un avocat. Et puis surtout, je suis surprise qu’il puisse commenter les actes procéduraux. S’il entend les contester, il connaît très bien la voie procédurale la plus adaptée pour le faire », a déclaré à RFI, Me Habiba Touré. » RF
Alors que dans le même temps, l’État a interdit à 21 personnes de manifester contre la COP 21.

L’ÉCOLOGISTE  RÉFORMISTE ANTI CENTRALE A CHARBON
ASSIGNÉ A RÉSIDENCE


L’État a assigné à résidence des écologistes comme Alexis Deck au Havre (qui n’est pourtant pas un dangereux contestataire !) sous prétexte d’État d’Urgence contre le terrorisme.

"

En Normandie, des assignations à résidence durant la COP21

Les autorités veillent au grain et veulent empêcher des manifestants de se rendre à Paris
Alexis Deck écologiste
anti centrale à charbon
assigné à résidence
lors de la COP21. 24 militants ont été assignés à résidence dans le cadre de l’état d’urgence décrété après les attentats du 13 novembre. Certains, soupçonnées d’appartenir à « la mouvance contestataire radicale », ont l’interdiction de quitter leur ville à moins d’obtenir une autorisation préfectorale. Elles doivent parfois pointer trois fois par jour au commissariat et ont l’obligation de rester à leur domicile de 20 heures à 6 heures, jusqu’au 12 décembre, lendemain de la clôture de la conférence climat. À Rouen, deux cuisiniers de la Conjuration des fourneaux, un restaurant solidaire et militant, ont notamment été assignés à résidence. Alexis Deck, conseiller municipal EELV au Havre (Seine-Maritime) affirme également être convoqué au poste de police pour se faire notifier l’interdiction de manifester en faveur du climat." 76Actu

Alexis Deck n'est même pas anti capitaliste et il a été quand même assigné à résidence.
Il est par contre opposé à la centrale à charbon au Havre et donc opposé aux intérêts des capitalistes les plus parasites !
L’État d'Urgence et maintenant l’État d'Urgence Permanent provient des capitalistes les plus parasites : esclavagistes de la Franceàfric ainsi que les capitalistes les plus pollueurs.
Vous voyez que derrière le prétexte du terrorisme ce sont TOUS les contestataires qui sont visés

On a là une parfaite illustration du véritable objectif de l’État d’Urgence.

DES PANNEAUX ANTI -FRANCEAFRIC ANTI-TERRORISTE EN AFRIQUE BIENTÔT INTERDITS DANS LES MANIFESTATIONS



Les contrôles des personnes pourront être effectués par des polices privées. Derrière cette autre mesure, on peut s’attendre à voir nos panneaux anti Franceàfric être interdits dans les manifestations.

La vieille technique qui consiste à qualifier les véritables révolutionnaires de terroristes comme en Turquie avec les Kurdes, comme en 40 en France avec les Résistants… ressurgit.


La notion de “terrorisme” est très peu définie dans le texte afin que la police et la justice puissent s’attaquer aux contestataires.

« Si quelqu’un dérange, il est relativement facile dans ce contexte d’invoquer le terrorisme… » (Arthur Messaud juriste pour la Quadrature du Net)

Il ajoute à propos du terrorisme :

« C’est un mot qui a longtemps servi à discréditer les mouvements anarchistes en France, puis à combattre des courants politiques anticapitalistes au niveau international. »

Ma révocation pour « atteinte à la République française » en 2016 est un avant-goût de ce que vont subir plein de professeurs contestataires. Cette loi inscrit la radiation possible d’un fonctionnaire « eu égard de la menace grave qu’il fait peser sur la sécurité publique »
Pour l’État Franceàfric, dénoncer des violences à enfants et les crimes de la France en Afrique, c’est considéré comme une « atteinte à la république française », on est pas loin de la « menace grave à la sécurité publique ».


Hollande révoque une prof pour déclarations anti-violence à enfants et anti-franceàfric

DES BOÎTES NOIRES ET OBLIGATION DE DONNER SES IDENTIFIANTS POUR ESPIONNER LES FRANÇAIS


Fliquer tout le monde permet aux garants du capitalisme de manipuler untel ou unetelle afin de protéger leurs intérêts.
Un exemple vécu : Suspendue puis exclue 2 ans puis révoquée de mon poste d'institutrice pour "atteinte à la République Française".
Dans cette affaire tout est illégal l’État m'a suspendue sans motif puis exclue 2 ans avec des faux en écritures publiques se basant sur le faux témoignage d'un prof qui tape ses élèves depuis 20 ans inventant que j'aurai distribué les tracts des parents d'élèves.
Je suis presque certaine que la population du quartier était sur écoute car toutes les parents qui commençaient à me soutenir étaient retournés comme des mouches, comme si la DGSE connaissait parfaitement chaque personne pour utiliser les arguments qui allaient la convaincre de changer d'avis.

Les boîtes noires déjà utilisées sans cadre légal permettent de surveiller les révolutionnaires, les justiciers, les lanceurs d'alertes...
Extension des « boîtes noires ». Le texte revient sur l’une des dispositions les plus controversées d’une précédente loi de 2015 sur le terrorisme, qui légalisait le dispositif dit des « boîtes noires ». En substance, la loi permet depuis deux ans aux services de renseignement d’installer des boîtiers permettant de surveiller les métadonnées des communications en France – les informations qui entourent un message, comme son horaire et son adresse, mais pas son contenu. Jugée particulièrement intrusive, cette disposition avait été adoptée, mais avec une « date limite » : leur déploiement n’était autorisé que jusqu’à la fin 2018, et à la condition qu’un rapport d’étape soit réalisé mi-2018. Le Monde
La manipulation va encore plus loin. Une personne suspectée - on a compris que c'était nous, les révolutionnaires qui allons être suspectés et non pas les vrais terroristes qui sont les alliés de l’Élysée - devra donner ses identifiants internets (mail, twitter, facebook...). Il sera donc possible à la DGSE de modifier vos paramètres, de supprimer des amis, de se faire passer pour vous en écrivant n'importe quoi sur votre mur (ils ne sont plus à ça près...).
"Facilitation de la mise sous surveillance. Le chapitre VIII du texte prévoit que, dans le cadre de la lutte antiterroriste, une personne suspectée peut faire l’objet d’une série de mesures de surveillance. Seront concernées les personnes qui « soit entrent en relation de manière habituelle avec des personnes ou des organisations [terroristes], soit soutiennent, diffusent ou adhèrent à des thèses incitant à la commission d’actes de terrorisme ou faisant l’apologie de tels actes ». Des définitions trop larges, estiment les adversaires du texte, dont la Ligue des droits de l’homme, qui notait, cet été, que la formulation « renvoie à une appréciation purement subjective (“raisons sérieuses de penser”) et à des notions incertaines et variables (par exemple, “facilitant” ou “thèses”) ».
Par ailleurs, sur les réseaux sociaux, la notion « d’entrer en relation de manière habituelle » avec un tiers est très imprécise : s’agit-il de personnes avec qui l’on échange des messages, que l’on suit ou avec lesquelles on est « ami » ?
Obligation de fournir ses identifiants. Le texte prévoit que les suspects pourront être contraints de fournir aux autorités l’ensemble de leurs identifiants en ligne. Ce qui regroupe, par exemple, leur adresse e-mail, celle de leur compte Twitter ou Facebook, ou encore des comptes détenus sur des forums, des sites d’information ou même administratifs. Les mots de passe ne sont pas concernés." Le Monde

MACRON LE MAL ÉLU DE LA DÉMOCRATIE ESCLAVAGISTE


Macron n’a pas été élu par la majorité des Français.

Le #BOYCOTT est MAJORITAIRE parmi +de18 ans
20 783 095 39,84 %#Macron 20 743 128 39,76 % (Pro 22,67 %)#LePen 10 638 475 20,39 %#MacronDEGAGE pic.twitter.com/A4DH70EiDJ
— Yanick Toutain (@YanickToutain) 10 mai 2017
Macron est le mal élu de la démocratie esclavagiste française. Comme les esclaves à Rome qui subissaient la politique des propriétaires d’esclaves sans jamais voter, les Africains subissent la politique Franceàfric des dictatures et des salaires Bolloré à 50 €/mois sans jamais participer à aucune élection en France !


Le Hollande Coup d’État est bien faible en comparaison du Macron Coup d’État.
Il obéit aux intérêts des capitalistes les plus riches et au plan JP Morgan. L’objectif des banquiers est d’aligner les salaires des Européens sur ceux des Africains et Asiatiques.
Il est donc nécessaire dans ce contexte de mettre en place des dictatures en Europe. C’est ce que fait Macron avec son État d’Urgence permanent.

« Dans un document publié à la fin du mois de mai, le géant des banques d’investissement américain JP Morgan Chase réclame l’abrogation des constitutions démocratiques bourgeoises établies après la Seconde Guerre mondiale dans une série de pays européens et la mise en place de régimes autoritaires. » (source)

Il est difficile, vu la nature des mesures, de faire croire aux Français que « le projet de loi renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme » vise les terroristes.

SI LES FRANÇAIS SAVAIENT LA VÉRITÉ SUR L’AIDE QUE MACRON, LE DRIAN ET ÉDOUARD PHILIPPE ONT APPORTÉ AUX TERRORISTES,
CE SERAIT LA RÉVOLUTION EN FRANCE



Mais si les Français savaient la vérité sur l’aide que Macron, Le Drian et Édouard Philippe ont apporté aux terroristes, ce serait la Révolution en France demain !!!!


Mais les Médiafric se gardent bien de révéler les informations importantes concernant l’aide de nos trois piliers de l’État d’urgence en France aux terroristes…


Ils préfèrent passer leur temps à intoxiquer les Français sur un faux islam et créer chez eux un climat de peur angoissant dont les véritables causes sont occultées. Cette méthode propagandiste a toujours été celle des régimes fascistes, créer la Terreur pour faire accepter n’importe quelle mesure contre les travailleurs !


LES CHEFS TERRORISTES SONT À L’ÉLYSÉE


SARKOZY AVEC LE GÉNÉRAL PUGA ONT ENVOYÉ LES TERRORISTES AU MALI


En 2012, Sarkozy envoie les terroristes au Mali.

Un chef MNLA, Hama Ag Mahmoud, a avoué qui était son maître :

La France aurait donc poussé le MNLA à occuper les villes du Nord du Mali ?
— Oui tout à fait. La France a demandé au MNLA de l’aider à faire déserter tous les combattants de l’Azawad qui étaient dans l’armée libyenne, pendant la guerre de Libye. Ensuite de bloquer le recrutement des libyens dans l’Azawad et dans l’Aïr au Niger.(Hama Ag Mahmoud terroriste chef MNLA)
« La France nous avait donné son feu vert pour l’indépendance de l’Azawad » – Et en contrepartie, elle nous avait donné son feu vert pour l’indépendance de l’Azawad. C’est l’accord qui a été conclu avant la guerre entre le MNLA et la France. Et immédiatement la guerre gagnée par le MNLA, la France a changé complètement de politique. Elle a mis tout son dispositif diplomatique contre le MNLA. Alors conclusion, l’objectif de la France était tout simplement d’affaiblir le gouvernement malien et je peux vous assurer que ce n’était pas pour donner raison au MNLA. (Malijet)


Cet article a été réédité par Maroc Leks.


Ce sont Sarkozy, Fillon, Juppé, Baroin et le général Puga qui ont envoyé les jihadistes attaquer le Mali avec la complicité du président ATT



Le général Puga, chef d’état-major particulier du président de la République Nicolas Sarkozy garde les mêmes fonctions sous Hollande.



MACRON POURSUIT LA POLITIQUE DE SOUTIEN
AUX TERRORISTES AU MALI



Macron a été Secrétaire général adjoint du cabinet du président de la République française du 15 mai 2012 au 15 juillet 2014.
Macron était ministre de l’Économie de Hollande du 26 août 2014 au 30 août 2016.


Macron était Secrétaire général adjoint du cabinet de Hollande quand 58 millions de dollars au groupe jihadiste AMI a été remis (cette somme totalise l’argent remis sous le mandat de Sarkozy et Hollande). C’est l’enquête de Rukmini Callimachi publié dans le New York Times qui avait révélé le scandale.

« C’est l’Europe qui finance une bonne partie des opérations d’Al-Qaïda, selon une enquête publiée mardi 30 juillet par le New York Times. Le quotidien américain évalue à 105 millions de dollars (93 millions d’euros) le montant total des rançons remises aux diverses factions du groupe en échange de la libération de ressortissants enlevés. En tête, la France avec, selon l’enquête, 58 millions de dollars (43 millions d’euros) de versements depuis 2008. » Challenges

Paying Ransoms, Europe Bankrolls Qaeda Terror

Pour pouvoir financer les jihadistes discrètement, il a fallu un déguisement. Ce déguisement c’est la rançon gigantesque remise en échange de la libération des otages d’Areva.


Dans le même temps, les Médiafric construisaient une opération de propagande visant à faire croire que Hollande combattait les terroristes au Mali. L’opération Serval du 11 janvier 2013 visait non pas à combattre les terroristes que le général Puga toujours en poste sous Hollande avait mis en place sous Sarkozy mais à empêcher les Maliens qui résistaient aux jihadistes de gagner seul et donc d’empêcher que ne surgisse un gouvernement révolutionnaire issu de la résistance anti néofasciste.


Car les chefs terroristes du Nord Mali en plus d’avoir été financé par Sarkozy et hollande ont été protégés par Hollande qui a envoyé le chef AQMI Iyad Ag Ghali chez l’ex-dictateur Franceàfric meilleur ami de la France Blaise Compaoré au luxueux hôtel Laico à Ouagadougou.

Lire l’article de Malijet :

Après le lancement de l’opération Serval : Iyad Ag Ghali se la coule douce à l’hôtel Laïco de Ouagadougou

Ceux qui ont assassiné les 82 militaires maliens et le capitaine Sékou Traoré à Aguelhoc en janvier 2012 ont été protégés par Hollande et Macron.


Ces jihadistes sont le terreau dont Hollande et Macron se sont servis contre les Africains.
Pour organiser un coup d’état contre le Burkina de l’après révolution contre Compaoré, c’est à ce même Iyad Ag Ghali que la Franceàfric fait appel.


Lire article de maliactu :

Coup d’Etat du 17 septembre au Burkina Faso : Diendéré, Bassolé, Soro Guillaume et le Mnla dans le collimateur des enquêteurs

Article de AfriqueEducation :

COUP D’ETAT AU BURKINA FASO : La conversation téléphonique qui trahit Soro et Bassolé

Article de Refacturer :

Bassolé-Soro aux TPR ! La probable bande son de la conversation entre les terroristes Guillaume Soro et Djibril Bassolé vient d’être rendue publique


L’enregistrement de l’appel entre Soro et Bassolé a révélé ce projet – projet organisé en sous main par la France de Hollande Macron


Lire l’article de Mondafrique :

Burkina, feu orange de la France en faveur des putschistes



Les chefs terroristes ont même été installés comme ministre et député dans le gouvernement malien actuel.
Hollande avec Macron a intronisé Nina Walett Intalou chef MNLA en tant que ministre du tourisme.


Lire :

Matthias Fekl parrain de la chef terroriste MNLA Nina Wallet Intalou criminelle de Aguel Hoc avec Hollande et Gattaz MEDEF Forum Agyp



Et Ahmada Ag Bibi, organisateur de la charia à Kidal, intermédiaire terroriste choisi par Areva auprès de Gadoulet pour négocier la somme d’argent gigantesque versée aux groupes terroristes comme député de l’Internationale socialiste, le parti de Hollande, au Mali.
Ahmada Ag bibi était considéré comme la voix de Iyad Ag Ghali, leader du groupe Ansardine dont se revendiquent les commanditaires du récent l’attentat de Bamako.



Macron devenu Président le 7 mai 2017 garde le Mr Afrique de l’Élysée Le Drian, Ministre de la Défense sous Hollande et lui donne le poste de ministre des affaires étrangères. Il a montré à tous qu’il poursuivait cette politique d’aide aux jihadistes au Mali.
C’est la garantie que la politique de soutien aux terroristes se poursuive. Et c’est ce qu’il met en scène dès son entrée en fonction en se rendant au mali pour visiter non pas les Maliens mais la base militaire française.


Mali : Macron va poursuivre la politique de soutien aux terroristes de Sarkozy et Hollande


En nommant François Lecointre comme chef des armées un participant au génocide Rwandais, macron s’est assuré la garantie que sa politique criminelle de soutien aux terroristes depuis son entrée en fonction comme secrétaire adjoint de Hollande ne sera pas dénoncé par « ses hommes » qui ont tout autant les mains dans le sang.


François Lecointre complice et protecteur de l’assassin Alfred Musema condamné à vie (génocide Rwanda) nommé CEMA chef des armées par Macron pour préparer #NATOcoup France #MacroncoupdEtat

Omertafric : comment les médias cachent le passé de criminel génocidaire du nouveau chef d’état major François Lecointre

Mali : Macron va poursuivre la politique de soutien aux terroristes de Sarkozy et Hollande

Cette politique de soutien aux jihadistes de Macron n’est pas spécifique à l’Afrique même si l’ampleur de l’aide n’est pas comparable.

ÉDOUARD PHILIPPE PRÊTE DES SALLES AUX QARADAWISTES AU HAVRE

Macron a nommé comme Premier Ministre le juppéiste Édouard Philippe. Celui-ci était le maire du Havre du 24 octobre 2010 au 20 mai 2017.
C’est lui qui a prêté la salle municipale Franklin au groupe pro Qaradawi Le Havre de Savoir pour qu’ils puissent y faire leur propagande tranquillement.
Qaradawi est le prédicateur à l’origine de la fatwa autorisant les attentats suicides. Il est actuellement recherché par Interpol.



Avant même sa nomination, Édouard Philippe était démasqué sur mon blog.
Mais Édouard Philippe n’est pas seulement un maire anti pauvres, c’est aussi un maire qui aide les pros Qaradawi (le prédicateur qui a fait la fatwa autorisant DAECH à commettre les attentats suicides).
Il leur prête la salle municipale Franklin.

CGT-Havre de savoir ! Le maire Edouard Philippe prête la salle Franklin faisant de facto un front uni avec les bigots faux musulmans mais vrais islamofascistes de la clique QaRIBAdawi le « mufti de l’OTAN » et du Qatar

Le prédicateur Qaradawi avait prôné les attentats dans le monde entier

Mais ce n’est pas tout, Hani Ramadan prédicateur qui fait propagande pour la lapidation des femmes devait venir tranquillement faire sa propagande au Havre.

Ce prédicateur a proclamé que « la femme sans voile est comme une pièce de deux euros. Visible par tous, elle passe d’une main à l’autre ».
Même Paris-Normandie le torchon local (et régional) de propagande pour l’UOIF (et pour son rappeur Médine Zaouiche celui qui chante « crucifions les laïcards ») a été obligé de dire la vérité !!!
Hani Ramadan a en effet choqué, en juin dernier, lorsqu’il expliquait, lors d’une intervention dans un collège suisse, que « la femme sans voile est comme une pièce de deux euros. Visible par tous, elle passe d’une main à l’autre ». Des propos rapportés par le quotidien suisse Le Temps et qu’il a par la suite nuancé dans le Journal de Mayotte : « Ce n’est pas parce qu’une femme est voilée qu’elle est un parangon de vertu, de même que les femmes non voilées ne sont pas synonymes de dévergondage ». Mais Hani Ramadan avait déjà fait scandale en déclarant que la lapidation « constitue une punition, mais aussi une forme de purification » ou encore en comparant le sida à une « punition divine à l’encontre des comportements déviants ». Paris Normandie

Il a fallu qu’un Front Républicain réunissant des personnes attachées aux valeurs laïques et féministes pour que le groupe Havre de Savoir annule la conférence qui devait avoir lieu le 1er octobre 2016.

No Pasaran #NoRibaSaran au Havre : le meeting fasciste du psychopathe misogyne Hasni Ramadan décommandé par ses complices organisateurs Havre de Savoir

Les défenseurs de la laïcité réclament l’interdiction de la conférence d’Hani Ramadan au Havre


Les Havrais ont donc un maire Édouard Philippe, membre des Young Leaders de Hillary Clinton et qui prête des salles aux terroristes Havre de Savoir UOIF et qui appelle « lieu privé » un meeting du ribanazi Hani Ramadan venant au Havre appeler à la lapidation des femmes – en tant que “purification” dans le cadre de son faux islam fabriqué par les fascistes de la clique Youssouf Qaradawi, l’ami des banques, des banquiers et de la riba haram.

Edouard Philippe : Premier Ministre du Président Macron ? ou maire d’une ville en plein désastre où il aide l’UOIF à recruter tout en soutenant les profs agresseurs d’enfants !

.
En France aussi, les mercenaires islamofascistes sont utilisés par la Bourgeoisie des banques pour organiser la contre-révolution.



Mais Macron veut faire croire aux Français qu’il combat le terrorisme.
Les médias essaient de nous vendre le fait que ce « projet de loi renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme » viserait les terroristes !!!!
Alors qu’une simple lecture permet de savoir que ce sont nous, les anti capitalistes, anti – impérialistes, anti Franceàfric qui sommes visés.
Les terroristes Macron les a mis au pouvoir au Mali avec Hollande !!!
Ce sont ses alliés pour organiser la contre-révolution.
Ils organisent la terreur et permettent ainsi aux capitalistes esclavagistes d’avoir un bon prétexte pour se débarrasser des révolutionnaires.
Et on voudrait nous faire croire que Macron et son gouvernement Philippe veulent combattre le terrorisme. C’est une farce !!!


CONCLUSION



L’Élysée missionne les terroristes au Mali pour organiser la contre révolution en Afrique, mettre en place des lois sécuritaires et un régime autoritaire en France.
Avec cette loi " renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme », Macron supprime les libertés fondamentales et obéit au plan JP Morgan de mise en place de régimes autoritaires en Europe afin de supprimer toutes les conquêtes sociales de l’après guerre.
Tous ceux qui s’opposent à leur plan seront criminalisés avec leur nouvelle loi et accusés d'"atteinte à la sûreté de l’État ».
Cette loi ne vise évidemment pas les terroristes - que l’État aide en France à faire leur propagande islamofasciste et qu'il missionne carrément au Mali - mais les révolutionnaires qui combattent vraiment les terroristes.
Condamner à 35000 euros en créant de toutes pièces des faux en écritures publiques pour un article dénonçant le coup d’état de la France mettant en place les terroristes Soro Ouattara au pouvoir en Côte d’Ivoire ainsi que révoquer pour « atteinte à la République Française » une révolutionnaire ayant écrit la vérité sur l’envoi des terroristes au Mali par Sarkozy et leur financement par Hollande et Sarkozy ne leur suffit plus.
Ils organisent maintenant la dictature en France.
J’écrivais en 2001 dans un devoir de droit intitulé « la France est-elle un état de droit ? »
" La France est un état de droit à l’intérieur de ses frontières, elle est fasciste à l’extérieur »
Ce n’est plus le cas aujourd’hui.
Ces malades atteints de « pathologie consumériste aggravée » ont crée un bon prétexte (la France aide les terroristes du Mali, les USA de la clique Clinton Obama ont crée Daech) pour instaurer des dictatures en Europe.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire