jeudi 7 avril 2016

Les lanceurs d'alerte sont des "fouteurs de merde"

Par Julie Amadis
Le 07/04/2016



Les lanceurs d'alerte sont des "fouteurs de merde"


Les révolutionnaires russes étaient des "fouteurs de merde" ! Ils ont fin au féodalisme et au capitalisme

représentation de la noblesse du XVIII°
Tableau de Jean-Baptiste Charpentier, 1768
Les révolutionnaires de 1789 étaient aussi des "fouteurs de merde". Ils en voulaient à ce bon vieux Louis XVI et à cette gentille noblesse, qui pourtant, ne pensait qu'à ses fêtes, ses vêtements et ses perruques.

Abraham Lincoln (1808 - 1865)
Abraham Lincoln était aussi un "fouteur de merde"... Il flanquait la pagaille dans les plantations d'Amérique du sud. Vous n'imaginez pas le bordel que c'était pour ces pauvres entrepreneurs propriétaires d'esclaves que leurs travailleurs entendent parler de mots comme « émancipation »...

Les oppresseurs sont toujours du côté de l'ordre c'est bien connu.... Et parfois, ils sont embêtés par ceux qui veulent la fin de l'oppression et qui viennent semer la pagaille quand tout est si bien ordonné, dans un monde sans histoire. Mais un monde pour les riches, que pour les riches.

C'est pareil pour les lanceurs d'alerte.
Mais qu'est ce qu'ils peuvent foutre la merde, ceux là !
Toujours à venir dénoncer ce qu'il ne faut pas dans des organisations qui marchaient si bien sans eux... où tout tournait si bien.....

A la manifestation du 31 mars, une femme me voit et dit à son mari :
« c'est celle qui a foutu la merde à Valmy ».

Cette personne me dit « être une de mes collègues ». Je ne la connais pas.

S'ensuit une confrontation verbale un peu poussée entre nous ....

Cette femme qui défend apparemment les instituteurs qui tapent leurs élèves et les écoles qui organisent l'exclusion de celle qui les dénonce, avait raison.

J'ai "foutu la merde" dans l'école Valmy.
École Valmy au Havre

Tout était si bien quand Monsieur Launay pouvait donner des coups de pieds, des coups de corde à sauter et des tapes sur ses élèves en toute tranquillité sans que personne ne l'embête dans ses activités punitives.

Quand les parents apeurés n'osaient même pas se plaindre à la directrice et quand les enfants se racontaient en cachette la dernière rouste qu'il avait reçu de leur instituteur.

Ça, c'était le bon vieux temps.

Maintenant ça a changé tout le monde sait que cette instituteur tape ses élèves.
Il est donc plus difficile pour ce Mr Launay de taper en toute tranquillité...

Mais, bon, heureusement.... La "fouteuse de merde" Julie Amadis n'a pas réussi à mettre complètement le bazar dans cette charmante école.
D'abord, on a la chance d'avoir des syndicats SNUIPP UNSA coopératifs avec les enseignants qui ont la main légère.
Ils l'ont virée !

UNE MINISTRE DE L'EDUCATION PRO-FESSEE ... QUI EN DONNE ELLE-MEME... ET QUE CA FAIT RIRE CHEZ BOURDIN  !

Et puis, quand même "on a une super ministre de l’Éducation".
"On ne pouvait pas rêver mieux."Une ministre qui se montre ouvertement pour l'utilisation de la fessée.
Elle se vante carrément de taper ses enfants sur RMC.
Alors "elle nous comprend forcément" - pensent les anti-"fouteurs de merde" !
Et puis, "elle ne nous a pas laissé tomber".
"Elle est venue faire notre promotion avec un projet bidon qui n'existait pas dans l'école, la machine à lire."
Tout le savait que c'était bidon...
"Mais on était content. On savait que grâce à elle l'ordre allait revenir à Valmy."

"Mr Launay, allait pouvoir continuer à se défouler sur ses élèves. Les parents en colère contre ce maître parce que leur enfant se prend un peu trop de coups ont bien compris que la ministre était de notre côté, ils allaient se taire comme avant, les élèves idem".

Voilà l'ordre est revenu à Valmy. La "fouteuse de merde" Julie Amadis n'aura foutu sa merde* qu'un temps...

C'est comme pour les révolutions ratées ... Les "fouteurs de merde" ne gênent les puissants qu'un temps.... Après tout redevient dans l'ordre.




NOTES
* En plus, en réalité, je ne savais même pas que Léon Launay tapait ses élèves.... même après ma suspension.....
C'est pendant que j'ai été suspendue.... sans motif.... que des enfants sont venus dénoncer leur maître......auprès des parents d'élèves qui me soutenaient....
Le plus fou c'est qu'en réalité, le complot m'avait nommé sur l'école d'un agresseur notoire..... qui m'a joué le gentil collègue pour finir par devenir le principal témoin de l'accusation.... m'accusant d'avoir distribué des tracts pro-Gbagbo.... en des lieux où je n'avais jamais mis les pieds....
Des tracts pro-Gbagbo qui dans le "témoignage" bidon de l'agresseur Launay se sont transformés - sous la plume habile de la faussaire Monique Béaur - en tracts de soutiens.... à moi-même.... les tracts que les parents distribuaient en ma faveur.....

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire