samedi 22 octobre 2016

Pour condamner Monsanto : Désignez vos délégués justice révocables

Par Julie Amadis
Le 22/10/2016
#IPEAVAEAFAF









Le 15 et 16 octobre 2016 s'est tenu un procès non officiel, "un procès citoyen" à la Haye contre Monsanto.
Un faux procès a eu lieu parce que le vrai n'existe pas.

"Le géant américain de l’agrochimie Monsanto va être jugé, samedi 15 octobre, lors d’un procès symbolique au Pays-Bas pour "violations des droits de humains, crimes contre l’humanité et écocide".
C’est un procès symbole, militant, et sans légitimité judiciaire, mais les juges sont de renommée internationale et les accusations on ne peut plus sérieuses. Le géant américain de l’agrochimie Monsanto est assigné devant un tribunal international citoyen qui se réunit à La Haye (Pays-Bas), samedi 15 octobre et dimanche 16 octobre, pour répondre des charges de "violations des droits humains, crimes contre l’humanité et écocide".
La firme américaine à la réputation sulfureuse, célèbre pour son controversé désherbant Roundup, sera jugée pour l’impact de ses produits sur la santé, la biodiversité et sa contribution au réchauffement climatique à “travers le modèle d’agriculture intensive qu’elle promeut”, d‘après l’acte d’accusation." (France 24)

MONSANTO UNE ENTREPRISE QUI VEND DU POISON
EN TOUTE LÉGALITÉ DEPUIS 1 SIÈCLE


Monsanto (crée en 1901) est une entreprise qui vend du poison. Des poisons appelés PCB, Agent Orange (utilisés contre vietnamien par l'armée américaine), glyphosate (herbicide), hormones de croissance, OGM comme "Crisp-Cas9".
Des poisons qui tuent toutes les espèces vivantes, végétales, animales et humaines.
Monsanto produit actuellement 90 % des OGM de la planète.
Et oui, au 21° siècle, sous le capitalisme mondiale on peut vendre pendant des années des poisons en toute légalité !
Des procès ont eu lieu contre cette entreprise depuis un siècle .... des petits... qui ne remettent pas en cause cette entreprise meurtrière et qui servent à calmer la colère des populations.

"PCB, agent orange, dioxine, OGM, aspartame, hormones de croissance, herbicides (Lasso et Roundup)… nombre de produits qui ont fait la fortune de Monsanto ont été entachés de scandales sanitaires et de procès conduisant parfois à leur interdiction. Mais rien n'a jusqu'ici freiné l'irrésistible ascension de cet ancien géant de la chimie reconverti dans la biogénétique et passé maître dans l'art du lobbying." (Le Monde)

MONSANTO : UNE ENTREPRISE CRIMINELLE ÉCOLOGIQUE
ET SANITAIRE

 Les dégâts causés sont énormes et multiformes.
Cette entreprise tue tout l'écosystème.
Cette entreprise est criminelle écologique

HERBICIDES DÉTRACTEURS DE SANTÉ


Lasso, herbicide commercialisé en France de 1968 à 2007, détracte le système nerveux des utilisateurs. C'est ce qu'a constaté Paul François, agriculteur.

 "Ce céréalier ne travaille plus qu'à mi-temps, en proie à des fatigues chroniques et des maux de tête tenaces. Les médecins considèrent que son système nerveux central a été affecté à la suite de l'inhalation du Lasso." Le Monde
Roundup est un herbicide toujours en vente. Des études ont pourtant prouvé qu'il était responsable de malformations foetales.

"Souvenez-vous de cette publicité et de ce bon chien Rex : "Roundup ne pollue ni la terre
ni l'os de Rex". Elle a valu à Monsanto d'être condamnée deux fois, aux Etats-Unis et en France, pour des mentions mensongères placées sur l'emballage de cet herbicide total (qui élimine toutes les plantes).

En 1975, l'entreprise lance sur le marché Roundup, un herbicide très puissant présenté comme "biodégradable" et "bon pour l'environnement". En 1996, le procureur de New York condamne Monsanto à une amende de 50 000 dollars et au retrait des mentions jugées mensongères. En janvier 2007, la firme est condamnée en France (extrait du jugement) pour les même motifs à… 15 000 euros d'amendes. Roundup est aujourd'hui l'herbicide le plus vendu au monde.
Plusieurs études concordantes affirment pourtant que le pesticide phare de Monsanto – et son principe actif, le glyphosate – est potentiellement tératogène, c'est-à-dire responsable de malformations fœtales. L'une d'entre elles, publiée fin 2010 dans Chemical Research in Toxicology, montre que l'exposition directe d'embryons de batraciens à de très faibles doses d'herbicide à base de glyphosate entraîne des malformations.
Monsanto réfute ces conclusions : "Le glyphosate n'a pas d'effets nocifs sur la reproduction des animaux adultes et ne cause pas de malformations chez la descendance des animaux exposés au glyphosate, même à très fortes doses", affirme la firme sur son site." Le Monde
Agent orange, constitué à partir de l'herbicide 2,4,5-T, a été utilisé contre les vietnamiens durant la guerre du Vietnam. Les effets de l'agent orange se font encore sentir plusieurs générations après le déversement de ce poison,  cancers et malformations en pagaille.
"Durant ces mêmes années, entre 1961 et 1971, Monsanto produit l'agent orange, constitué à partir de l'herbicide 2,4,5-T, dont la dangerosité est largement connue depuis l'explosion de l'usine de Nitro. Ce défoliant sera massivement déversé par l'aviation américaine au-dessus des forêts vietnamiennes pendant la guerre. Les conséquences se font encore sentir aujourd'hui, avec de nombreux cancers et des malformations de naissance au Vietnam, ainsi que des séquelles diverses chez nombre d'anciens combattants américains" Le Monde

HORMONES DE CROISSANCE CONTAMINANTE ET
DESTRUCTEUR DE SYSTÈME NERVEUX


Posilac : hormone de croissance pour les vaches qui contamine le lait que l'on boit.

"Au début des années 1990, Monsanto commercialise son premier produit issu des biotechnologies : Posilac, l'hormone de croissance bovine recombinante (rBGH), une hormone transgénique destinée à augmenter la lactation des vaches de près de 20 %. L'hormone entraîne des mammites, des inflammations de la mamelle, qui contraignent les éleveurs à traiter leurs vaches avec des antibiotiques, dont on retrouve ensuite la trace dans le lait. Ce produit miracle est aujourd'hui interdit partout, sauf aux Etats-Unis.
Un documentaire canadien, The Corporation, raconte comment Monsanto a fait pression sur Fox News (groupe Murdoch) pour l'empêcher de diffuser une enquête dévoilant les dangers du Posilac en 1997. Cet extrait illustre le lobbying particulièrement agressif de la firme : non seulement l'enquête n'a jamais été diffusée, mais ses auteurs ont été licenciés par la chaîne." Le Monde

LE FAUX PROCÈS MONSANTO NE FAIT PAS PEUR A LA BOURGEOISIE CRIMINELLE ÉCOLOGIQUE



Ce procès qui s'est tenu à la Haye, la où un vrai tribunal internationale siège, la CPI, Cour Pénale Internationale.

La Haye est un lieu hautement symbolique représentant la mascarade de la pseudo justice mondiale capitaliste impérialiste.
Mais les organisateurs de ce faux procès respectent les institutions bourgeoises, apparemment. Ils ont demandé à une ex-avocate générale du Tribunal pénal international pour le Rwanda, l’ancienne responsable juridique au bureau du procureur du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie de participer !
Quand on connait les dossiers guerre du Rwanda et guerre de Yougoslavie et la façon dont la CPI a servi à protéger les principaux criminels, on a des doutes sur l'honnêteté de ce tribunal d'alerte de l'opinion publique.
Serait-ce un par-feu pour contenir la colère anti-capitaliste des victimes ?

"Les organisateurs de ce procès, des associations de défense de l’environnement et des droits de l’Homme montés en collectif, ont réussi à convaincre cinq magistrats au parcours prestigieux à venir siéger à La Haye. Il y a parmi eux une ex-avocate générale du Tribunal pénal international pour le Rwanda, l’ancienne responsable juridique au bureau du procureur du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie ou encore l’ex-vice présidente de la Cour européenne des droits de l’homme."France 24)

LA HAYE, LA OU SE TROUVE LA CPI, LA COUR QUI NE JUGE
QUE LES FAUX COUPABLES


La Haye, c'est le lieu où le président légitime de Côte d'Ivoire, Gbagbo, est séquestré.
Le Président qui a fait baisser la mortalité infantile en Côte d'Ivoire et fait face aux prétentions de Bolloré a été présenté comme le "criminel" de la Côte d'Ivoire !
Celui qui a pris sa place par un coup d'état, Alassane Ouattara n'a pas été jugé pour ses innombrables crimes perpétrés avec l'alliance des gangsters Dozos.
Forcément, c'est la France avec l'aide de l'ONU qui a organisé le coup d'état !

Le #Procèsdelahonte de Gbagbo : la CPI est le tribunal de la bourgeoisie esclavagiste

Ouattara, Soro au pouvoir en Côte d'Ivoire : alliance de la Gangstéroisie et de la Slavoisie

Ce même tribunal a jugé Ahmad al-Faqi al-Mahdi pour avoir ordonné la destruction de mausolées à Tombouctou quand les crimes du MNLA et AQMI, les jihadistes amis de la France (financés et aidés par Sarkozy et Hollande), ne sont pas jugés !


AUCUNE SANCTION POUR LE CRIMINEL ÉCOLOGIQUE MONSANTO
CAR LA RÉVOLUTION N'A PAS ENCORE EU LIEU


C'est un procès symbolique en quelque sorte pour alerter l'opinion publique.
Mais un procès qui n'aboutira à rien de concret.
Ni sanction pour Monsanto, ni dédommagement pour les victimes....

Ni, et c'est le plus important, promesse que ces catastrophes sanitaires et écologiques ne se
La mère de Théo atteint d'une malformation à la naissance
à cause du glyphosate que contenait l'herbicide utilisé pendant sa grossesse
reproduisent.

Sans véritable jugement, les enfants subissant des douleurs à répétition à cause de malformations continueront de subir ... Comme le rappelle la journaliste Coralie Schaub dans Libération, quel que soit le verdict de ce procès officieux, Théo - un enfant victime de malformation à cause de Monsanto - a subi sa 51° opération  jeudi.

"La cour doit rendre son verdict le 10 décembre. Le petit Théo, lui, n'attendra pas jusque-là pour subir la 51° opération. Ce sera ce jeudi, à l'hôpital Necker à Paris." (Libération du 17/10/2016)

 Et tant qu'une Révolution n'aura pas lieu pour mettre fin à la folie des capitalistes, les gros profits financiers à court terme resteront la norme et la priorité de la grande majorité des entreprises, y compris, au mépris total de l'écologie, de la santé des humains et tout simplement de l'avenir de l'humanité.

Vous allez me dire "créer un faux procès, c'est mieux que rien".
Bien sur. Évidemment.
Mais c'est un peu une attitude de perdant, de pessimiste. Du genre, on a pas le pouvoir.... les capitalistes dirigent la planète... et ils ont décidé pour nous, alors on va se donner un peu d'espoir, un peu de réconfort en faisant comme si le monde était autre, différent.

Mais les capitalistes en face disent :
"là là l'air, faîtes votre pièce de théâtre si vous voulez c'est nous qui avons le pouvoir. Et tant que nos conneries nous rapportent des milliards, ne rêvez pas, on continuera. Et tant pis pour vos enfants malades, tant pis pour vos cancers, tant pis pour vos cultures, pour vos animaux a trois têtes et sans patte."
Voilà ce qu'ils vous répondent les destructeurs d'humanité. Tant que vous leur laisserez le pouvoir ils détruiront toute l'humanité et eux iront se protéger sur une autre planète ou dans une fusée (c'est en préparation).
Eux auront les moyens de le faire.
Pas vous. Pas vos enfants.

IL FAUT JUGER MONSANTO AVEC UN VRAI PROCÈS

UN PROCÈS CONSTITUÉ

DE DÉLÉGUÉS RÉVOCABLES JUSTICE


Alors arrêtons avec les pièces de théâtre de procès et stoppons vraiment les destructeurs d'humanité.
Pas de faux procès Monsanto.
Une véritable justice du peuple.
Nous ne voulons pas d'une justice avec des juges corrompus qui délibèrent toujours en faveur des dominants, des spoliateurs et de leurs représentants.
Non, il faut une justice où les juges sont choisis par la population, où les juges sont des délégués du peuple, révocables et qui représentent des personnes qui les ont choisis.




Les juges de proximité seront des délégués de base représentant 25 personnes.
Les juges de tribunal d'Instance et de grande Instance seront des délégués conseillers représentant 625 personnes
Les juges de Cour d'Appel seront des délégués députés représentant 15625 personnes
Les juges de Cour de Cassation seront des délégués nationaux représentant 390625 personnes.

Ce sera la fin des affaires Bygmalion , Elf, Soro caché à la COP21 pour échapper aux juges....
La fin des scandales sanitaires à répétition comme affaire sang contaminé, affaire Dékapine,
La fin aussi des financements terroristes par l'Etat, la fin des financements des partis politiques français sur la sueur des Africains...
Il sera impossible pour un juge, pour un policier de magouiller quoi que ce soit, de favoriser quelques lobbies que ce soit. Les délégateurs seront coresponsables de leur délégué justice qui seront eux mêmes révocables. Si un soupçon de magouille quelconque a lieu, les délégateurs révoqueront le juge délégué.

article 9 L'équilibre des pouvoirs entre les responsables judiciaires et le peuple est assuré par la désignation et la révocabilité de tous les juges, accusateurs et la coresponsabilité de leurs délégateurs." (Panstitution)

Les intérêts défendus dans cette nouvelle justice seront par conséquent les intérêts du plus grand nombre, des damnés de la Terre.

LIRE :

Nuit Debout sans délégués révocables 1 pour 25 = soupape à l'oppression capitaliste


Comment 5 sankaristes peuvent préparer la "révolution burkinabè du 15 octobre 2016" en 8 jours ?


CONCLUSION

Il y aura un Nuremberg de l'Afrique pour juger tous les criminels franceàfric qui sont responsables de la mort de 100 millions d'enfants en 25 ans.
Et il y aura aussi un Nuremberg de l'Ecologie.
Les juges qui jugeront ces criminels destructeurs d'humanité seront des délégués révocables choisis par la population.

Il faut stopper cette folie qui détruit l'humanité.
Il ne faut plus jamais que des petits Théo ne naissent avec une malformation les empêchant de respirer parce que la mère a pulvérisé des plantes avec un produit toxique caché pendant sa grossesse.




















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire