ARTICLES

samedi 8 mai 2021

Le Hirak de 2021 héritier de la proto révolution de Sétif 8 mai 1945 doit construire d'urgence un CNRA de 125 commissaires nationaux dont un CCE de 25 coordinateurs nationaux

Par Julie Amadis
et Yanick Toutain
#IpEaVaEaFaF
 8 mai 2021

Le congrès de la Soummam acte majeur de la révolution algérienne, s'est tenu pour structurer et organiser la révolution, lui donner une assise nationale et révolutionnaire et lui assurer une présence sur le plan international. Le congrès dote la Révolution d'organes de délibération et d'organisation le Conseil national de la Révolution algérienne (CNRA) et le Comité de coordination et d'exécution (CCE).

Les Algériens désigneront 25 coordinateurs nationaux
chacun désigné et révocable par 390 625 Algériens
Ce sont donc les Algériens eux-mêmes qui choisiront les 25 membres du CCE désignés et révocables par 5 membres du CNRA
8 délégués pédagogie coordinateurs pédagogie nationaux
5 délégués santé coordinateurs santé nationaux
5 délégués écologie économie coordinateurs écologie nationaux
3 délégués sécurité protection coordinateurs protection nationaux
2 délégués sécurité défense généraux d’armée et coordinateurs nationaux
2 délégués justice juges d’appel continentaux et coordinateurs nationaux défense
5 délégués jeunes coordinateurs nationaux membres du CCE

L'assassinat de Lumumba, en 1961, marque la fin de la 2° guerre contre l'Afrique - celle que menaient Pétain et Franco contre Abdelkrim el-Khattabi - et donc le commencement de la 3° guerre contre l'Afrique. Que certains appellent "néocolonialisme".

Mais on peut aussi considérer que le massacre de Sétif puis la guerre de 1954-1962 que menaient les socialistes puis De Gaulle contre le CNRA et le peuple algérien est à la charnière de ces deux périodes historiques, de ces deux techniques de domination esclavagiste. L'assassinat d'Abane Ramdane est à mettre au même rang que l'assassinat de Patrice Lumumba : donner le champ libre aux serviles compradores, les Mobutu et autres Boumédiène


La première – après le prologue de la traite antique et des incursions portugaises – consista en une guerre de déportation des peuples d’Afrique vers l’Amérique. 

La deuxième guerre contre l’Afrique fut une colonisation barbare dans laquelle le roi des Belges faisait couper les mains des Congolais récalcitrants. 

La troisième guerre commença entre 1961 et 1963. Elle eut comme « sacrifice fondateur » l’assassinat du Premier Ministre congolais Patrice Lumumba et du premier président africain Sylvanus Olympio – il avait fait le choix de sortir du FCFA.Cette troisième guerre était menée sur place par la classe formoise compradore et sa jumelle – proto-formoisie compradore. Base sociale des Mobutu, Compaoré, Boumédiène, Sédar Sengor, Houphouet-Boigny, Biya mais aussi Laurent Gbagbo, cette classe sociale (formoisie) n’était rien d’autre qu’une bourgeoisie des diplômes jouant le rôle des kapos des camps nazis : asservir le peuple par des prisonniers étant la méthode favorite des nazis.

Mais on peut s'interroger sur le statut de la période 1945-1961.

La résistance armée des Africains d'Algérie ou du Cameroun était la suite de la résistance armée des Africains à la barbarie nazie.

La lutte contre les fascistes nazis contenait en germe la lutte contre les fascistes esclavagistes français en Algérie, au Cameroun et dans toute l'Afrique subsaharienne.

Cette période 1945-1961 qui commence par les crimes coloniaux de Sétif est donc la charnière qui va amener la France esclavagiste à mettre en place une 3° guerre. Une guerre dont la 5° colonne était formée des présidents, députés, militaires et fonctionnaires locaux.. RevActu






LIRE AUSSI

SAMEDI 9 MAI 2015

Le Hirak de 2021 héritier de la proto révolution de Sétif 8 mai 1945 doit construire d'urgence un CNRA de 125 commissaires nationaux dont un CCE de 25 coordinateurs nationaux

Le Hirak de 2021 est l'héritier de la proto révolution de Sétif du 8 mai 1945.
Les participants depuis février 2019 à ces mobilisations contre les traitres compradores sont les dignes héritiers des héros de Sétif le 8 mai 1945.
Ce vendredi 7 mai - et même dans la nuit du 7 au 8 mai, les Algériens résistants se sont massivement mobilisés pour virer Tebboune et l'impérialisme Franceàfric.
Commémorer le massacre de Sétif et gagner la révolution 2021 sont pour eux un seul et même combat.

8 mai 1945 45 000 Algériens résistants anti-colonialistes sont exécutés à Sétif, Guelma, et Kherrata.

Les massacres de SétifGuelma et Kherrata sont des répressions sanglantes qui suivirent les manifestations nationalistesindépendantistes et anti-colonialistes qui sont survenues en  dans le Constantinois, en Algérie, pendant la colonisation française.

Elles débutent le 8 mai 1945. Pour fêter la fin des hostilités de la Seconde Guerre mondiale et la victoire des Alliés sur les forces de l'Axe, un défilé est organisé. Les partis nationalistes algériens, profitant de l'audience particulière donnée à cette journée, appellent à des manifestations pour rappeler leurs revendications. Les manifestations sont autorisées par les autorités à la condition que seuls des drapeaux français soient agités. À Sétif, après des heurts un policier tire sur Bouzid Saâl, un scout musulman âgé de 26 ans, tenant un drapeau de l'Algérie, et le tue, ce qui déclenche plusieurs émeutes et actions meurtrières des manifestants, avant que l'armée n'intervienne.

Il y a parmi les Européens 102 morts1. Le nombre des victimes algériennes, difficile à établir, est encore sujet à débat 70 ans plus tard. Les autorités françaises de l'époque fixent le nombre de tués à 1 165 (rapport du général Duval). Le gouvernement algérien reprend, par la suite, le nombre de 45 000 morts avancé par le Parti du peuple algérien (PPA). En juillet 1945, devant l'Assemblée, il est demandé au ministre de l'intérieur d'annoncer 15 000 victimes2. Selon François CochetMaurice FaivreGuy Pervillé et Roger Vétillard, certains historiens évalueraient le nombre des victimes dans une fourchette allant de 3 000 à 8 000 victimes3 alors que Jean-Louis Planche ou Gilbert Meynier donnent pour plausible une fourchette allant de 20 000 à 30 000 morts.

 
Les Algériens qui avaient combattu les nazis pensaient qu'en retour, la puissance coloniale Franceàfric leur accorderait ses promesses d'égalité et de justice. Il n'en a rien été. 

Les Algériens d'Algérie restèrent soumis au régime de "l'indigénat" et étaient considérés comme des citoyens de seconde zone.
Depuis mars 1945 les Algériens manifestaient régulièrement pour l'indépendance de l'Algérie. Le 8 mai 1945 ils étaient 80 000 à manifester et plus de la moitié furent tués par l'armée coloniale.

En ce jour de marché, environ 80 000 manifestants se rassemblent au centre de Sétif pour exiger la libération de Messali Hadj et réclament l’indépendance de l’Algérie. Le cortège s’ébranle, un jeune scoût brandissait pour la première fois le drapeau algérien, vert et blanc, frappé d’une étoile et d’un croissant rouge. Un policier se précipite sur le porteur du drapeau et l’abat. Cet assassinat froidement exécuté va donner le signal à la soldatesque coloniale pour perpétrer le plus abject des crimes que personne n’avait imaginé avec le massacre, de sang froid, de milliers d’Algériens.Source 
La lutte contre les nazis à laquelle ils avaient participé contenait intrinsèquement la lutte contre le colonialisme.

 8 MAI 1945 : CHARNIERE QUI VA AMENER LA SLAVOISIE FRANCAISE
 A MENER LA 3° GUERRE CONTRE L'AFRIQUE

La Franceàfric esclavagiste a mené plusieurs guerres contre l'Afrique, chaque guerre correspondant à une stratégie d'attaque différente.

Pour nous, nous considérons depuis des années le massacre de Sétif comme la charnière qui va amener la slavoisie française à déclencher la troisième guerre contre l'Afrique.

Dans un texte (cf infra) de décembre 2012, l'auteur datait de l'assassinat de Lumumba, en 1961, le commencement de la 3° guerre contre l'Afrique.

La première – après le prologue de la traite antique et des incursions portugaises – consista en une guerre de déportation des peuples d’Afrique vers l’Amérique. 
La deuxième guerre contre l’Afrique fut une colonisation barbare dans laquelle le roi des Belges faisait couper les mains des Congolais récalcitrants. 
La troisième guerre commença entre 1961 et 1963. Elle eut comme « sacrifice fondateur » l’assassinat du Premier Ministre congolais Patrice Lumumba et du premier président africain Sylvanus Olympio – il avait fait le choix de sortir du FCFA.Cette troisième guerre était menée sur place par la classe formoise compradore et sa jumelle – proto-formoisie compradore. Base sociale des Mobutu, Compaoré, Boumédiène, Sédar Sengor, Houphouet-Boigny, Biya mais aussi Laurent Gbagbo, cette classe sociale (formoisie) n’était rien d’autre qu’une bourgeoisie des diplômes jouant le rôle des kapos des camps nazis : asservir le peuple par des prisonniers étant la méthode favorite des nazis.

Mais on peut s'interroger sur le statut de la période 1945-1961.
La résistance armée des Africains d'Algérie ou du Cameroun était la suite de la résistance armée des Africains à la barbarie nazie.
La lutte contre les fascistes nazis contenait en germe la lutte contre les fascistes esclavagistes français en Algérie, au Cameroun et dans toute l'Afrique subsaharienne.
Cette période 1945-1961 qui commence par les crimes coloniaux de Sétif est donc la charnière qui va amener la France esclavagiste à mettre en place une 3° guerre. Une guerre dont la 5° colonne était formée des présidents, députés, militaires et fonctionnaires locaux.. RevActu

 
CONGRES DE LA SOUMMAM HERITIER DE LA PROTO REVOLUTION

Le congrès de la Soummam du 13 au 20 août 1956 est l'héritier de la proto- révolution des résistants anti-nazis et anti-colonialistes massacrés à Sétif le 8 mai 1945.
Ce congrès a structuré les mouvements de résistances. Le CNRA conseil national de la révolution algérienne et CEE Comité de coordination et d'exécution sont crées.  

 Youcef ZighoudAbane RamdaneLarbi Ben M'HidiKrim Belkacem et Amar Ouamrane

Le congrès de la Soummam est l'acte majeur structurant de la révolution algérienne, s'est tenu pour structurer et organiser la révolution, lui donner une assise nationale et révolutionnaire et lui assurer une présence sur le plan international. Le congrès dote la Révolution d'organes de délibération et d'organisation le Conseil national de la Révolution algérienne (CNRA) et le Comité de coordination et d'exécution (CCE).

« Le congrès de la Soummam nous a donné ce formidable sentiment que nous avions déjà un État », déclara quelques années plus tard Ali Lounici, officier de l'ALN à la wilaya IV. Wikipédia

Le Congrés de la Soummam a créé les bases d'un Etat algérien indépendant avec le découpage territoriale en six wilayas.

Après le congrès de la Soummam, l'Algérie est divisée en six « wilayas » ou états-majors4. Une wilaya est divisée en zones. Chaque zone est divisée en régions. La région est divisée secteurs. Les territoires de chacune des wilayas, zones et secteurs sont découpés et les limites définitivement tracées. Alger et ses proches banlieues constituent une zone autonome.
La wilaya est dirigée par un conseil de wilaya sous l’autorité d’un colonel, chef politico-militaire, assisté de trois adjoints avec le grade de commandant, chargés des différentes missions : militaire, politique, renseignements et liaisons. La zone est dirigée par un capitaine assisté de trois lieutenants, prenant chacun en charge les différentes missions. La même organisation est appliquée au secteur dont le commandant est un adjudant assisté de trois sergents chefs.
Wikipédia

Le congrès de la Soummam décide de la primauté du politique sur le militaire ainsi que l'indépendance totale du mouvement qui ne devait as dépendre de pays extérieurs.
C'est donc contre le Congrès de la Soummam que l'aile droite du FLN - celle des traitres compradores -a assassiné Ramdane Abane en même temps qu'elle a mis fin aux principes fondamentaux du congrès.

La délégation extérieure installée au Caire et dirigée par Ahmed Ben Bella remettra en cause certaines décisions d'ordre politique telles la primauté du politique sur le militaire et celle de l’intérieur sur l’extérieur. La stratégie adoptée par le congrès de la Soummam dans le respect de la déclaration du 1er novembre 1954 s'oppose à toute forme de tutelle extérieure notamment la mainmise du nassérisme sur la révolution algérienne. L'influence égyptienne sur la révolution algérienne sera effective dès le Conseil national de la Révolution algérienne (CNRA) du Caire d'août 1957 et l'assassinat au Maroc d'Abane Ramdane en décembre de la même année.Wikipédia

RECONSTRUIRE UN CNRA AVEC 25 COORDINATEURS NATIONAUX MINISTRES REVOCABLES 16 000 DELEGUES CONSEILLERS D'AROUCH 1 POUR 625 ET 400 000 DELEGUES DE BASE 1 POUR 25

De la même façon que donner la vie éternelle à Thomas Sankara consiste à reconstruire son héritage institutionnel, c'est à dire construire partout des CDR en Afrique, donner la vie éternelle à Ramdane Abane c'est rendre vie à son héritage et donc reconstruire un véritable CNRA en 2021. Un CNRA où le poids des militaires sera structurellement limité à 8%, un CNRA pour une Algérie réellement indépendante. Et donc construire un CCE de coordinateurs nationaux révocables qui dirigera l'Algérie libérée de l'impérialisme.

Il faut pour cela reprendre aussi l'héritage des délégués d'Arouch de 2001.

Les Arouch sont l'héritage ancestral que tous les Algériens devraient connaître et reprendre comme modèle d'auto-organisation!
Les arouch étaient à la fois conseils et comités. C’est cette ambiguïté, cette confusion qu’il faut clarifier puis dépasser dialectiquement. Cela implique donc de conceptualiser deux sens bien distincts aux mots « conseil » et « comité ».
On appellera comité (ou aarch de zone) un groupe de délégués (évidemment révocables) désignés par les habitants d’une zone géographique pour prendre des décisions concernant la gestion de cette zone. On appellera conseil (ou aarch de choix) un groupe de personnes (appelées délégateurs) qui désigneront un délégué. On remarque donc aussitôt quelle fut la source de confusion : le fait d’attribuer à un comité le pouvoir d’un conseil : c’est à dire le fait de donner le pouvoir de désigner un délégué (de rang supérieur) à un groupe de personnes réunies en comité.
Si l’Aarch de Ain Dekkar se forme, en réunissant par exemple 20 délégués, cette aarch sera un comité de zone. (appelons la « aarch-comité ») Mais cet « aarch-comité » ne devrait pas avoir le pouvoir de désigner un ou plusieurs délégués. Ce pouvoir devra être réservé à un conseil de délégateurs (qu’on appellera « aarch-conseil ») (un de nos articles)

Nous préconisons d'ajouter au système des Arouch ce que la révolution russe avait systématisé : un quota de désignation des délégués. Et amélioré la  fusion de l'appareil d'Etat et de l'appareil politique, fonctionnaires révocables et choisis par la population comme la Commune de Paris présenté en référence par Marx et Lénine, groupement par 25 pour le premier niveau. Un quota déjà utilisé dans la révolution espagnole de 1936 et surtout dans la révolution chinoise de 1851.
Avec ce système de quota, plus vous avez de délégateurs et plus vous avez de responsabilités.






Algérie #RemplacerSystème Urgent désigner 15000 délégués d'Arouch en 15000 Arouch-conseils pour former 750 Arouch-comités de Kasmas-arrondissements



Les Algériens désigneront 25 coordinateurs nationaux 
chacun désigné et révocable par 390 625 Algériens
Ce sont donc les Algériens eux-mêmes qui choisiront les 25 membres du CCE 
désignés et révocables par 5 membres du CNRA
8 délégués pédagogie coordinateurs pédagogie nationaux
5 délégués santé coordinateurs santé nationaux
5 délégués écologie économie coordinateurs écologie nationaux
3 délégués sécurité protection coordinateurs protection nationaux
2 délégués sécurité défense généraux d’armée et coordinateurs nationaux
2 délégués justice juges d’appel continentaux et coordinateurs nationaux défense
5 délégués jeunes coordinateurs nationaux membres du CCE

Les Algériens désigneront 100 commissaires nationaux (1 sur 5)
 chacun désigné et révocable par 78 125 Algériens
Ce sont donc les Algériens eux-mêmes qui choisiront les 100 membres du CNRA
32 délégués pédagogie commissaires pédagogie nationaux
20 délégués santé commissaires santé nationaux
20 délégués écologie économie commissaires écologie nationaux
12 délégués sécurité protection commissaires protection nationaux
8 délégués sécurité défense généraux de division
8 délégués justice juges continentaux
20 délégués jeunes 

Les Algériens désigneront 500 délégués députés chacun désigné et révocable par 15 625 Algériens
Ce sont donc les Algériens eux-mêmes qui choisiront les 500 Sous-commissaires désignant un commissaire du CNRA par groupes de 5
160 délégués pédagogie commissaires pédagogie régionaux
100 délégués santé commissaires santé régionaux
100 délégués écologie économie commissaires écologie régionaux
60 délégués sécurité protection commissaires protection régionaux
40 délégués sécurité défense colonels
40 délégués justice juges de cassation
100 délégués jeunes 

Les Algériens désigneront 2500 délégués intermédiaires députés 
chacun désigné et révocable par 3 125 Algériens
Ce sont donc les Algériens eux-mêmes qui choisiront les 2500 
800 délégués pédagogie principaux
500 délégués santé directeurs d’établissement
500 délégués écologie économie directeurs écologie
300 délégués sécurité protection commandants de police
200 délégués sécurité défense commandants
200 délégués justice juges d’appel
500 délégués jeunes 

Les Algériens désigneront 12875 délégués conseillers 
chacun désigné et révocable par 625 Algériens
Ce sont donc les Algériens eux-mêmes qui choisiront les 16 000 délégués d’arouch
4 120 délégués pédagogie directeurs
2 575 délégués santé directeurs des soins
2 575 délégués écologie économie directeurs de service écologie
1 545 délégués sécurité protection capitaines de police
1 030 délégués sécurité défense capitaines
1 030 délégués justice juges TGI
2 575 délégués jeunes 

Les Algériens désigneront 64 000 délégués intermédiaires conseillers 
chacun désigné et révocable par 125 Algériens
Ce sont donc les Algériens eux-mêmes qui choisiront les 64000  adjoints statutaires du délégué d’arouch eux-mêmes délégués de grand CDR
20 480 délégués pédagogie enseignants chercheurs
12 800 délégués santé médecins chefs
12 800 délégués écologie économie chefs de service écologie
7 680 délégués sécurité protection lieutenants de police
5 120 délégués sécurité défense lieutenants
5 120 délégués justice juges correctionnels
12 800 délégués jeunes 

Les Algériens désigneront 320 000 délégués de base chacun désigné et révocable par 25 Algériens
Ce sont donc les Algériens eux-mêmes qui choisiront les 320 000 délégués de CDR
102 400 délégués pédagogie professeurs primaire / secondaire
64 000 délégués santé médecins
64 000 délégués écologie économie chefs d’équipe écologie
38 400 délégués sécurité protection inspecteurs
25 600 délégués sécurité défense sergents
25 600 délégués justice  juges conciliateurs
64 000 délégués jeunes 

Les Algériens désigneront 1 600 000 délégués intermédiaires de base chacun désigné et révocable par 5 Algériens
Ce sont donc les Algériens eux-mêmes qui choisiront les 1 600 000 adjoints statutaires de délégué de CDR
512 000 délégués pédagogie professeurs primaire / secondaire
320 000 délégués santé infirmières/aides-soignantes
320 000 délégués écologie économie agents territoriaux écologie
192 000 délégués sécurité protection agents de police
128 000 délégués sécurité défense militaires du rang
128 000 délégués justice auxiliaires de justice
320 000 délégués jeunes 

vendredi 7 mai 2021

Tchad : Gloire éternelle à Yannick Djikoloum, Mbaïlar Mbaihonbé, Lambeï Bonheur, Douksouma Balaman, Mbaihornom Blaise, et tous les autres morts pour nos libertés, assassinés par Mahamat Déby, par son parrain Emmanuel Macron et par les militaires tueurs du putsch CMT Il faut des JDR Juges Délégués Révocables de CDR pour condamner à la prison à vie les terroristes criminels du CMT et leurs patrons de l'Elysée et du Quai d'Orsay !

Par Julie Amadis
et Yanick Toutain
#IpEaVaEaFaF
07/05/2021














CMT Dégage #DébyDégage #Déby2EnPrison : la dictature monarchique compradore du fils Déby a tué au moins 4 manifestants pacifiques ce matin (peut-être 9)


Tchad : Gloire éternelle à Yannick Djikoloum, Mbaïlar Mbaihonbé, Lambeï Bonheur, Douksouma Balaman, Mbaihornom Blaise, et tous les autres morts pour nos libertés, assassinés par Mahamat Déby, par son parrain Emmanuel Macron et par les militaires tueurs du putsch CMT Il faut des JDR Juges Délégués Révocables de CDR pour condamner à la prison à vie les terroristes criminels du CMT et leurs patrons de l'Elysée et du Quai d'Orsay !


Gloire éternelle à Sinah Garandi Noullah , Yannick Djikoloum Aggée Barkembaye, Mbaïlar Mbaihonbé, Lambeï Bonheur, Douksouma Balama, Mbaihornom Blaise morts en manifestant contre la monarchisation du pouvoir et contre la Franceàfric le 27 avril.






Nous les avons enterré aujourd'hui, Garandi, Yannick et Bruno ! Ils sont tombés parce qu'ils ont osé revendiquer un...

Publiée par Alpha Bahdje sur Samedi 1 mai 2021


AGGE BARKEMBAYE : 23 ANS TUE LE 27 AVRIL


Barkembaye Aggée, l'un des blessés de la manifestation pacifique du 27 avril violemment réprimée par les forces de l'...

Publiée par Le Visionnaire sur Jeudi 29 avril 2021


 SYNA GARANDI NOULLAH : ELEVE DE PREMIERE TUE LE 27 AVRIL PAR LES FORCES DE L ORDRE DE MAHAMAT DEBY








Témoignage de son frère :

Le grand frère du défunt précise que Synna était en classe de première. Il est parti manifester dans la rue mais la cause réelle de sa mort demeure inconnue. "La paix n'a pas de prix. Aujourd'hui, nous avons pris l'initiative d'entrer son corps pacifiquement car la violence n'est pas une solution à nos problèmes", dit-il.

YANICK DJIKOLOUM







Il faut des VRAIS juges et donc des JUGES #JDR de #CDR #SANKARA pour juger les criminels responsables de ces MEURTRES , ces assassins #CMT que #Macron a installé au pouvoir au #Tchad ILLEGALEMENT et qui se protègent par des CRIMES 

jeudi 6 mai 2021

Matthias Fekl protecteur (avec le MEDEF et Taubira) des terroristes MNLA et Ansardine du Mali ex ministre de François Hollande construit une justice parallèle pour les patrons

Par Julie Amadis
et Yanick Toutain
#IpEaVaEaFaF
6 mai 2021

Le parrain Matthias Fekl des terroristes maliens embauchant le parrain Henri de Castries (alias Nanan Abrogoua Yapi) des terroristes ivoiriens- le monde du terrorisme est vraiment petit

On notera que Mestrallet embauché par Matthias Fekl est - comme Jack Ma, Fabius Edouard Philippe et l'inévitable télégraphiste Raffarin  membre du comité stratégique des Young Leaders du Parti Communiste Chinois (en compagnie d'ailleurs, le monde est petit, de Denis Duverne, le successeur de Castries chez AXA)

Pour défendre les patrons esclavagistes Franceàfric qui considèrent l'Afrique comme une zone de libre esclavage Matthias Fekl a embauché des pointures en gangstéroisie Franceàfric, Henri De Castries dont on connait les prouesses auprès des terroristes Soro Ouattara en Côte d'Ivoire, Bernard Cazeneuve, ancien premier ministre de François Hollande le président qui finança 20 Millions d'euros le groupe terroriste Ansardine en octobre 2013, Anne Marie Idrac ex secrétaire d'Etat sous Sarkozy, le président qui recruta et envoya les jihadistes envahir le Mali en janvier 2012.

Ce Franco-Allemand Fekl est un politicien voyou qui soutenait - comme député PS - le gouvernement quand Hollande a financé 20M€ la fusion entre Al Qaeda et les jihadistes de Sarkozy - le groupe Ansardine de Ahmada Ag Bibi (futur député socialiste de Kidal Abeibara) et Iyad Ag Ghali.

En 2017, Matthias Fekl, devenu ministre de l'Intérieur aurait pu stopper net les activités des terroristes maliens en France. Il aurait pu faire un coup de filet à Paris, Orléans ou en Corse pour mettre la main sur tous les réseaux de soutien aux criminels MNLA!

Mais non !!!

Même si Fekl connaissait leurs noms et leurs adresses, il n'allait tout de même pas envoyer en prison ses complices: les créateurs de l'Etat islamique de l'Azawad. Il n'allait pas envoyer en prison Bilal Ag Achérif - il était l'invité de Gérard Larcher au Sénat en avril 2013. Il n'allait pas envoyer en prison le porte-parole des jihadistes Ahmada Ag Bibi, celui qui imposait la charia à Kidal en 2012 - ce député socialiste continuait à travailleur pour la DGSE et AREVA en pleine attaque du Mali !!! Il était le "guide" du colonel Gadoullet !!!!


Matthias Fekl protecteur (avec le MEDEF et Taubira) des terroristes MNLA et Ansardine du Mali ex ministre de François Hollande construit une justice parallèle pour les patrons

Quand le politicien voyou socialiste Matthias Fekl n'est pas occupé à faire venir en France des criminels terroristes MNLA recherchés par INTERPOL, quand, devenu ministre de l'intérieur, il n'est pas occupé à protéger en France les complices des jihadistes du Mali, les créateurs de l'Etat Islamique de l'Azawad, il s'occupe - avec ses amis patrons capitalistes - à fabriquer une deuxième institution judiciaire: un système de justice parallèle permettant aux voyous impérialistes de laver leur linge sale (et sanglant) en famille.

En 2017, Matthias Fekl, devenu ministre de l'Intérieur aurait pu stopper net les activités des terroristes maliens en France. Il aurait pu faire un coup de filet à Paris, Orléans ou en Corse pour mettre la main sur tous les réseaux de soutien aux criminels MNLA!

Mais non !!!

Même si Fekl connaissait leurs noms et leurs adresses, il n'allait tout de même pas envoyer en prison ses complices: les créateurs de l'Etat islamique de l'Azawad. Il n'allait pas envoyer en prison Bilal Ag Achérif - il était l'invité de Gérard Larcher au Sénat en avril 2013. Il n'allait pas envoyer en prison le porte-parole des jihadistes Ahmada Ag Bibi, celui qui imposait la charia à Kidal en 2012 - ce député socialiste continuait à travailleur pour la DGSE et AREVA en pleine attaque du Mali !!! Il était le "guide" du colonel Gadoullet !!!!

Matthias Fekl

UN PARTI SOCIALISTE DE LARBINS DES CAPITALISTES ET D'ORGANISATEURS ET FINANCIERS DU TERRORISME

Les patrons de la Franceàfric ont leurs marionnettes à l'Elysée, à Matignon, au Quai d'Orsay pour imposer des dictatures en Afrique pour pouvoir continuer à verser des salaires esclavagistes aux Africains et faire de gros bénéfices.

Quand un de leurs pions n'est plus ministre, ils le recyclent dans une de leurs officines.
Matthias Fekl ex membre des gouvernements de Hollande de 2014 à 2017 reste au service de ces grands patrons Franceàfric en créant avec Patrick Klugman une société d'avocats pour richissimes  Equanim.
Ce Franco-Allemand Fekl est un politicien voyou qui soutenait - comme député PS - le gouvernement quand Hollande a financé 20M€ la fusion entre Al Qaeda et les jihadistes de Sarkozy - le groupe Ansardine de Ahmada Ag Bibi (futur député socialiste de Kidal Abeibara) et Iyad Ag Ghali.

Logique de l'avoir nommé ministre de l'intérieur de François Hollande de mars à mai 2017 après qu'il est été de septembre 2014 à 2017 secrétaire d'État chargé du Commerce extérieur, de la Promotion du tourisme et des Français de l'étranger .
On retrouve donc des membres de la même clique pour fonder Equanim. 
Ces gens vont donc faire de l'arbitrage sans arbitre. Une sorte de justice privée mais sans juge.
C'est le Canard Enchaîné de ce mercredi qui braque les projecteurs sur ces voyous.... mais en "oubliant" une partie du CV de Fekl et de Klugman

Arbitrage en plein copinage

LE DÉSORMAIS célèbre entre-soi n'est pas réservé à la seule énarchie, comme le prouve la liste des fondateurs de la société Equanim. Cette plateforme de médiation juridique, créée la semaine dernière à Paris, s'est fixé comme but d'accompagner les dirigeants d'entreprise tout au long de la procédure les impliquant : de la nomination d'un ou plusieurs arbitres à la mise en oeuvre de l'accord négocié. A la tête de cette société, on retrouve deux avocats passés par le PS : Patrick Klugman, ex-adjoint de la Mairie de Paris version Hidalgo et ancien de l'équipe de campagne de François Hollande, et Matthias Fekl, avocat énarque, ex-député PS de Lot-et-Garonne et secrétaire d'Etat puis ministre de l'Intérieur nommé par Manuel Valls, alors Premier ministre. (Canard Enchaîné du 5 mai 2021)

Matthias Fekl qui veut reconcilier les patrons entre eux s'y connait en réconciliation. Même en réconciliation avec des assassins.
A commencer par les assassins MNLA qui étaient recherché par INTERPOL en 2013.

Matthias Fekl est un des ministres qui a collaboré avec François Hollande à recycler les chefs terroristes du Mali.
C'est ainsi que Matthias Fekl faisait la promotion de la terroriste Nina Walett Intalou devenue Ministre du tourisme et de  l'artisanat d'IBK.
Ce petit pantin de l'impérialisme US était - avec Edouard Philippe et Hollande un des Young Leaders du Deep State Clinton-Negroponte.
Mais il était aussi avec Edouard Philippe et Fabius un petit pantin de  l'impérialisme chinois, un des Young Leaders de la "France China foundation"

Ce pantin double - comme Edouard Philippe - à la fois de l'impérialisme US et de l'impérialisme chinois mange à tous les râteliers.

Nous avions salué en 2017 sa promotion

Matthias Fekl nommé ministre de l'Intérieur. Encore un des Young Leaders

Par Julie Amadis
#IPEAVAEAFAF
Le 22/03/2017

«Fekl, explique le maire du Havre,
[LR Edouard Philippe]
avait été mon étudiant à Science Po.
J’avais repéré ce petit gars sympa.
C’est quelqu’un de très bien
et je crois d’ailleurs qu’il n’a pas regretté
d’entrer dans ce programme [Young Leaders].»
Le Figaro

"entre 1997 et 2001, John Negroponte présida la FAF
[Young Leaders],
avant de devenir entre 2005 et 2007, sous Georges Bush, le premier directeur coordonnant tous les services secrets américains (DNI
), dirigeant l’US States Intelligence Community (qui regroupe une quinzaine de membres, dont le FBI et la CIA). Atlantico



Ce gredin Fekl, avant de devenir ministre de l'Intérieur  invitait la chef terroriste MNLA Nina Walett Intalou le 6 et 7 décembre 2016 à un forum du MEDEF sur l'Afrique et l'entreprenariat à Paris. Une terroriste organisatrice de l'attaque criminelle du 17-18 janvier 2012

Nina Wallet Intalou, née en 1963 à Kidal, est une femme d'affaires et une politicienne malienne d'origine touareg appartenant à la tribu des Idnane. Licenciée de droit public, militante politique dès 1984, elle crée une entreprise à Abidjan (Côte d'Ivoire) en 1989 qui obtient le monopole de nettoyage des cabines téléphoniques1. Au Mali, elle est élue maire de Kidal en 1997, mais des pressions islamistes l’obligent à renoncer à son poste1En exil en Mauritanie, elle prend part en 2012 à l'insurrection armée et devient membre du bureau exécutif du Mouvement national pour la libération de l'Azawad2.
Le 7 juillet 2016, suite au remaniement ministériel, Nina Wallet Intalou est nommée Ministre de l'Artisanat et du Tourisme3.(Wikipédia)
Naturellement si Fekl et Gattaz étaient les parrains de Nina Wallet Intalou, la venue en France de cette criminelle - qui avait voté en comité directeur terroriste MNLA la décision de l'attaque criminelle contre le Mali - imposait l'accord d'une marraine encore plus puissante que ces deux gredins. Il fallait évidemment l'accord de la minstre de la justice Taubira (et de son complice en terrorisme, le procureur voyou de Paris François Molins, nommé à ce poste par Sarkozy pour protéger le complot terroriste

Matthias Fekl parrain de la chef terroriste MNLA Nina Wallet Intalou criminelle de Aguel Hoc avec Hollande et Gattaz MEDEF Forum Agyp

 Matthias Fekl continue ce qu'il faisait quand il était ministre de l'intérieur de Hollande, défendre les intérêts des plus riches.

EQUANIM est une société privée offrant une plateforme de médiation dédiée à la résolution amiable de litiges complexes et le plus souvent internationaux. EQUANIM privilégie le consensualisme, allant du choix du médiateur aux solutions trouvées, la célérité du processus de médiation et l’accompagnement des parties et des médiateurs œuvrant en son sein. Site d'Equanim

Matthias Fekl continuera à travers sa société d'avocats à défendre aussi bien les intérêts des impérialistes français qu'américains ou chinois, c'est pour cette raison que l'organisation dirigée auparavant par John Negroponte l'avait choisi comme un des  "Young Leaders".... sur la proposition d'..... Edouard Philippe

"entre 1997 et 2001, John Negroponte présida la FAF [Young Leaders],
avant de devenir entre 2005 et 2007, sous Georges Bush, le premier directeur coordonnant tous les services secrets américains (DNI), dirigeant l’US States Intelligence Community (qui regroupe une quinzaine de membres, dont le FBI et la CIA). Atlantico

 

Matthias Fekl nommé ministre de l'Intérieur. Encore un des Young Leaders


Pour défendre les patrons esclavagistes Franceàfric qui considèrent l'Afrique comme une zone de libre esclavage Matthias Fekl a embauché des pointures en gangstéroisie Franceàfric, Henri De Castries dont on connait les prouesses auprès des terroristes Soro Ouattara en Côte d'Ivoire, Bernard Cazeneuve, ancien premier ministre de François Hollande le président qui finança 20 Millions d'euros le groupe terroriste Ansardine en octobre 2013, Anne Marie Idrac ex secrétaire d'Etat sous Sarkozy, le président qui recruta et envoya les jihadistes envahir le Mali en janvier 2012.

Canard Enchainé : "Pour bénéficier de leurs compétences et, surtout, de leurs carnets d'adresses, les promoteurs d'Equanim ont aussi embauché des huiles de la politique et du patronat français : Maurice Lévy, le président du conseil de surveillance de Publicis ; Henri de Castries, ex-pédégé d'Axa, vice-chairman de Nestlé et ex-supporteur numéro un de Fillon ; Bernard Cazeneuve, l'ancien Premier ministre de Hollande devenu avocat d'affaires ; Anne-Marie Idrac, ex-secrétaire d'Etat sous Sarkozy et ex-patronne de la RATP. Sans oublier Gérard Mestrallet, ex-patron d'Engie et de Suez.

On notera que Mestrallet embauché par Matthias Fekl est - comme Jack Ma, Fabius Edouard Philippe et l'inévitable télégraphiste Raffarin  membre du comité stratégique des Young Leaders du Parti Communiste Chinois (en compagnie d'ailleurs, le monde est petit, de Denis Duverne, le successeur de Castries chez AXA)

Canard Enchainé "A cette brochette d'ex-pédégés il faut ajouter une très flatteuse liste d'anciens politiques belge, canadien, anglais ou allemand. Sont aussi venus les rejoindre un ex-Premier ministre suédois et un ancien président du Conseil italien. Sans doute pour servir de caution juridique à tout ce joli petit monde, un conseil scientifique composé d'agrégés de droit soucieux d'améliorer leurs fins de mois et d'avocats experts en arbitrage et en médiation leur est adjoint. A également été convié un avocat d'affaires nageant comme un poisson dans l'eau du Tout-Paris patronal, qui s'est illustré aux côtés de Fillon : Antoine Gosset-Grainville. Voir ainsi des figures politiques de droite comme de gauche, françaises comme étrangères, ex-pédégés et avocats d'affaires, s'associer pour développer l'arbitrage privé loin des tribunaux ordinaires a quelque chose d'émouvant. Et prouve que la notion de conflit d'intérêts risque de devenir, pour de bon, une vieille lune. "« Le Canard enchaîné » — mercredi 5 mai 2021  

Le Canard Enchaîné qui "oublie" le CV terroriste de Matthias Fekl "oublie" tout autant de noter le lien entre Antoine Gosset-Grainville et Castries. 
il suffit pourtant de lire Les Echos 

Publié le 12 mars 2021 à 10:16Mis à jour le 14 mars 2021 à 14:28

Les rumeurs allaient bon train depuis plusieurs mois. C'est finalement Antoine Gosset-Grainville qui remplacera Denis Duverne à la présidence du conseil de l'assureur AXA lorsque le mandat de ce dernier prendra fin, en avril 2022.

Ce choix, préparé au cours des deux dernières années, a été décidé à l'unanimité du conseil d'administration


En tant que complice et parrain des terroristes MNLA et Ansardine, Matthias Fekl devrait être en prison. Comme d'ailleurs Castries complice et parrain des terroristes Forces Nouvelles en Côte d'Ivoire 
(Lire notre article de 2017
"200 000€ de AXA c'est le chef akan Nanan Abrogoua Yapi alias Henri de Castries qui les a versés à Fillon ! Un cadeau de remerciement pour l'installation des terroristes Soro Ouattara en Côte d'ivoire"
Le parrain Matthias Fekl des terroristes maliens embauchant le parrain Henri de Castries (alias Nanan Abrogoua Yapi) des terroristes ivoiriens- le monde du terrorisme est vraiment petit
Les 800 000 délégués justice DIB que les François doivent désigner par accréditation auront les meilleurs d'entre eux - 32 000 délégués DIC choisis chacun par 125 citoyens comme leurs Délégués Intermédiaires de base - qui deviendront les juges de la révolution. Quatre fois plus de juges révolutionnaires que les actuels 8500 juges collabos Franceàfric protecteurs de terroristes MNLA et Ansardine et .... protecteurs de Matthias Fekl !




COMPLEMENT

ON CONNAIT LES YOUNG LEADERS DU DEEP STATE CLINTON NEGROPONTE
ON CONNAIT MOINS LES YOUNG LEADERS DU PARTI COMMUNISTE CHINOIS

Voici leur comité stratégique. Ils sont tous en photo sur cette page



The Strategic Committee provides guidance for the development of the France China Foundation activities. Its members meet once a year with the «Young Leaders» in France or in China.



Jean-Paul AGON

CEO, L’Oréal


Jean-Jacques ANNAUD

Film Director


Patricia BARBIZET

Chairman, Temaris & Associés


Sébastien BAZIN

CEO, AccorHotels


CHEN Shuang

Founding & Managing Partner, APlus Partners Management Co.


William DING

Founder and CEO, NetEase


Denis DUVERNE

Chairman of the Board of Directors, AXA


Laurent FABIUS

Former Prime Minister, President of the Constitutional Council


GONG Li

Actress


Pansy HO

Managing director, Shun Tak Holdings


HUNG Huang

CEO, China Interactive Media Group


JI QI

Founder and Chairman, HUAZHU Hotels Group Ltd.


Frédéric JOUSSET

Founder and co-chairman, Webhelp


Jeffrey KANG

Founder and Chairman, Cogobuy Group


Peter Viem KWOK

Chairman, CITIC Resources Holdings Limited


Philippe LABRO

Journalist, writer and film director


LI Zhaoxing

Former Minister of Foreign affairs, People's Republic of China


MA Huateng

CEO, Tencent Co. Ltd.


Jack MA

Founder Alibaba Group


Alain MERIEUX

President, Mérieux Foundation


Gérard MESTRALLET

CEO, Engie


Virginie MORGON

President of the Executive Board, Eurazeo


Jean NOUVEL

Architect


Edouard PHILIPPE

Prime Minister of France


Arnaud de PUYFONTAINE

Chairman of the Management Board, Vivendi


Jean-Pierre RAFFARIN

Former Prime Minister


Bruno ROGER

Chairman, Lazard Frères Banque SA


Hubert VEDRINE

Former Minister of Foreign affairs, French Republic


Cédric VILLANI

Mathematician; Member of Parliament for the electoral district of Essonne


WANG Shu

Architect


WANG Yan

Founder, Sina.Com


YAN Peiming

Artist


YU Long

Conductor, director of the Shanghai and Guangzhou Symphony Orchestras


ZENG Fanzhi

Artist


ZHANG XIN

CEO, SOHO China


Ya-Qin ZHANG

President, Baidu