samedi 26 septembre 2015

Le libre droit de bourrer le crâne des jeunes avec 10 chansons en boucle !

Par Julie Amadis
Le 25/09/15

Les Radios FM veulent continuer à nous faire tourner la tête avec seulement 10 titres de musique française sans aucun talent artistique.
Elles n'en veulent pas plus et cajolent leurs artistes sortis tout droit des émissions débiles de compétitions musicales et d'industries. Des usines fabriquant sur mesure des "artistes" incapables d'avoir un message humaniste.
Ce sont ces hommes et femmes préfabriqués qu'elles veulent diffuser.
  Ces radios ont peur que n'arrivent de vrais artistes ... avec des paroles humanistes....Des artistes qui pourraient critiquer l'esclavage en Afrique - les 50 euros par mois payés par Bolloré à Kienké au Cameroun, la destruction de la planète comme le fait récemment l'acteur Di Caprio, la fracturation hydraulique comme l'acteur Matt Damon, après ses Jason Bourne ou encore critiquer le nombre affolant de SDF en France et ailleurs ....

Et, le pire c'est que ces radios jeunes (Fun Radio, NRJ et Virgin) ont le culot de présenter leur combat manipulateur contre la diversité musicale comme une rébellion de la jeunesse !
Vous avez vu un peu jusqu'où sont capables d'aller les pourris qui bourrent le crâne des jeunes du matin au soir pour qu'ils deviennent de vrais petits moutons pro-capitalistes atteints de pathologie consumériste.

LES RADIOS VOCIFÈRENT CONTRE L'AMENDEMENT PRÉVOYANT D’ÉLARGIR LA DIVERSITÉ MUSICALE

Ces radios vocifèrent contre un amendement qui permettrait d'élargir la palette des musiques françaises diffusée :
Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) propose de "moderniser" le régime des quotas de chanson francophone à la radio, afin d'encourager la diversité musicale, dans un document rendu public mercredi. 
La filière musicale se plaint de façon récurrente du manque de diversité musicale dans les radios, accusant celles-ci de contourner les quotas de chanson francophone et de concentrer les diffusions sur quelques titres populaires. l'Express
Depuis 1994 et le dispositif des quotas, les radios sont obligées de diffuser 40% de musique francophone.
40 % ce n'est déjà pas beaucoup. C'est moins que la moitié, mais en plus, les radios sur ces 40 % de musiques françaises, ne font tourner, pour la plupart, que 10 titres .
Malgré les quotas qui imposent aux radios privées de diffuser 40% de chansons en français, les députés ont relevé que sur certaines antennes, "10 titres francophones peuvent représenter jusqu'à 75% des diffusions francophones mensuelles", ce qui "ne permet plus aux nouveaux talents de rencontrer leur public". Francetvinfo

PAS DE PLACE POUR LES VRAIS ARTISTES :
LES RADIOS PRÉFÈRENT DES CHANTEURS PRÉFABRIQUÉS

Autrement dit, il n'y a aucune place pour les milliers de vrais artistes français qui se morfondent dans leurs provinces à attendre qu'une radio les fassent connaître au public.


J'en connais plusieurs au Havre qui ont un énorme talent et qui ont fait les démarches pour "sortir". Ils ont dû abandonner. Ils ont compris que c'était bouché, que l'on favoriserait des poufs sorties de The Voice parce que ça permettait à pleins de vautours (TV, publicité...) de se faire de l'argent et qu'il n'y avait plus de place pour eux.

Baptiste Job est un de ces artistes là. Ces chansons sont émouvantes et profondes. Elles ont une dimension humaniste.

LA STRATE DES PARASITES CONTRÔLE LA DIFFUSION
MUSICALE EN FRANCE

Baptiste Job chante "Un autre monde", l'histoire d'un petit garçon qui rêve de changer le monde en jouant avec ses jouets Lego.
L'industrie musicale l'a tellement écœuré qu'il n'a même pas mis ses chansons sur internet.
C'est une perte pour l'humanité ...
Combien d'histoires d'amour auraient accompagnés ses chansons ?
Combien de personnes auraient eu envie de créer en écoutant sa musique ?
Combien de personnes auraient fait remonter ce qu'il y a de plus beau en eux en se rappelant l'enfant qu'il était quand ils auraient écouté "un autre monde" ?
C'est de toutes ces pertes là dont sont responsables les directeurs de radio qui bloquent l'arrivée de nouveaux artistes.
Ces directeurs de radio et responsables des programmations sont membres de la strate des Parasites. En empêchant la diffusion de nouveaux artistes et favorisant des chanteurs Répétants, ils bloquent la productivité historique.
La strate des Parasites capitalistes a gagné. Elle contrôle la diffusion de la musique en France.

DES RADIOS INDIGNES DE LA JEUNESSE : ILS LES MANIPULENT POUR EN FAIRE DE PARFAIT PATHOLOGISTES CONSUMÉRISTES INCAPABLES D'ESPRIT CRITIQUE

Les radios sont en colère contre cet amendement.
Mais les patrons de radios ne l’entendent pas de cette oreille. Pour eux, cette mesure porte « gravement atteinte à la liberté éditoriale » de leurs stations. « Ce n’est pas aux Parlementaires de nous dire ce que nous devons diffuser. C’est nous mettre sous tutelle artistique », ajoute en crescendo, Emmanuel Rials, président de station rock Oüi FM.
Le Monde
Ils veulent continuer à diffuser leurs 10 titres favoris.  Le Parisien a cité ces 10 titres par ordre de fréquence sur les radios vendredi 25 septembre (voir la photo en début d'article) :

1° Louane "Avenir"2° et 3° Christine and The Queens "St Claude" et "Christine"
4° et 7° Frère Delavego "Le chant des Sirènes" et "Mon petit pays"
5° Julien Doré "Chou Wasali"
6° Soprano "Clown"
8° Ariana Grande "One Last Time"
9° Calogero "le Portrait"
10° The King's Son "I'm not Rich"
Louane, la chanteuse
de The Voice la plus diffusée
sur les radios

Entre deux vannes méchantes et de mauvais goûts, les radios jeunes comme NRJ, Virgin, Fun Radio, font tourner un message pour le combat du siècle.... Attention .... Attention... Quel est-il ?.... le libre droit de faire tourner 10 musiques préfabriquées toute la journée.
"A partir de jeudi 24 septembre, plus de 10 messages seront diffusés toute la journée sur toutes les radios des groupes NRJ, RTL ainsi que 140 radios indépendantes membres du SIRTI, pour alerter leurs auditeurs et leur demander d’appeler en masse le standard du Premier Ministre pour défendre leurs radios avec le slogan "A la radio, j'écoute ce que je veux" au 01-42-75-80-00" (Jean Marc Morandini.com)
Pourquoi ces radios ne parlent t-elles jamais des violences à enfants dans les écoles ?
Pourquoi ces radios ne parlent t-elles jamais des 100 millions d'enfants morts en Afrique en 25 ans ?
Pourquoi ces radios ne parlent t-elles pas des 31000 enfants SDF en France ?

Pourquoi ces radios n'ont t-elles jamais milité pour défendre les intérêts des jeunes, contre le chômage, pour que chaque jeune puisse avoir un  logement... ?
Ces radios n'ont jamais demandé à leurs auditeurs de téléphoner à Valls pour réclamer un hébergement pour les 31000 enfants SDFs !

Non, elles demandent aux jeunes de téléphoner à Manuel Valls pour que l'amendement pour la diversification musicale sur les radios soit supprimé. Ces radios favorisent une musique anti artistique tout droit sortie d'émission d'abrutissement consumériste comme The Voice.

Les capitalistes les plus pourris contrôlent maintenant la diffusion de la création musicale en France. C'est un formidable moyen pour eux de déconstruire l'élan de solidarité naturelle qu'à la jeunesse à l'égard des plus opprimés...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire