mardi 16 septembre 2014

IpEaVàEaFàF Instit anti-violence exclue allant mendier: Après le CCAS, la CAF (Caisse d'Allocations Familiales)

08/09/2014

Instit anti-violence exclue allant mendier: Après le CCAS, la CAF (Caisse d'Allocations Familiales)


new_logo.jpgpar Julie Amadis
8/9/14
Les lecteurs de l'article précédent connaissent ma situation (instit anti-violences témoin en 2008 nommée en 2013 sur une école protégeant un agresseur d'enfant depuis 20 ans et victime des faux témoignages de celui-ci.... et me retrouvant exclue pour 2 ans)
Ils ont donc pris connaissance de ma situtation : aucun revenu touché fin août, et ma visite, jeudi au CCAS.
LIRE AUSSI

Quand on ne peut plus se nourrir, on va au CCAS (Centre Communal d'Action Sociale)

Comment continuer à vivre quand l’Éducation Nationale refuse de vous payer vos congés payés ainsi que de vous remettre un revenu de remplacement comme la loi les y oblige ?
On va d'abord au CCAS - j'y étais jeudi -, .... qui nous envoie.... à la CAF (Caisse d'Allocations Familiales) afin d'y demander un revenu minimum auquel toute personne sans aucun revenu a droit.
Une caisse d’allocations familiales (CAF) est un représentant local de la Caisse nationale des allocations familiales (CNAF), qui forme la branche « famille » de la Sécurité sociale française. Chaque Caf est un organisme de droit privé1,2 à compétence territoriale3 chargé de verser aux particuliers des aides financières à caractère familial ou social, dans des conditions déterminées par la loi4, dites prestations légales. Chaque CAF assure en outre, à l’échelle locale, une action sociale essentiellement collective par une assistance technique et des subventions à des acteurs locaux de la vie sociale (mairies, crèches, MJC, centres de loisirs, etc.). (Wiki)

C'est donc là-bas que je me suis rendue vendredi.

OBSERVATION PARTICIPANTE: LA CAF



On passe du temps, beaucoup de temps dans les diverses administrations qui pourraient vous apporter une aide.


Une situation hors norme : une institutrice exclue pour avoir dénoncé des violences à enfants à qui l'administration refuse de payer ses congés payés et un revenu de remplacement



planche-sos-bonheur.jpgUne situation qui prend plus de temps que d'autres.


« Si c'est pour le RSA, il y a des ordinateurs sur le côté, vous pouvez vous inscrire en ligne »
commence par me dire une première employée, à l'entrée du bâtiment.
Mais quelques instants plus tard, cette même personne a eu l'information concernant ma situation :
« c'est particulier pour vous, je vais vous donner un numéro et vous allez attendre que l'on vous appelle ».


J'ai donc attendu 5 minutes. Une seconde personne me reçoit. Celle-ci semble très choquée par ce que je lui expliquais sur ma trajectoire.

Elle me demande les noms des écoles concernées. Elle semble inquiète et ajoute :
“C'est parce que ma fille est à l'école”.


Cette personne me demande le nom des écoles concernées. Je lui réponds..... la vérité.
Cela la rassure : le nom de l'école de sa fille n'est pas dans la liste.
Elle me renvoie ensuite vers la "salle d'attente" ... qui n'est pas une salle, mais un "open space" dans cet immense "hangar"... pour y .... attendre.
“Vous allez être appelée une deuxième fois”.

Je rappelle au lecteur que, vendredi, pendant que cela se passe, des élèves apprécieraient d'avoir une enseignante et que l'Inspection académique cesse de mentir à leurs parents en prétendant qu'il n'y a pas de personnel disponible.
Le personnel disponible - comme il est anti-violences à enfants -, ce personnel disponible, il poirote à la CAF du Havre.

Trois minutes plus tard, j'entre dans un box. Une travailleuse sociale me reçoit.
C'est la troisième personne que je rencontre.
Je vais donc tout lui ré-expliquer depuis le début.


Aucune ressource pour le mois de septembre, peut être un RSA pour le mois d'octobre


Je n'ai droit à RIEN pour le mois d'août.... et donc je ne reçois rien pour vivre pendant le mois de septembre.
Monsieur Mounier pourra se frotter les mains : me laisser attendre sans me prévenir de leur volonté finale de ne pas respecter la loi.... fait que je perds donc un mois de revenu.
Cette employée de la CAF me dit qu'elle pense que je pourrais espérer avoir le droit au RSA car je n'ai plus de revenu. Elle me donne une date de rendez–vous: le 10 septembre.


Bilan : le mois de septembre : MÊME PAS LE MINIMUM LEGAL DE SURVIE EN FRANCE.

J'avais tenté d'argumenter :
DEMANDE : "Vous pouvez rapprocher la date de rendez-vous s'il vous plaît car je suis sans aucune ressource et que je ne vais pas pouvoir tenir longtemps comme cela ?"
REPONSE : "De toute les façons si le rendez-vous est plus tôt ça ne changera rien car le RSA est mensualisé."
QUESTION : "Ça veut donc dire que je n'aurai RIEN pour le mois de septembre".
REPONSE de la CAF : "Oui c'est ça. Il aurait fallu faire une demande en août pour être payé en septembre".
EXPLICATION :"Je ne pouvais imaginer que l’Éducation Nationale n'allait pas respecter la loi et me priver des congés payés"
REPONSE : "Oui, bien sûr mais c'est comme ça".

CREVER DE FAIM PENDANT UN MOIS....
EN DORMANT SANS PAYER DE LOYER

Les naïfs pouvaient croire qu'on ne laissait personne crever de faim en France !
La preuve est faite que c'est un gros bobard: les services sociaux ont la preuve absolue que je n'ai reçu aucun revenu depuis la fin du mois de juillet. Et pourtant..... ces services qui prétendent être "sociaux" viennent m'annoncer que les 509 € du RSA - mendicité ! - je ne les toucherai même pas d'ici ..... quinze jours.... sans même être sûr de les toucher !

1213785508-sos_bonheur_couv.jpgHistorique des montants RSA(source)

Bon, il faut quand même le préciser : après avoir fait son travail - inhumain - de respect - inhumain - d'un réglement - inhumain -, la travailleuse de la CAF aura eu une parole - humaine :
"Bon courage à vous"

TEMOIGNER DE VIOLENCES =
PERDRE LA TOTALITE DE SON REVENU

L'ETAT VEUT TERRORISER LES TEMOINS
DE COUPS DANS LES ECOLES



Quand on se révolte contre les violences à enfants dans les écoles, on risque de se retrouver sans rien ! Et le discours étatique qui dit que on doit assistance à toute personne dans le besoin n'est qu'un discours. Si votre employeur refuse de vous payer un mois de salaire, vous n'avez plus RIEN. Pour le RSA il faudra attendre le mois d'après.
Pourtant, l
’article 25 de la déclaration des droits de l'homme est du citoyen reconnaît le droit de chacun à l'(...) l'alimentation, l'habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires (...) par suite cas de perte de ses moyens de subsistance par suite de circonstances indépendantes de sa volonté.
Il serait bon que tous ces gens qui respectent des circulaires inhumaines se donnent la peine de vérifier si leur attitude est conforme à ce texte

Déclaration universelle des droits de l'homme

"Le 10 décembre 1948, les 58 États Membres qui constituaient alors l’Assemblée générale ont adopté la Déclaration universelle des droits de l’homme à Paris au Palais de Chaillot (résolution 217 A (III)).
Pour commémorer son adoption, la Journée des droits de l'homme est célébrée chaque année le 10 décembre.
Ce document fondateur continue d’être, pour chacun d’entre nous, une source d’inspiration, et pour promouvoir l'exercice universel des droits de l'homme."

SOS+BONHEUR+rejoindre+de+nouveau+Griffo+Van+Hamme.jpgArticle 25

"1. Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l'alimentation, l'habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires ; elle a droit à la sécurité en cas de chômage, de maladie, d'invalidité, de veuvage, de vieillesse ou dans les autres cas de perte de ses moyens de subsistance par suite de circonstances indépendantes de sa volonté."


Il est vrai que le CCAS m'avait donnné un bon alimentaire de.... 28 euros pour aller à l'épicerie des Aubépines.... c'est l'article suivant.
Les classes moyennes qui parlent des pauvres comme d' "assistés", qui parlent des pauvres comme le fait le président de la République les "sans dents" (Je l'avais entendue prononcée dans ma propre famille cette expression),  devraient faire des "stages" de réhumanisation : ils devraient aller en stage.... au CCAS, à la CAF...
Ce n'est pas compliqué pour s'inscrire : ils n'ont qu'à faire comme j'ai fait : simplement signaler un cas de violence ou un autre acte délictuel que leurs supérieurs tenteront de camoufler..... Ils ne mettront pas longtemps à quitter leur oasis.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire