samedi 17 septembre 2016

Le LH Forum d'Edouard Philippe et Jacques Attali coûte 1M€ quand les SDF du Havre dorment sur les trottoirs

Par Julie Amadis
Le 17/09/2016






Mercredi, j'ai discuté avec une dame SDF au Havre. Nous l’appellerons Christelle.
Elle a exprimé sa colère.
"Tous les jours j'appelle le 115. Il n'y a pas de place. Et en plus il n'y a plus rien pour manger ce soir"
Christelle vit avec son compagnon, sa fille et son gendre. Tous sont SDF.
Tous les jours, ils appellent le 115.
"Pas de place" leur répond-on au téléphone la plupart des fois.
Ils n'en peuvent plus. Ils sont épuisés.
Cette dame de 47 ans s'endort souvent d'épuisement.
Cet été à plusieurs reprises, je l'ai vu dormir près de la bibliothèque municipale.

Ce n'est pas la première fois qu'un SDF me parle du manque de place d'hébergement au Havre.
J'en ai même croisés qui m'ont dit prendre le train pour Rouen pour avoir une place dans un centre d'hébergement d'urgence car au Havre il n'y en a très peu.

Mais les SDF tout le monde s'en fout. Personne (ou presque) n'exige qu'on leur donne un toit.
Ce sont les grands oubliés de la République.

Christelle devait venir jeudi à la manif avec une pancarte exigeant des places d'hébergement mais elle n'est pas venue. Peut être s'était-elle endormie encore d'épuisement quelque part en ville.

  22 % DE PERSONNES
SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ AU HAVRE

Une enquête menée par Rue89 classe les villes en fonction de leur taux de pauvreté.
Le taux de pauvreté correspond au pourcentage de personnes vivant avec moins de 977 euros par mois (60% du revenu médian).
Le Havre est à la 33° place du classement. Elle a un taux de pauvreté important de 22%.

"Le Havre est à la 33e place du classement, avec un taux de pauvreté à 22%" Normandie Actu
De plus le nombre de Havrais très pauvres (qui vivent avec un RSA ou moins) est en constante augmentation. Les bénévoles des Restos du Cœur m'ont dit récemment que le nombre de bénéficiaires augmente sans cesse depuis plusieurs années.

IL NE FAUT PAS AVOIR D'ACCIDENT SOCIAL ET SE RETROUVER
SANS RESSOURCE AU HAVRE

LA MAIRIE NE DÉPANNE QUE DE 56 EUROS EN BONS ALIMENTAIRES POUR 1 MOIS


Et quand vous vous retrouvez dans une situation dramatique, que vous n'avez plus rien en poche et que vous ne pouvez plus acheter de nourriture comme ça m'aie arrivé à plusieurs reprises (la première fois la Franceàfric m'avait pris la totalité de mon salaire 1 semaine avant le délibéré d'un procès dans lequel des juges de Cour d'Appel de Bordeaux ont inventé que j'avais co-écrit un article dénonçant le coup d'état de la France en Côte d'Ivoire et pour lequel j'ai été condamnée à 31000 euros, la deuxième fois l'Education Nationale m'avait exclue 2 ans parce que j'avais dénoncé des violences à enfants exclue me verser de congés payés ni le revenu de remplacement auquel j'avais droit ....
Et bien, la mairie ne vous donne que 56 euros de produits alimentaires à choisir dans une épicerie sociale.
56 euros pour 1 mois. Car on ne vous accorde pas plus de 15 jours d'aide alimentaire. Même si vous n'avez reçu aucune ressource pour le mois entier.

Quand on ne peut plus se nourrir, on va au CCAS (Centre Communal d'Action Sociale)
L'épicerie sociale les Aubépines au Havre: une épicerie comme au temps de l'URSS

LE HAVRE VILLE SANS PLACE D'HÉBERGEMENT POUR LES SDF



Les SDF ne sont rien pour la ville, ne sont rien pour l’État.
Des statistiques sont réalisées sur tout tout
le temps (opinion politique des gens, consommation, habitat...) mais rien sur le nombre de SDF.
Le maire Edouard Philippe se vante d'être le premier maire à évaluer "l'indice de positivité" de la ville - un concept creux et sans fondement - mais qui sert à faire mousser le young leader qu'il est. Mais l'indice des sans toit ne l’intéresse pas.
François Hollande et Edouard Philippe laissent crever les SDF dans les rues du Havre.

Ne pas connaître le nombre de SDF dans la ville permet à l’État et à la Mairie de continuer à laisser des gens mourir dehors sans leur apporter aucune aide.

Difficile de chiffrer le nombre de SDF (sans domicile fixe), à la rue, chaque nuit, au Havre (Seine-Maritime). Des hommes, des femmes seules ou avec des enfants, même des familles entières vivent dans la ville, sans toit pour s’abriter. Le Samu social est régulièrement débordé Paris Normandie

LES SDF CRÈVENT DANS SA VILLE MAIS ÉDOUARD PHILIPPE DÉPENSE
1 MILLION D'EURO POUR DISCUTER DE
COMMENT  SAUVER LE CAPITALISME


Le bateau coule. Il est presque complétement coulé.

Nous avons 200 milliards de tonnes de carbone au dessus de la tête.

1 être humain sur 8 ne mange pas à sa faim.

Pour que les 10% les plus riches détiennent 86% des richesses mondiales, il faut nécessairement que un grand nombre d'humains vivent dans une précarité extrême et ne puissent pas se nourrir et/ou se loger.

"Les 10 % les plus riches du monde détiennent 86 % de la richesse mondiale alors que la moitié de la population mondiale ne dispose que de 0,5 % de cette richesse" Observatoire des Inégalités

1 MILLIONS D'EUROS SORTIS DE LA POCHE DES HAVRAIS POUR FAIRE LA PUB DU YOUNG LEADERS ÉDOUARD PHILIPPE

Les États Unis et leurs banquiers choisissent leurs leaders politiques français.
Comme la France le fait avec "ses colonies" africaines.
Ceux que les USA choisissent sont bien sûr des personnages qui sauront leur obéir et ne trahiront pas le dogme capitaliste libéral de protection des plus riches.
"Destinée à favoriser les liens entre la France et les États-Unis, la fondation est née en 1976, durant des heures d’antagonisme entre les deux nations. Elle a été baptisée lors d’un dîner aux États-Unis entre les présidents Gerald Ford et Valéry Giscard d’Estaing. Les young leaders, eux, sont nés en 1981, avec pour parrain l’influent économiste franco-américain de Princeton, Ezra Suleiman. Le programme, financé par des mécènes privés, s’étale sur deux ans, avec un séjour de quatre jours en France, un autre d’un temps équivalent aux États-Unis, toujours dans des villes différentes, toujours avec des intervenants de très haut niveau. La dernière session s’est déroulée ces jours-ci à Bordeaux, chez Alain Juppé, qui avait fait partie de la première promotion en 1981. » (source)
Edouard Philippe le maire du Havre est l'un de ces young leaders.

 Maire UMP du Havre, Édouard Philippe, promotion 2011, indique avoir pensé se présenter avant que la fondation, plusieurs années après et alors qu’il était déjà député, vienne le démarcher. L’année suivante, Édouard Philippe a parrainé l’actuel secrétaire d’État chargé du Commerce extérieur, Matthias Fekl, alors député PS. «Fekl, explique le maire du Havre, avait été mon étudiant à Science Po. J’avais repéré ce petit gars sympa. C’est quelqu’un de très bien et je crois d’ailleurs qu’il n’a pas regretté d’entrer dans ce programme.»  
(source)


Il est donc question de faire du Havre une vitrine permettant de propulser Edouard Philippe au plus haut de l'échiquier politique. Il est déjà bras droit dans la campagne présidentielle d'Alain Juppé. Il sera sans doute bientôt ministre et peut être ensuite Président s'il continue de bien obéir aux USA et si les Français ne font pas de révolution avant.

Le LH Forum c'est un moyen de faire la pub d'Edouard Philippe au niveau national et international.
Par exemple le journal Le Monde consacre deux pages à ce forum...
La ville du Havre est présentée comme une ville ouverte sur l'avenir, innovante et proche du peuple.
Alors que la réalité est l'inverse de ce qui est écrit.
Le Havre est une ville avec de plus en plus de pauvres dans laquelle de nombreuses entreprises licencient.... Il n'y a pas une rue commerçante sans un commerce fermé. De nombreux magasins ne trouvent plus de repreneur... et sont à l'abandon.
Si les commerces ferment, c'est bien évidemment parce que la population s'appauvrit et ne peut plus acheter autant qu'elle le faisait auparavant.
L'INSEE montre que la pauvreté augmente sensiblement en Haute Normandie depuis la crise de 2008.


"La Haute-Normandie subit une hausse de la pauvreté depuis la crise économique amorcée en 2008. En 2011, 13,8 % de haut-normands sont pauvres, ce qui correspond à une augmentation de 1,4 point depuis 2008, soit légèrement plus qu'en France métropolitaine. Cette progression de la pauvreté accentue les inégalités dans la région. Les familles monoparentales et les couples avec enfants sont fortement touchés, alors que ces ménages étaient déjà les plus fragiles. La pauvreté s'est également intensifiée dans les zones les plus rurales et les villes au centre d'agglomération, territoires où la pauvreté était déjà là aussi prégnante. Conséquence de cette plus grande précarité, la part des ménages dont les prestations sociales sont majoritaires dans leur revenu est en constante augmentation depuis 2008.

La crise économique amorcée en 2008 a des conséquences défavorables sur les revenus des ménages en France et la précarité augmente. La Haute-Normandie n'est pas épargnée : son industrie s'en trouve fragilisée et son taux de chômage augmente de 3,2 points entre 2008 et 2014, soit davantage qu'au niveau France (+ 2,8 points). Cette dégradation économique rend les ménages plus vulnérables." (INSEE)

Rien n'est fait par le maire pour relancer l'économie.
Mais il organise des forums prônant l'innovation et l'esprit entrepreneurial.

"le Forum de l’économie positive vous donne rendez-vous au Havre du 13 au 17 septembre 2016. Le Forum est organisé pour la première fois sur 5 jours  Pendant 5 jours, le Volcan, le Théâtre de l’Hôtel de Ville, le Magic Mirrors, l’ENSM, la CCI et Science Po vont accueillir 150 chefs d’entreprise, dirigeants d’ONG, intellectuels et entrepreneurs du changement, pour le plus grand plaisir du public. Vous pourrez rencontrer ces pionniers du monde entier lors des sessions Meet the speakers organisées après chaque conférence ! (site du LH Forum)"

Et tout cela coûte cher. Et ce sont les Havrais qui paient pour un tiers ! Alors que cette initiative n'apporte rien aux habitants.

"Organiser le forum coûte 1 million d’euros. Un tiers est porté par des institutions publiques (Ville du Havre, Codah, GPMH, CCI Seine Estuaire) et les deux tiers restant par des partenaires privés (Engie, RATP, Renault, Transdev, etc.)." Paris Normandie
” C’est un total de 450 000 euros de subventions publiques qui ont été versées pour l’organisation de ce colloque. La Ville, la Codah et la Chambre de commerce ont toutes trois mis la main à la poche. ça fait cher pour le contribuable havrais “, dénonce à son tour Yves Bertrand pour le PRG (Parti Radical de Gauche)."  (les chiffres  2012) Normandie Actu

1 millions d'euros pour faire la pub du maire et pour sauver le capitalisme !

Avec l'investissement du peuple, les citoyens ne seraient pas suffisamment pour financer un forum de discussions tel que celui-ci.

Combien de nuits d’hôtel à combien de SDF nous pourrions offrir avec tant d'argent ?

Des gens dorment dehors dans le froid pendant que d'autres sont payés des fortunes pour venir "parler" de comment défendre le capitalisme au LH Forum au Havre.

Dans quelques dizaines d'années, si la Révolution a eu lieu, un tel délire ne sera qu'une anecdote racontée aux enfants pour montrer illustrer l'absurdité de l'ancien régime.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire