mercredi 7 septembre 2016

Pas de guerre quand les richesses sont partagées

Par Julie Amadis
#IpEaVaEaFaF
Le 07/09/2016











Jacques Lecomte dans La Bonté humaine a étudié les caractéristiques des peuples pacifistes. Il remarque que les peuples qui ne connaissent pas la violence sont égalistes.

"Ces sociétés présentent diverses caractéristiques. Il s'agit généralement de petites communautés ouvertes avec des interactions interpersonnelles en face à face, ayant une structure sociale égalitaire. Il y a réciprocité générale entre les membres et prise
de décision par consensus de groupe. Selon Bruce Bonta, l'aspect essentiel de leurs croyances est la valorisation de la coopération et l'opposition à la compétition. Une majorité de sociétés pacifiques considèrent la compétition comme un comportement dangereux qu'il faut éviter à tout prix. Par exemple les Kung sont fortement opposés à l'idée de compétition et à tout signe qui laisserait supposer qu'une personne est supérieure à une autre. "p 216 La Bonté humaine Jacque Lecomte

Jacques Lecomte montre qu'il y a corrélation entre sociétés égalistes et sociétés pacifistes.
Il met aussi en évidence le fait que les sociétés qui refusent la compétition entre leurs membres sont forcément pacifistes.

LE PARTAGE : LA BASE DES RELATIONS HUMAINES
POUR LES AMÉRINDIENS (AWANIENS) 


Les Amérindiens (Awoniens) ne pensaient qu'à partager avec autrui avant d'être envahi par les Européens.

C'est pourquoi quand les Européens arrivent sur leur terre en Amérique, les Amérindiens leur apportent naturellement assistance et aide.

John Smith, célèbre explorateur anglais du 16° siècle écrit à propos des Powhatans auprès de qui il vécut :

"Il plut à Dieu (dans notre malheur) d'inciter les Indiens à nous apporter du grain, qui était alors à moitié mûr, et de nous restaurer alors que nous nous attendions à ce qu'ils nous détruisent (...)
Nos prévisions s'étant épuisées en 20 jours, les Indiens nous apportèrent une grande quantité de grain et du pain tout préparé ainsi qu'une grande abondance de gibier de rivières qui restaurèrent nos constitutions affaiblis. Plus tard, ils commencèrent amicalement avec moi et mes hommes, nous fournissant du poisson, des huîtres, du pain et du daim, tout en n'ayant aucun doute sur mes pensées, pas plus que moi sur les leurs"  Ecrit de John Smith repris dans Résistance indiennes aux Etats-Unis d'Elise Marienstras

Les Awoniens n'imaginaient pas que ces hommes nouveaux qu'ils avaient accueillis, ne puissent avoir pour seul projet que de leur voler leurs richesses.

Elise Marienstras décrit ce fossé de mentalité entre ces deux peuples :

"Plus que la gratitude et la réciprocité, la première générosité des Powhatans suscite chez John Smith et ses hommes l'avidité et l'arrogance" Résistance indiennes aux Etats-Unis d'Elise Marienstras
LIRE : Ils ont exterminé 95 % des Awoniens (Indiens d'Amérique, enfants d'Awonawilona)

LES CHASSEURS CUEILLEURS ONT TOUJOURS PARTAGES
LEURS RICHESSES


Les chasseurs cueilleurs où qu'ils soient, et à toutes les époques, vivent en harmonie avec la nature. Ils partagent aussi le savoir et les richesses.
Et ne font pas la guerre.
Ces trois éléments, respect de la nature, partage des richesses, pacifisme, se complètent.
Les sociétés spoliatrices esclavagistes, féodales ou capitalistes fonctionnent de manière opposée aux chasseurs cueilleurs. Les sociétés anti égaliste détruisent la nature, font la guerre pour augmenter leurs richesses et spolier d'autres peuples qu'elles mettent par la suite en esclavage.

Selon Leslie Sponsel, anthropologue de l'Université d'Hawai :

"Dans de nombreuses sociétés préhistoriques et "primitives", et probablement même dans la majorité de ces sociétés, la non-violence et la paix étaient majoritaires dans la vie quotidienne"." p 217 La Bonté Humaine Jacques Lecomte
Les inégalités apparaissent au début du néolithique.

J'écrivais dans le Savoir en Echanges à ce propos :

L'apparition du Néolithique va de pair avec le début des inégalités sociales et l'apparition de la strate des Parasites 
La culture comme moyen principal de subsistance implique le stockage de denrées. Ces stocks attisent des convoitises et l'apparition de voleurs de nourritures et autres objets.Yanick Toutain: "Je place ici le début de l'apparition de la gangsteroisie. Cette pré-classe sociale va muter en classe spoliatrice - classe esclavagiste et en bancocratie, le coeur de la strate des Parasites.""Une équipe de chercheurs européens vient d’apporter une démonstration convaincante de l’existence d’inégalités au Néolithique en mesurant les isotopes du strontium dans l’émail dentaire de 300 squelettes humains ensevelis dans plusieurs nécropoles. Cette recherche est publiée dans PNAS, la revue de l’Académie des sciences des Etats-Unis. Elle fournit la première preuve objective du fait que les sociétés agricoles sédentaires ont commencé à se hiérarchiser il y a au moins 7000 ans.""... autrement dit, les hommes avaient plus souvent accès aux meilleures terres ; "Les Européens d’il y a quelque 6 000 ans inhumaient souvent plusieurs personnes en même temps. L’analyse de leurs tombes suggère qu’un ou plusieurs individus dépendants d’un personnage principal, sans doute ses esclaves, l’accompagnaient dans  la  mort."


 LES SOCIÉTÉS CONTRE EGALISTES
SONT DES SOCIÉTÉS GUERRIÈRES 

Pourquoi les chasseurs cueilleurs qui partageaient toutes les richesses ne faisaient pas la guerre ?
Parce que ils partageaient les richesses.
Pour eux il n'y avait aucune raison qu'une personne de la tribu mange plus qu'une autre, aie un abris plus grand, des vêtements plus chaud...
Donc il n'y avait pas de raison de taper un camarade pour avoir plus.... et cette idée ne leur venait même pas à l'esprit.
Le stock  d' innovations ancestrales était respecté.

Jared Diamond explique pour quelles raisons les guerres apparaissent au Néolithique.

« La constitution d'un stock alimentaire excédentaire par l'impôt permet de faire vivre d'autres experts à plein temps. Elle permet notamment de nourrir les soldats de métier, point important pour les guerres de conquêtes. Tel a été le facteur décisif en Nouvelle-Zélande, dans la défaite finale des Maoris bien armés face à l'Empire britannique. Si les Maoris remportèrent quelques victoires éclatantes, ils ne pouvaient entretenir une armée permanente et les 18000 soldats britanniques de métier finirent par les vaincre. Les stocks alimentaires peuvent aussi nourrir les prêtres, qui apportent une mystification religieuse aux guerres de conquête ; les artisans notamment des forgerons qui fabriquent des épées des fusils et d'autres techniques ; et les scribes, qui préservent bien plus d'informations qu'il n'est possible d'en mémoriser correctement. » p 90 Jared Diamond De l'inégalité parmi les sociétés

Les groupes humains chasseurs-cueilleurs ne sont pas des guerriers cherchant inlassablement à coloniser de nouveaux territoires en détruisant tout sur leur passage comme l'ont été et le sont les grandes civilisations d'agriculteurs.


La guerre et la classe sociale gangstéroise sont apparues au Néolithique en même temps que les inégalités.


J'écrivais dans l'article : Le Néolithique, la fin de l'égalitarisme et le début des guerres du blog Le savoir en échange

La fortification de villages et leur choix stratégique d'implantation (en haut de butte ou colline) montrent l'existence de groupes de voleurs.
Le sommet du South Barrule et ses fortifications
(source wikipédia)


Les retranchements du Néolithique en France sont assez bien connus en terme de structures : camps en éperons barrés, enceintes à fossés multiples, ouvrages dans les méandres de rivière ou de fleuve, enceintes à fossés interrompusCes voleurs du Néolithique constituent-ils l'émergence de la classe gangtéroise, la classe sociale exploiteuse qui tire sa richesse de méthode criminelle utilisant la force physique pour voler une part supérieur de la part d'héritage ancestral qui lui revient ?Ces voleurs du Néolithique appartiennent-ils à la strate des Parasites ? On peut penser que oui. Ils ne créent pas de nouvelles richesses. Certes, ils peuvent avoir inventé des armes et techniques pour s'emparer des denrées mais les armes ne font pas partie de la productivité historique. En effet elles nous retardent du jour où tous les humains seront des Innovants. Des recherches archéologiques récentes faites sur des dents de squelettes prouvent que la société Néolithique était inégalitaire.Les conclusions de cette étude montre d'une part une différence entre homme et femme et d'autre part un groupe d'homme possédant plus de richesses que les autres.• certains hommes ont été enterrés avec une herminette, outil de pierre similaire à une hache dont le fil de la lame est perpendiculaire au manche; or, la mesure du strontium est moins variable parmi les hommes enterrés avec une herminette, ce qui peut refléter qu’ils avaient un statut social supérieur."LA REVOLUTION AGRICOLE DU NEOLITHIQUEN'A PAS ETE EGALITAIRE (M.de Pracontal)Michel de Pracontal résume les recherches récentes sur le sujet et en conclue que les sociétés néolithiques sont inégalitaires.
Michel de Pracontal
"Ce schéma n’est pas forcément général, mais plusieurs recherches sur les premiers agriculteurs européens, dont une étude génétique réalisée en 2011 par Marie Lacan, de l’université Paul Sabatier à Toulouse, vont dans le même sens (voir aussi Samedi-sciences (40) du 28 avril 2012). L’étude de Bentley et de ses collègues confirme l’émergence il y a au moins 7000 ans de sociétés sinon patriarcales, du moins patrilocales, probablement caractérisées par un héritage patrilinéaire. La révolution agricole du Néolithique n’a pas été égalitaire"

LA GUERRE EST APPARUE EN MÊME TEMPSQUE L'AGRICULTUREEn même temps qu'est née l'agriculture, la guerre est apparue. Les archéologues remarquent le fait que avant le néolithique les squelettes retrouvés ne possédaient pas de trace de violences physiques avec arme alors qu'au Néolithique celles ci sont très nombreuses.Ceci amène les historiens à conclure que la guerre entre les hommes est apparue lorsque les hommes ont cultivé. Ils expliquent que, prévoyant les mauvaises récoltes, les cultivateurs ont amassé des biens. Ils ont donc suscité des convoitises. Certains hommes pillaient ces richesses, fruit du travail des hommes qui cultivaient.Luc Baray a étudié les sépultures néolithiques et arrive à la même conclusion que Michel de Pracontal.Il écrit :La strate des Parasites est apparu au Néolithique. Depuis elle ronge l'humanité."


 Dans une société inégalitaire, une tension permanente existe entre la minorité qui s'accapare les richesses et spolie la majorité de la population et les spoliatés.
Dans son documentaire, Une autre histoire de l'Amérique, Oliver Stone montre à que les Etats Unis concentrant 10% des plus riches qui eux même détiennent 86% de la richesse mondiale doivent nécessairement faire la guerre aux autres nations pour préserver cette inégalité flagrante entre elle et le reste du monde.
L'étude confirme également la concentration de la richesse dans les pays les plus développés, le quart des 10 % des personnes les plus riches vivant aux Etats-Unis. Le Monde

Pour protéger leur immense fortune, les plus riches organisent les guerres. Plus les écarts de richesse sont important et plus il y a de guerre.
Plus les écarts de richesse sont importants et plus les guerres sont sanguinaires.

Les écarts n'ont jamais été aussi grand qu'au 21° siècle.

"Les 10 % les plus riches du monde détiennent 86 % de la richesse mondiale alors que la moitié de la population mondiale ne dispose que de 0,5 % de cette richesse. Tout en haut de l’échelle, les ultra-fortunés qui ne représentent qu’une petite frange de 0,7 % de la population, détiennent plus de 41 % du patrimoine mondial - soit 31,7 millions d’adultes, dont 30,3 millions ont un patrimoine compris entre 1 et 50 millions de dollars et 98 663 personnes dont la fortune est supérieure à 50 millions de dollars. A l’opposé, les 50 % des individus les moins fortunés détiennent à peine 1 % du patrimoine mondial. En réalité, près de la moitié des habitants de la planète ne possèdent tout simplement quasiment rien, ou des biens de valeur monétaire presque nulle : un habitat de fortune, quelques têtes de bétail, une voiture ancienne..."(Observatoire des Inégalités)


Et les écarts de richesse au sein même des pays de l'OCDE est à son paroxysme :

Les inégalités n'ont jamais été aussi importantes dans le monde et «le fossé entre riches et pauvres continue de se creuser.» Le dernier rapport de l'OCDE sur les inégalités dans le monde souligne que la situation n'a jamais été aussi critique. «Dans la plupart des pays de l'OCDE, les inégalités sont aujourd'hui à leur paroxysme depuis que les données ont commencé à être rassemblées» (Le Figaro)

La nature n'a jamais été autant dévasté. Un couvercle carbone s'est crée à cause des folies capitalistes de pollution carbone sans limite. La Terre se réchauffe, les photons ne peuvent plus en ressortir et les catastrophes naturelles s'aggravent et se multiplient.

"Les scientifiques du Groupement intergouvernemental d’experts sur le climat (Giec) ne sont pas optimistes pour l’avenir. Dans un rapport qui sera publié dans quelques semaines et dont l’agence Associated Press a eu connaissance, les climatologues alertent sur la possibilité de voir des événements climatiques extrêmes, comme des ouragans ou des pluies diluviennes, se multiplier avec le changement climatique" 20 minutes



Au 21° siècle les grandes puissances capitalistes font constamment la guerre pour y voler les richesses d'autres pays.

Le XXIe siècle est caractérisé par deux paradigmes majeurs. Les pays occidentaux sont constamment en guerre à distance pour leurs intérêts.

Le marché des armes est juteux. Les grandes puissances encaissent des fortunes considérables grâce à ce commerce... 1200 milliards de dollars !
Éradiquer la faim dans le monde coûte 24 fois moins !

"Le marché des armes est de plusieurs centaines de milliards de dollars. Les dépenses en armement ont dépassé 1200 milliards de dollars dont près de la moitié pour le Pentagone. Pour éradiquer la faim, il faut 50 milliards de dollars d’après Jacques Diouf. Le G20 a difficilement rassemblé 25 milliards de dollars de « promesses » au dernier sommet de l’Aquila. Les pays vendeurs d’armes, malgré plusieurs résolutions de l’ONU sur l’interdiction de vente, prospèrent ; ils jouent aux pompiers-pyromanes. Tous les conflits actuels sont entretenus avec des armes des pays du Conseil de sécurité qui ont chacun leur sphère d’influence."

La guerre ne sert pas seulement à augmenter les richesses d'une grande puissance ou à conquérir un territoire, elle sert aussi à contrer les révolutions et les empêcher de manière préventive.

Al Qaeda et Daech ont été crée par les USA.
Hillary Clinton s'en félicite même en disant à propos de la création d'Al Qaeda que " Nous avons crée Al Qaeda et Ca nous a bien servi"

LIRE :

SAMEDI 20 AOÛT 2016

Argent de l'État islamique : Comment Daech empoche 3 millions de dollars par jour (Huffington Post)


La France a versé 45 millions à Al Qeda et Hollande 20 millions à Ansardine  (lire l'article ci-dessous qui a repris les informations du New York Times)

LUNDI 19 JANVIER 2015




----------------------------------------------------------------------




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire