articles

ARTICLES

mercredi 4 octobre 2017

Togo Manifestation du 4 octobre pour virer Gnassingbé. La victoire est proche

Par Julie Amadis
#IpEaVaEaFaF
Le 04/10/17











Les Togolais sont une fois de plus sortis massivement dans les rues des villes togolaises.

"Des milliers de Togolais manifestaient mercredi à Lomé et en province pour exiger des réformes constitutionnelles après des semaines de mobilisation populaire contre le régime de Faure Gnassingbé." VOA
Gnassingbé, Bolloré et toute la Franceàfric ont tué plusieurs jeunes durant les dernières manifestations.

Agrigna Rachad est mort le 22 septembre des suites des blessures reçues par les balles des militaires de Gnassingbé lors de la manifestation du 20 septembre. Il avait 15 ans.
Abdoulaye Yacoubou mort à 9 ans dans la manifestation du 20 septembre.
A Mango, deux autres jeunes sont morts noyés. Ils cherchaient à échapper aux militaires qui les poursuivaient.
Tous les Togolais ont ces assassinats en tête.
A chaque manifestation nous craignons pour la vie des cousins et cousines qui manifestent.

Omertafric : Bolloré tue au Togo Agrigna Rachad élève de 3ème mort après 2 jours d'agonie



Mais le ras le bol des 50 ans de dictature Franceàfric de salaires à 50 euros par mois et le ras le bol de vivre dans des conditions d'esclave, l'ont emporté. La peur d'être tué est secondaire quand on vit au milieu de la misère, que l'on voit autour de soi des enfants mourir prématurément à cause de la pauvreté...

Les Togolais et Togolaises étaient massivement dans les rues aujourd'hui.

A KPALIMÉ PETITE VILLE MOBILISATION GÉANTE : QUE CETTE VILLE SOIT UN MODÈLE HUMANOCRATE POUR TOUT LE TOGO


A Kpalimé, petite ville de 101 088 habitants située à l'Est du pays près du Ghana, la population est très mobilisée.


Les femmes sont dans la rue à Kpalimé.


Elles sont un modèle pour les femmes de toute l'Afrique.

Il manque juste des délégués révocables pour en faire un véritable modèle à suivre. Car les CDR permettent de mettre en place un véritable gouvernement du peuple.



Kpalimé petite ville pauvre entourée de plantations esclavagistes de cacao et de café avec des salaires d'esclavagistes doit être le modèle humanocrate de toute l'Afrique, de tout le Togo. Que ses habitants soient les premiers à mettre en place des CDR, des délégués révocables de base 1 pour 25, des délégués conseillers 1 pour 625...


A SOKODÉ
DEUXIÈME VILLE DU PAYS
GROSSE MANIFESTATION


C'est la ville qui avait été durement touchée par des assassinats de manifestants à la fin du mois d'Aout 2017.

"Le bilan est particulièrement lourd à Sokodé. Il y a eu 5 morts et plusieurs blessés, selon Tikpi Atchadam. "Nous nous inclinons devant la mémoire de ces patriotes tombés sous les balles de la dictature sanguinaire", a-t-il déclaré.

La police, à l'en croire, a tiré à balles réelles sur les manifestants aux mains nues à Sokodé." Ici Lomé

La population connait plus qu'ailleurs encore les risques qu'il y a à manifester contre le pouvoir. Mais elle était une fois de plus massivement présente dans les rues.



A LOMÉ, LA CAPITALE DU TOGO
MARÉE HUMAINE DANS LES RUES

Nous avons ici une photo qui donne une idée de l'ampleur de la mobilisation. Tous les espaces sont pris. Il y a des gens partout. Cette photo a été prise au niveau du quartier Bé, un quartier populaire de Lomé au Togo, situé sur la lagune, à l'est de la ville.




LES TOGOLAIS SENTENT QUE LA VICTOIRE EST PROCHE

Les Togolais sentent que Gnassingbé ne pourra pas rester au pouvoir malgré le soutien de la Franceàfric et de tous les médias français.

Ils sont heureux car ils sentent que le rapport de force est de leur côté.
 Cette effervescence, cet enthousiasme, on le ressent partout. Les gens chantaient, dansaient...

Il ne faut pas laisser la possibilité aux puissances occidentales et en particulier la Franceàfric de choisir leur opposant préféré qui préservera les intérêts des patrons français et les salaires esclavagistes.

Il est donc urgent de mettre en place un gouvernement du peuple.

PAS DE REFERENDUM

PAS DE CONSTITUTION ESCLAVAGISTE

GNASSINGBE DÉGAGE

HUMANOCRATIE CDR SANKARA




La principale revendication c'est "Gnassingbé Dégage" dans la manifestation.



Dans toutes les manifestations du mois de septembre, le peuple réclamait le départ de Gnassingbé.
La famille Gnassingbé est au pouvoir depuis 50 ans au Togo. C'est De Gaulle, qui après avoir assassiné le Premier Président africain Sylvanius Olympio, s'est occupé de mettre cette famille valet de la France au pouvoir.

Face à l'ampleur des précédentes manifestations, Faure Gnassingbé avait proposé un référendum pour limiter le mandat présidentiel à deux mandats.
50 ans de dictature franceàfric avec des salaires esclavagistes c'est beaucoup beaucoup trop. Les togolais ne veulent pas un jour de plus. Ils ne veulent pas attendre que la Franceàfric s'organise pour trouver un successeur larbin de l'impérialisme.

Les partis compradores de l'opposition poussés par la population ont refusé cet "arrangement magouilleux" et ont préféré appeler à des manifestations pour demander le retour à la constitution de 92.

Mais la population se fout pas mal de la constitution de 92. Ce n'est pas un modèle de système de partage et de justice comme l'était celui de Sankara.
C'est un autre système démocratique donc esclavagiste (la démocratie c'est quelques propriétaires d'esclaves qui décident pour les esclaves)


Projet de panstitution mondiale (version 1.6.3) (liste de règles rendant illégales toutes constitutions antérieures et ultérieures)

CEDEAO UA UNOWAS : ORGANISATIONS CRIMINELLES FRANCEAFRIC QUI ORGANISENT LA PERPÉTUATION DU RÉGIME DE LEUR VALET GNASSINGBE POUR PRÉSERVER LES SALAIRES D ESCLAVAGISTES

Les agences criminelles responsables de 100 millions d'enfants morts en 25 ans en Afrique cherchent à préserver le régime esclavagiste Franceàfric.

"l’opposition togolaise ne semble plus être dans les bonnes grâces de certaines organisations internationales.
Dans un communiqué publié ce mercredi, la CEDEAO, l’Union Africaine (UA) et le Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS) ont en effet convié le gouvernement togolais à fixer une date pour l’organisation d’un référendum. Cette consultation populaire devrait porter sur le projet de loi constitutionnel plusieurs fois rejeté par les députés de l’opposition à l’Assemblée Nationale."


C'est suite à l'énorme mobilisation des Togolais pour virer Faure Gnassingbé que ces organisations impérialistes Franceàfric ont réagi de cette façon.
Un Togolais écrivait à propos du communiqué de ces agences criminelles :
"Il y aurait un complot en cours contre cette révolte populaire."
Oui, comme toujours quand les peuples se révoltent en France.
Imaginez les bénéfices colossaux que les Bolloré, Bouygues .... se font sur la sueur et le sang des Africains. Bolloré fait 80% de ses profits en Afrique avec des salaires à 50€/mois !

Ils ne vont pas lâcher comme ça. Il faut être plus fort qu'eux, plus organisé, plus représentatif du peuple.



Il faut que les jeunes Togolais relisent Sankara et fassent des CDR

"Révolution Sankara Les jeunes révolutionnaires doivent IMPERATIVEMENT étudier et organiser la lecture de trois textes de l'époque+ un 4° synthèse
Ces lectures doivent être l'occasion de DEBAT (aussi bien télématiques que directs)
Chronologiquement
1° le DOP, Discours d'Orientation Politique (prononcé par Thomas Sankara mais rédigé par Valère Somé - récemment décédé et que j'ai vainement tenté depuis 2011 de convaincre de REDEVENIR celui qu'il était autrefois)
http://revolisationactu.blogspot.com/…/le-dop-du-2-octobre-… https://www.youtube.com/watch?v=xGmURrnctPU
2° les institutions officielles du Burkina Faso : statut général des CDR
Institutions que la révolution du 30 octobre 2014 a donc IMMEDIATEMENT revalidée par la chute de Compaoré (auteur de la constitution de 1991) mais qu'une contre-révolution CAR-Balai Citoyen-Zida (Diendiéré) a aussitôt réannulées par la REvalidation de la constitution Compaoré
L'édition sur mon blog contient en 2° colonne des propositions d'amendements
Principalement pour un QUOTA de statut (1 délégué pour 25, 1 délégué Intermédiaire DIB pour 5)
un QUOTA de fonction (40% de délégués PEDAGOGIE, 32% de délégués SANTE, 20% de délégués SECURITE, et 8% de délégués JUSTICE)
Ce quota de fonction visant à FUSIONNER appareil d'Etat et appareil représentatif
http://revolisationactu.blogspot.fr/…/cdr-statut-general-de…
3° Le discours de 1986 de Sankara au congrès de CDR.
Discours dans lequel il expose le fait que le Burkina Faso ne peut pas avoir d'existence SANS les CDR
Tout ce que nous avons réalisé au Burkina Faso, sous la révolution, nous l'avons réalisé grâce aux CDR en premier lieu."
Thomas Sankara 4 avril 1986

"... beaucoup étaient venus pour fêter la disparition de ces fameux CDR.
Pourquoi les CDR ? Historiquement, vous savez que rien n'est plus faux que de dire que les CDR ont été créés au lendemain du 4 août 1983.
Les CDR ont été créés avec les premiers coups de feu qui ont été tirés ici.
Les CDR ont été créés le 4 août 1983, précisément.
[Applaudissements] Les CDR sont nés dialectiquement en même temps que la révolution au Burkina Faso.
[Applaudissement] Parce que, à l'instant même où nous avons prononcé le mot révolution dans ce pays, la nécessité de la défendre s'est fait sentir et celui qui parle de révolution sans prendre les dispositions pour protéger cette révolution commet une grave erreur et méconnaît les capacités de lutte, les capacités de destruction de la réaction.
Pour notre part, nous avons invité le peuple dans la nuit du 4 août, à se constituer partout en Comités de défense de la révolution parce que nous ne nous faisions pas d'illusion : la révolution allait être attaquée.
Elle l'a été, elle l'est et elle le sera.
Donc, les Comités de défense de la révolution l'ont été, le sont et le seront.
[Applaudissement] Rien de ce qui a été fait de positif sous la révolution n'a pu être réalisé sans les CDR.
Nous savons que nous CDR, nous ne sommes pas parfaits.
Nous le savons, mais nous continuons de rechercher dans ce monde les exemples de perfection.
Nous CDR, avons eu à exercer le pouvoir populaire.
Sur le plan politique, sur le plan économique, sur le plan militaire, sur tous les plans de la vie nationale, à tous les niveaux de la vie des Burkinabè, nous, CDR, sommes impliqués directement.
Il est donc important que nous comprenions que la marche correcte des CDR a une conséquence bénéfique et heureuse pour chacun de nous.
Se détourner des CDR, c'est se faire à soi-même du tort ; à moins que l'on ne soit en mesure de quitter le Burkina Faso.
Nous avons besoin des CDR et nous aurons toujours besoin des CDR quelle que soit la forme qu'un jour ils pourraient prendre.

"Nous ne pouvons pas accepter de mettre les CDR de côté.
Il n'y a pas deux Burkina Faso.
Il n'y a qu'un seul Burkina Faso : le Burkina Faso des CDR.
Il commence avec les CDR et finit avec les CDR.
[Applaudissements] C'est pourquoi, il faut que là où il n'y a pas encore des CDR qu'ils soient rapidement constitués.
Partout où se trouvent des Burkinabè, le premier réflexe doit être pour eux de constituer un Comité de défense de la révolution parce qu'ils sont et existent grâce à la révolution.
Et s'ils ne le font pas, ils vont à l'encontre de la révolution et il n'y a pas de raison qu'ils bénéficient des bienfaits de la révolution."
http://revolisationactu.blogspot.fr/…/il-ny-pas-deux-burkin…
et enfin
4° Le brouillon de projet de panstitution
Synthèse des institutions révolutionnaires du 20° siècle.
Ce texte est un canevas institutionnel à partir duquel je suis en train de rédiger une sorte de mini manuel de la révolution togolaise
https://drive.google.com/…/0B1pq3ievpZMESTJhZjU5dmc2MmM/view
Pour le cas où vous voudriez suivre ce qui se passe, Facebook contient plus d'infos en direct (et de réactions à chaud contre la dictature) que Twitter." (Yanick Toutain sur le groupe Facebook CDR)
LIRE :

Le DOP du 2 octobre 1983 est le programme légal du Burkina Faso 2016 ! Le Discours d'Orientation Politique de Thomas Sankara rédigé par Valère Somé s'impose au CNR et aux CDR à construire




LA TERRE EST NOTRE PATRIE NOUS VAINCRONS

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire