jeudi 21 juillet 2016

Prof révoquée pour déclaration en défense de Boubakar (collège Raoul Dufy Le Havre) né en Guinée Conakry et menacé d'expulsion par l'Etat français



Par Julie Amadis
#IpEaVaEaFaF
Le 21/07/2016


Vendredi 15 juillet, j'apprends que je suis révoquée de l'Education Nationale pour "atteinte au devoir de réserve" et "atteinte à la République Française".

Lire :

Hollande révoque une prof pour déclarations "anti-violence à enfants" et "anti-franceàfric"

J'ai été révoquée pour des "DECLARATIONS".
Pas quelque chose que j'aurais fait. J'ai été révoquée pour des choses que j'ai "déclarées"
Où ? Quand ? Dans quelles circonstances ?
Mes accusateurs ne se donnent même pas la peine de préciser où, quand, j'aurais tenu les propos qu'ils me reprochent.

"Considérant que les propos de Mme Julie AMADIS tels que : « L'État après m'avoir
exclue 2 ans de l'Éducation Nationale sur la base d'un faux en écriture publique de l'Inspecteur d'Académie Philippe Carrière » ou « Le Conseil de discipline a voté mon exclusion à l'unanimité le 3 juillet 2014. Avec des mensonges, des faux en écritures et des syndicats qui protègent les profs qui tapent les enfants » montrent des manquements manifestes au respect de la hiérarchie et portent un grave préjudice à l'institution ; - Considérant que les multiples déclarations publiques de Mme Julie AMADIS telles que : « Les juges de la Cour d'Appel de Bordeaux ont multiplié les mensonges et faux en écriture ». « Les militaires tuent, des femmes, des hommes, des enfants [...] Défendre l'État français actuellement, c'est défendre cette ignominie. », ou « L'État français est tellement raciste qu'il ne fait pas confiance à l'extrait d'acte de naissance d'un jeune homme africain.» sont un manquement grave de l'obligation de réserve et une atteinte à la République Française ; - Considérant que Madame Julie AMADIS a déjà été sanctionnée pour des faits similaires à une exclusion temporaire de fonctions pour une durée de deux ans ; - Considérant que ces agissements portent sérieusement atteinte à l'honneur des personnels de l'éducation nationale et à l'image de cette administration.
ARRETE  ARTICLE 1  : La sanction disciplinaire de la révocation est prononcée à l'encontre de Madame Julie AMADIS, professeure des écoles, née le 1er août 1980." (Texte de Révocation)
Parmi ces déclarations anti Franceàfric et anti violences à enfants décontextualisées et sans référence, on trouve celle ci :

"« L'État français est tellement raciste qu'il ne fait pas confiance à l'extrait d'acte de naissance d'un jeune homme africain.»"
Cette "déclaration" est une citation d'un article de mon blog de l'Obs et de mon blog Google.

Pour lire l'article de l'Obs cliquez sur ce lien :

http://institproentraideantiviolencesaenfantsantifranceafric.blogs.nouvelobs.com/archive/2016/05/07/soutien-a-boubakar-collegien-et-a-oyuba-lyceenne-menaces-d-e-583933.html

Cet article fait suite à une manifestation en soutien à deux jeunes menacés d'expulsion du territoire français s'étant déroulée au Havre mardi 3 mai auquel j'avais participé.

Pour avoir défendu Boubakar 16 ans et un document officiel de Guinée Conakry, je suis révoquée de l'Education Nationale en France.
Révoquée pour avoir écrit à propos de ce rassemblement en défense de 2 jeunes menacés d'expulsion
"L'Etat français est tellement raciste qu'il ne fait pas confiance à l'extrait d'acte de naissance d'un jeune homme africain
+++++
Voici mon article
mercredi 4 mai 2016
Soutien à Boubakar collégien et à Oyuba lycéenne menacés d'expulsion du territoire français !
http://ipeavaeafaf.blogspot.fr/…/soutien-boubakar-collegien…
Par Julie Amadis
‪#‎IpEaVaEaFaF‬
Le 04/05/2016
Hier mardi 3 mai à 17H30, environ 300 personnes se sont donnés la main afin de constituer une chaîne humaine de 300 mètres allant du lycée Porte Océane au collège Raoul Dufy pour dénoncer les expulsions du territoire français de Oyuka, 20 ans, et Boubakar, 16 ans.
Il y avait des enseignants, des parents d'élèves, des enfants et des collégiens et lycéens, des militants des associations d'aide aux migrants.
Début de la chaîne humaine au lycée Porte Océane.
Boubakar et ses camarades dans la chaîne humaine ...
LES LYCÉENS DE PORTE OCÉANE ET LES COLLÉGIENS DE DUFY SOUTIENNENT BOUBAKAR ET OYUKA
LES COPAINS DE BOUBACAR SONT EN COLÈRE. ILS VEULENT SE MOBILISER ENCORE DAVANTAGE
Boubakar, collègien de Raoul Dufy
menacé d'être expulsé de France
Boubakar est en troisième au collège Raoul Dufy. Il vient de Guinée et est arrivée en France en juin 2015. Depuis une semaine, il n'a plus d’hébergement. La loi protège les mineurs mais pas les adultes. Il a 16 ans mais l'administration française a décrété qu'il en avait 19, donc il n'est plus protégé.Ses camarades de classes s'étaient mobilisés. Ils m'ont dit :
"C'est notre copain Boubacar. Il est dans notre classe. On vient le soutenir"
Des élèves du collège Raoul Dufy
venus soutenir Boubakar
Ils sont très soucieux de sa situation. Un de ses copains m'a dit
"Je lui ai demandé s'il ne dormait pas dehors. Il m'a dit que non. Des gens l'aident. Des
Boubakar et ses copains du collège
gens de l'association."
Un d'entre eux dit à ses copains :
"Allez demain on fait grève"
Un autre : "Oui faut qu'on fasse plus"
LES LYCÉENS DE PORTE OCÉANE SOUTIENNENT OYUKA
Oyuka a 20 ans. Elle est en Première S au Lycée Porte Océane. Elle vient de Mongolie et est arrivée en France en 2012. Elle est menacée d'expulsion depuis le 15 avril.
Il y avait dans la manifestation des camarades de classe d'Oyuka mais aussi des lycéens du lycée qui ne connaissent pas la jeune fille mais sont sensibles à cette cause. J'ai discuté avec un groupe de lycéennes humanistes qui se sont aussi mobilisées contre la loi travail.
Elles ont aussi insisté pour se faire prendre avec les pancartes anti-franceafrique que
j'avais dans mon sac. Elles voulaient être "utiles aux Africains".
A la toute fin de rassemblement l'une d'entre elles a dit : "On va aller voir la fille qui va être expulsée pour montrer qu'on la soutient." et elles ont toutes traverser la rue pour aller la voir.
UN ÉTAT RACISTE : COMMENT L’ÉTAT FRANÇAIS TRANSFORME DES ADOLESCENTS MINEURS EN SDF
L’État français est tellement raciste qu' il ne fait pas confiance à l'extrait d'acte de naissance d'un jeune homme africain. IL faut humilier ! Le forcer à effectuer des tests osseux ... dont d'ailleurs la fiabilité est remise en cause par de nombreux spécialistes.... afin que l'Etat refuse de prendre en considération son acte de naissance et le traite de menteur !
"C’est notamment le cas de ce jeune Guinéen scolarisé en troisième au collège Raoul-Dufy. Sur son acte de naissance, il a 16 ans. Des récents tests osseux ont indiqué qu’il en aurait 19. Le jeune homme, devenu soudainement majeur, s’est retrouvé sans toit au lendemain de l’annonce, le lundi 25 mars 2016. Depuis, il appelle le 115 chaque soir pour solliciter un hébergement. « Sur la base de tests dont la fiabilité est contestable, il se retrouve à la rue du jour au lendemain et son âge est contesté », s’emporte Chantal Nguyen."NormandieActu
Les enfants SDF sont de plus en plus nombreux. Il y a ceux dont les familles sont trop pauvres pour payer un loyer comme celle d'Antonio, enfant SDF de 6 ans qui apprenait à lire le jour et dormait dans la rue la nuit en 2012, celle de Nelly et Ramona d'un côté. De l'autre de jeunes adolescents vivant seules sont délibérément transformé en SDF par l'Etat français qui a inventé un système, les tests osseux pour remettre en cause les actes de naissance de mineurs qui ne sont pourtant jamais contestés par les autorités françaises. Ces jeunes sont protégés un temps par l'aide sociale à l'enfance puis sous ce prétexte bidon qu'il serait majeur, l’État les met à la rue. Ils ne sont plus considérés comme des enfants donc peuvent vivre dans des conditions pires que celles des animaux !
Lire :
15 enfants-SDF sont morts en 2013. 31000 enfants dorment dehors en France dans l'indifférence générale
L'association AHSETI dénonce les tests osseux utilisés comme moyen de se débarrasser de ces enfants migrants.
"À l’AHSETI, les bénévoles observent « un durcissement considérable » de la politique avec des demandes de papiers de plus en plus nombreuses. « L’Aide sociale à l’enfance (ASE) aide de moins en moins et contrôle de plus en plus. Les tests osseux deviennent fréquents et le nombre de mineurs dont la minorité est contestée augmente », note Chantal Nguyen."
LES MIGRANTS AFRICAINS SUIVENT LES BATEAUX REMPLIS
DES RICHESSES VOLÉES
Toutes ces humiliations que vivent ceux qui ont migré jusqu'en France ne sont que la partie émergée d'un iceberg de crimes dont sont responsables nos gouvernants en Afrique.Quand la France soutient partout en Afrique Subsaharienne les dictatures pour pouvoir permettre à ses patrons comme Bolloré d'y verser des salaires d'esclavagistes, certains tentent de sortir du territoire esclavagiste comme les esclaves du Sud des Etats Unis tentaient leur chance en s'enfuyant des plantations pour rejoindre le Nord et y être "libre". Le jeune Boubakar a quitté un pays dans lequel le revenu mensuel brut moyen est de 38 dollars ! Un pays sous tutelle de la France depuis des années, un pays dans lequel un des plus gros patrons de France y fait des profits énormes sur la sueur et le sang des Guinéens !
Ecoutez cette chanson de Yanick Toutain
La chasse aux enfants
02 LA CHASSE AUX ENFANTS
(Paroles et musique : Yanick Toutain 2006 60701ma1945fu)
La chasse aux enfants Nés dans une Afrique
Dans ce continent Martyr des cyniques
La chasse aux parents Suiveurs des bateaux
Remplis des diamants Pour occidentaux
La chasse aux enfants Aux dates d'ouverture
Flics obéissants Rendement de capture
La chasse aux parents Retour vers le Sud
Échange, on vous prend Vos vainqueurs d'études
Mémoire Oubliée D'Histoire Saccagée
Les mêmes Recommencent Les mêmes thèmes, Mêmes offenses
Les crimes Identiques Victimes Des sadiques
Depuis Le Vel d'Hiv Vichy Récidive
La chasse aux enfants Nés dans une Afrique
Dans ce continent Martyr des cyniques
La chasse aux parents Suiveurs des bateaux
Remplis des diamants Pour occidentaux
Toutes les cinq secondes Un enfant qui meure
De faim dans ce monde Endurcit les cœurs
10 millions par an Suffisent pour le drame
Il reste des croyants Qu'il existe des âmes
Toutes les cinq secondes Pour l'armée française
Les victimes qui tombent Les cris qui se taisent
Ne coûtent pas les balles La faim est moins chère
Génocide banal Vivent les militaires
La chasse aux enfants Aux dates d'ouverture
Flics obéissants Rendement de capture
La chasse aux parents Retour vers le Sud
Échange, on vous prend Vos vainqueurs d'études
Toutes les cinq secondes Pour l'armée française
Les victimes qui tombent Les cris qui se taisent
Ne coûtent pas les balles La faim est moins chère
Génocide banal Vivent les militaires
Allons enfants ...!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire