mercredi 7 décembre 2016

Résultats PISA 2016 : désastre pour la France mais Belkacem est contente !

le Canard Enchaîné du 07/12/2016
Par Julie Amadis
#IpEaVaEaFaF
Le 07/12/2016


Les résultats PISA viennent de tomber. C'est l’hécatombe pour la France, pour cet État esclavagiste Franceàfric qui ne cesse de donner des leçons à la planète entière.

«La France, cinquième économie mondiale, arrive en 26° position en sciences, le domaine majeur d'évaluation d'évaluation de cette dernière édition. Ni progression, ni régression par rapport en 2013. Et un classement général en demi teinte. « Malgré les grandes avancées technologiques et les investissements importants dans l'éducation, les performances en sciences sont restées identiques ou ont chuté depuis 2006 » constate Gabriela Ramos, directrice de cabinet du secrétaire général de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), jugeant ces résultats « décevants ». » Le Figaro Caroline Beyer et Marie-Estelle Pech

Mais la ministre de l’Éducation est contente d'elle même. Le Canard Enchaîné ironise sur sa réaction face aux résultats, une réaction en total décalage avec la réalité.

« Commentant ces résultats, la ministre Najat Vallaud-Belkacem a, comme attendu, rejeté ces piètres résultats sur le « bilan » de la droite. Et, après avoir vanté les réformes entreprises depuis cinq ans, elle a donné rendez-vous … en 2024, pour saluer l'effet de ces changements ! Au concours d'autosatisfaction, Najat est lauréate. Et avec mention ! » (Le Canard Enchaîné du 7/12/16)

La vérité est encore plus cynique que celle que nous présentent le Figaro et Le Canard Enchaîné, Najat Vallaud Belkacem a été nommée en août 2014. Elle n'avait aucun lien particulier avec l’Éducation mais, par contre, elle était celle qui s'était vantée 3 mois auparavant sur une chaîne de grande écoute RMC de donner des fessées à ses enfants.
Ça sert, quand il s'agit d'intensifier la protection des professeurs violents avec leurs élèves.
Un an et demi après sa nomination, elle venait faire l'opération publicitaire de la seule école de France qui a exclu 2 ans au RSA une professeur des écoles parce qu'elle avait dénoncé des violences à enfants. Najat Vallaud Belkacem était le lundi 22 février dans la classe d'Alexandre Paolozzi, la classe accolée à celle de Léon Launay - celui qui donne des coups de cordes à sauter, des tapes derrière la tête, des coups de pied aux fesses de ses élèves depuis au moins 20 ans (le témoignage écrit le plus ancien date de 1993 !) . Elle faisait officiellement la promotion d'un projet pédagogique « machine à lire ». Un projet bidon qui n'existait pas, mais qui a été mis en place de toute pièce pour l'arrivée des journalistes le jour J. Selon les informations du DDEN de l'école, tout a été installé juste avant la venue de Belkacem (tablettes et wifi).

La ministre Vallaud Belkacem en visite dans mon école Valmy où un instit a tapé ses élèves pendant 20 ans


Cette femme est une des "Young Leaders", un pantin des USA qui a bien fait son travail au service de ses maîtres. Mais ce n'est évidemment pas au service des enfants et encore moins au service des enfants issus de milieux populaires que Belkacem travaille.

Depuis 2 ans, elle sourit aux photographes, elle fait la Une des magasines féminins, la Une des journaux putassiers ….

Depuis 2 ans, elle aura quand même fait une réforme. Une réforme pour aggraver le pouvoir des principaux de collège, une réforme pour se débarrasser plus facilement et rapidement des brebis galeuses (en gros, ceux qui travaillent pour les élèves et donc sont opposés au fayotage, qui refusent d'obéir bêtement à des directives débiles...). Une réforme qu'elle a défendu sous un angle pédagogique. Elle a voulu faire croire à ceux qui le voulaient bien que elle était la grande défenseuse des pédagogies actives.
Mais sa réforme collège 2016 n'avait que l'apparence de la pédagogie progressiste.... Belkacem, c'est la reine des apparences.... Elle est très douée pour cela...

Lire

Enrober avec du "papier cadeau pédagogies innovantes" le véritable projet du gouvernement : transformer les collèges en entreprises sous dictature


Alors certains, comme Philippe Meirieu, sont tombés dans le piège, ou plutôt ont choisi de faire semblant d'y tomber parce qu'il y avait des intérêts personnels à être pro « réforme du collège ».
Parce qu'il est clair que les anti collège 2016 ont subi la répression de Belkacem. La consigne était dans les rectorats de dénoncer les anti collège2016.

Parce qu'avec Belkacem,  il faut dénoncer les profs qui sont opposés à ses réformes... Mais attention, il ne faut surtout pas dénoncer les professeurs qui maltraitent leurs élèves parce que ça, c'est pire que tout pour elle. J'ai été révoquée pour cette raison en juillet 2016 par Belkacem.

Hollande révoque une prof pour déclarations anti-violence à enfants et anti-franceàfric


Faire des sourires d'hypocrite n'a jamais permis à des enfants de progresser...
Faire la propagande des violences à enfants incite forcement les agresseurs à continuer et bloque toute possibilité de progrès chez les enfants.

Avoir une ministre pro violences est tellement catastrophique pour les enfants français que cela relativise le scandale des méthodes pédagogiques utilisées par les professeurs français - qui sont du domaine de la préhistoire.

LOGARITHMES, PUISSANCES ET RACINES A 5 ANS
MÉTHODE AGRÉÉE DEPUIS 1987
MAIS...... TOTALEMENT CENSURE

Cela dit ... quand je lis que les résultats en mathématiques sont catastrophiques, je bondis.

« En mathématiques, la France, qui vient d'afficher les résultats déplorables dans l'enquête internationale Timss (Trends in Mathematics and Science Study), arrive en 26° position. Après une baisse significative entre 2003 et 2012, elle affiche la stabilité. » (Le Figaro)
Pourquoi ? Parce que j'ai vu et j'ai testé une méthode pédagogique extraordinaire pour apprendre les logarithmes les puissances et les racines inventée par Yanick Toutain.

Une méthode basée sur un dessin d'arbre :
- les racines de l'arbre pour ce que le langage mathématique appelle "racine"
- le tronc de l'arbre dans lequel on note le nombre d'étages des branches (correspond à la puissance) et - le nombre de branches du dernier étage de l'arbre correspondant au résultat mathématique de la puissance.

Vous avez ici sur Facile et Fastoche un extrait de cette méthode.


J'ai vu l'auteur Yanick Toutain, dans un café du centre du Havre - le Deauville - expliquer en 20 mn à une enfant de 4 ans 9 mois comment faire  les exercices de la vidéo.
20 minutes plus tard elle avait dessiné les arbres :

5 puissance 2 = 25 (branches),
racine cubique de 8 = 2 (racines à l'arbre)
et logarithme de 16 en base 4 = 2 (étages dans le tronc)
 
Il faut l'essayer avec des enfants. Vous verrez en essayant. Les résultats sont géniaux.
Je l'ai expérimentée en classe et l'ai vue appliquée par son auteur Yanick Toutain dans des cafés et des restaurants dans lesquels il faisait la manche avec sa guitare …
Les élèves catalogués « élèves en difficulté » réussissaient aussi bien que les autres....
J'ai même vu des adultes et des adolescents ayant fait un bac S commençant à comprendre les logarithmes avec les arbres. L'enseignement traditionnel n'explique pas, il demande aux élèves d'apprendre par cœur des formules.

Les enfants de milieux Formois respectant l'institution scolaire acceptent d'apprendre bêtement sans comprendre mais pas ceux des milieux pauvres. Là est la principale différence....

Quand les méthodes sont amusantes et logiques, les écarts entre élèves issus de milieux aisés et de milieux pauvres n'existent plus.

Voilà pourquoi la France est la plus inégalitaire des pays de l'OCDE

« Pas moins de 40% des élèves français issus d'un milieu défavorisé sont en difficulté, contre 34% pour la moyenne OCDE. Et seulement 2 % des élèves d'un milieu défavorisé figurent parmi les élèves les plus performants. A l'inverse seuls 5 % des élèves issus d'un milieu favorisé figurent parmi les plus faibles. » Le Figaro


Le langage Bizouk primé en 1986 par le ministère de l’Éducation nationale est un logiciel informatique permettant d'apprendre à programmer, à lire, à écrire, à comprendre et manier les puissances, racines et logarithmes

Ce logiciel existe mais tout a été fait pour empêcher qu'il puisse être popularisé.

Je copie colle un extrait d'un article de l'auteur concernant le contenu du logiciel et les moyens utilisés par l’État pour saboter ce projet primé pourtant par le ministère en 1986.

"BIZOUK VA JUSQU'A JAUNOUK
VEROUK LEVE UN BRAS
NOIROUK TRACE SON CHEMIN
le prototype de langage fonctionnait dès septembre 1986.(les personnages en dessin animé 3D plats effectuaient les actions en rétrécissant vers l'horizon)
Il fut primé en février 1987 au concours MicroPresse-Fil, (2°) avec promesse d'édition par le PDG Robineau de FIL.
Au printemps 1987, le système de procédure était écrit :
UNE PROMENADE
XXX VA JUSQU'A VEROUK
XXX LEVE UN BRAS
XXX TRACE SON CHEMIN
XXX AVANCE 100
FIN

ORANOUK FAIT UNE PROMENADE
Le verbe "faire" équivaut à Gosub et "UNE PROMENADE" est le titre de la procédure (du sous-programme). Pur les non informaticiens, les procédures permettent de ne pas avoir à réécrire tout à chaque fois.
On aurait pu écrire JAUNOUK FAIT UNE PROMENADE... en changeant le sujet...

En mai 87 mon inspecteur me conseilla de m’inscrire au concours de l'éducation nationale et de prendre un congé formation bidon pour ne plus avoir ma classe à gérer en plus (en juin le total d'heures sup programmation 6809 a atteint 7000 heures depuis 1984... sans aucune vacances)

en juin FIL annonce
-son renoncement à éditer le projet
-son refus de me prendre comme stagiaire pour valider mon "congé formation"
et donc a fortiori son refus de mettre quelqu’ingénieur que ce soit sur le projet (qui est beaucoup plus gros et contient même des jeux type "ski" etc ... à partir du moteur graphique à 3 D plate. (non isométrique)

JE CONTINUE LA RÉDACTION POUR LE CONCOURS ÉDUCATION NATIONALE.

dans le cahier des charges que je rédige entièrement avec la liste complète des commandes déjà réalisées et des commandes supplémentaires, j'intègre
SI
QUAND
CHAQUE FOIS QUE (CHAQUE FOIS QUE JAUNOUK LÈVE LE BRAS, VEROUK AVANCE 20)
DES QUE
TANT QUE
(Je ne pense pas en avoir oublié)

en septembre 87, je suis près à renoncer : seule une fac m'accepte comme élève première année "bidon" ....Nanterre, à Paris.
Le fils de mon inspecteur prof à paris 7 s'est foutu de moi : ses contacts CNDP se sont payés ma tête : ils n'ont même pas le niveau pour comprendre ce qui a déjà été fait !
Mon inspecteur me fait croire, alors, qu'une attestation de tutorat d'un prof de fac va suffir à attendre le concours du 26 octobre 87 où il est persuadé que mon projet sera primé et "que tout va se débloquer"

De fait, mon projet BIZOUK est agréé pour les catégories suivantes (que j'ai annoncées) : maths, lecture, expression écrite, et PROGRAMMATION .Et ces matières pour le primaire et le collège.
Sur 37 dossiers agréés seuls 3 concernent ces niveaux.

Je sers la main du ministre Monory le 26 octobre 87... (deuxième fois après février 87) et rien ne se passe.
Au retour, mon inspecteur me conseille d'attendre un peu : ça va se débloquer.

Je continue (donc sans ma classe) à raison de plus de 14 heures par jour mes travaux.

Je commence à prendre contact avec quelques instits intéressés (j'aurai confirmation en janvier que des enfants non lecteurs, catalogués débiles légers commenceront en 3 minutes à faire le rapport entre les touches appuyées et les actions des personnages.: le rapport de ces expériences -classe de Michel Osmont - comme la totalité des autres rapports transmis disparaitront opportunément des bureaux de l'administration)

et...le 24 décembre, ça s'est débloqué !

Je reçois un courrier par lequel je dois à l'administration de l'éducation nationale, la somme de 27401 F.
"ayant été placé en disponibilité" rétroactive "depuis le 9 septembre 1987".

(je saurai plus tard que Paris a téléphoné à Rouen pour leur demander instamment de vérifier tous les congés formation : le fonctionnaire de Rouen qui me fit cette révélation au téléphone ne se manifesta plus par la suite : il était censé s'enquérir du suivi des projets primés...)
.
Dans les semaines - et les mois qui vont suivre - de fausse promesse en fausse promesse -, tous les responsables vont se payer doucement ma tête jusqu'au 23 mars 88, jour où j'ai rencontré (en fin d'après midi l'inspecteur d'académie de Rouen) mais avant, l'incompétent complet qui, bien entendu, n'avait pas 5 % du niveau requis pour examiner un langage informatique, ni même son utilisation pédagogique :
Mon "tuteur" désigné rempli (avec mon silence poli) le vide des 3 heures que nous passâmes ensemble à me faire une démonstration ratée d'un ascenseur réalisé en LOGO, ....
Il n'avait RIEN lu d'aucun des rapports que je lui avais fait parvenir. C'était visible, mais je n'alliais point le contrarier.

Mon logiciel n'a par un triangle, mais 6 personnages qui sont commandés par de véritables phrases.....
Le micro monde de Symour Papert (je n'avais pas encore découvert son livre, à cette époque, mais les grands esprits s'étaient rejoints)

Je devins donc remplaçant le 28 mars 1988.
Après deux ans de guérilla administrative, des conseillers tous incompétents : des avocats qui semblent craindre que je gagne...
.....je réussis à faire céder l'administration sur les 27401 F du premier trimestre : à cause d'un billet de train remboursé (pour le trajet du 26 octobre) ils durent reconnaitre que je ne pouvais avoir été en disponibilité... Ils recréèrent donc DEUX ANS APRES , un poste bidon sur lequel je fus nommé du 9 septembre 1987 au 22 décembre 1987 ! (cette illégalité ne les arrêta pas davantage que le faux en écriture commis un an plus tard par une responsable des finances.. faux, posté, PCC juge Paillette depuis... un tribunal !!!)
Ils jouèrent à "je te couvre " tu me couvres" pendant 4 ans.
le but étant que j'aie tort quoi qu'il arrive.

MAis, en réponse,à cette concession forcée, tous mes rapports disparurent de leurs tiroirs et ... les 3 mois du début 1988 ne me furent jamais payés

Je me mis donc en grève

et là , l'administration obtint le soutient "inattendu" de syndicalistes PCF et ex LCR qui avaient refusé de bouger le petit doigt depuis 4 ans.
Mis en rage par ma demi-victoire : 27 401 F et animés par l'inquiétude d'un victoire complète ne donne à leurs syndiqués la preuve de la mauvaiseté personnelle... (justifiée pour le plus mauvais d'entre eux par un .... score de 40 % de la liste (type école émancipée élargie) que j'avais conduite quand le syndicalisme m'était apparu comme plus productif que la pédagogie)

Ils firent savoir, par téléphone, à l'administration que la grève n'était pas une grève mais un geste de dépressif qui s'imaginait depuis 4 ans avoir fait des découvertes majeures en pédagogie.

Si je ricane devant pareille bétise humaine, il n'en reste pas moins vrai que ce sabotage orchestré par les voleurs au sommet (ceux que le dirigeant CAMIF Lecaudé accusera sans les poursuivre sérieusement (au pénal) ("escroquerie" pompe à fric de Thomson") et par le destructeur du plan Chevènement Thierry Breton (il ira jusqu'à harceler au téléphone la malheureuse femme de l'instit JY Cantoni - arrivé premier en févrirer 87 : je serais journaliste, je commencerais par là !) aboutira à faire prendre 20 années de retard à la pédagogie sur ordinateur.
(et plus : mon logiciel TABMUL de janvier 1982 n'a que peu de concurrents dans les classes actuelles !!!)

Cela finira par mon expulsion de mon logement de fonction,(expulsion plaidée par l'avocat dissuadeur du dessus eh oui ! Il avait changé de camp ! ) et surtout , la perte quasi totale de mes archives..."
Pour lire l'article entier :

LE PROJET BIZOUK APPRENDRA AUX ENFANTS A PROGRAMMER.... des jeux vidéos.... 21 ANS PLUS TARD !!! (1987-2008)

Lire aussi :


Les petits cubes de la réforme des mathématiques de 1972 me permirent de construire la méthode Bizouk de 1975 à 1987

Plus récemment Jacques Risso dessinateur et blogueur en pédagogie a été suspendu de ses fonctions avec un prétexte bidon sans fondement...

Ces quelques exemples sont révélateurs du sort qui est réservé à ceux qui inventent des méthodes pédagogiques pour que tous les élèves soient capables.

Les petits Français ne sont pas moins intelligents que les jeunes des autres pays.
Mais ils subissent une ministre de l’Éducation qui fait propagande des violences à enfants et qui protège les professeurs agresseurs.
Mais ils subissent l’archaïsme pédagogique de profs eux mêmes victimes de la politique anti- innovante de l’Éducation Nationale. L’Éducation Nationale n'aime pas les Innovants. Ceux qui sortent des sentiers battus avec des méthodes révolutionnaires permettant à l'enfant d'ouvrier de réussir aussi bien que l'enfant de cadre supérieur ou de prof sont exclus.

Les Africains dépasseront bientôt la France en mathématique dès qu'ils reprendront les méthodes révolutionnaires que la France a refusé.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire